27/01/2016 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
Touraine, ministre, santé, gouvernement, médicament, grande surface, juif, dîner, pharmacie © D. R.

La ministre de la Santé Marisol Touraine s’est exprimée mardi 26 janvier à l’occasion du dîner de l’Association des pharmaciens juifs de France.

Marisol Touraine a ainsi témoigné par sa présence « du soutien total de l’Etat à la communauté juive de France », cible du terrorisme en janvier 2015 et soumise aux « violences et discriminations du quotidien ».

« De par votre profession, vous avez un contact direct avec la population, plus direct encore que les autres car vos officines donnent sur la rue », relève t-elle.

Un « interlocuteur privilégié »

A l’occasion de ce dîner, Marisol Touraine est également revenue sur sa loi de modernisation du système de santé. « Renforcer votre rôle et votre place, c’est aussi l’un des axes de cette loi, qui sera promulguée dans les jours à venir », a t-elle indiqué.

Selon la ministre, « les pharmaciens ont été un interlocuteur privilégié dans la préparation de ce texte, en particulier le Conseil national de l’Ordre des pharmaciens ». L’une des dispositions en faveur de l’officine est la simplification des conditions d’installation des diplômés et de leur entrée au capital des officines, de même que les conditions de transfert et de regroupement d’officine, souligne Marisol Touraine.

« J’ai tenu bon »

Plus généralement, la ministre de la Santé a rappelé son opposition à la vente de médicaments en dehors des pharmacies, contre l’avis de certains de ses collègues au gouvernement. « J’ai tenu bon (…). Il est illusoire de penser que le maillage territorial des pharmaciens serait préservé si les grandes surfaces pouvaient vendre des médicaments », a indiqué Marisol Touraine.

Par ailleurs, la ministre n’a pas enterré l’expérimentation sur la dispensation des antibiotiques à l’unité. « Un rapport définitif d’évaluation sera réalisé », a t-elle affirmé.








Matthieu Vandendriessche

Les dernières réactions

  • 27/01/2016 à 22:05
    Raimbaud
    alerter
    Et rien pour l'integration des biologistes.
  • 28/01/2016 à 07:14
    ppp
    alerter
    De même qu'il est illusoire de penser que le maillage sera préservé avec les pharmacies Low-Coast.
    Ne devrais t-on pas envisager de considérer qu'une pharmacie, qui tombe à 50% de médicament, n'est plus une pharmacie, mais une para-pharmacie.
  • 29/01/2016 à 16:23
    Frédéric
    alerter
    Paroles, paroles, paroles ... Si nos officines donnent sur la rue, leur avenir économique donnent le bourdon avec une baisse constante de nos marges brutes commerciales couplée à une stagnation voire une baisse de nos CA

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...