19/01/2016 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
démographie, mortalité, après-guerre, canicule, grippe, froid, naissances, fécondité udra11 - Fotolia

L’institut national de la statistique et des études économiques (Insee) a publié son bilan démographique pour 2015.

Au 1er janvier 2016, la France compte 66,6 millions d’habitants. La population est en hausse de 0,4 %, soit 247 000 personnes de plus qu’au 1er janvier 2015.

L’année 2015 a été marquée par une mortalité particulièrement élevée avec environ 600 000 décès, un niveau qui n’avait plus été atteint depuis l’après-guerre, en augmentation de 7,3 % par rapport à 2014. Une hausse de la mortalité, en partie due aux conditions épidémiologiques et météorologiques avec, début 2015, un épisode grippal long et de forte intensité, un épisode caniculaire en juillet et des vagues de froid en octobre.

Au niveau des naissances, l’Insee note une légère diminution du nombre de naissances (- 2,3 %) par rapport à 2014. La fécondité reste quant à elle à un niveau élevé à 1,96 enfant par femme, malgré un léger recul (2 enfants par femme en 2014).






Anne Drouadaine

Les dernières réactions

  • 19/01/2016 à 18:11
    BREZHONEG
    alerter
    le recul de l'esperance de vie n'est pas dù seulement a la grippe,ou au trop chaud,ou au trop froid. Il s'agit là des premiers signes du recul des proximités medecins generalistes-malades agés et officines-malades agés, provoqué par les ARS qui abandonnent les plus de 85 ans des zones peu attractives a leur sort,en connaissance de cause.Il y a décés par privation de soins assumée.
  • 20/01/2016 à 06:52
    ppp
    alerter
    Silence n'évoquons pas le rôle délétère de l'Etat.
    La politique Juppé visait a restreindre l'offre en diminuant le nombre de médecins, et maintenant de pharmacies.
    L'ARS invention Sarkosiste, est devenu le liquidateur sous Hollande.
  • 20/01/2016 à 09:35
    BREZHONEG
    alerter
    il serait interessant de faire une enquete sur les ciconstances de la mort d'un echantillon representatif de ces décédé-e-s: le medecin a t il été appelé? a t il pu venir? la pharmacie la plus proche necessite t elle l'utilisation dune voiture?La plus proche a t elle fermé?les Agences de Reduction des Soins (ARS) ont elles sevi dans le secteur?
  • 20/01/2016 à 13:54
    Sceptic
    alerter
    Et bien voilà de quoi renflouer les caisses de retraite ! enfin des mesures gouvernementales qui commencent à porter leurs fruits!
  • 23/01/2016 à 11:24
    BREZHONEG
    alerter
    hier matin,sur Europe 1,le Docteur Gerald gUIRZEC urgentiste, a egalement protesté contre le pretexte de la seule grippe.Il estime lui aussi que c'est la grippe ET les destructeurs passifs des structures de soins qui sont responsables. Mais on continue a laisser accelerer la destruction.....

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...