04/01/2016 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
médicaments, système de santé, CEPS Lucentis Dr

Le Wall Street Journal faisait paraître le 1er décembre 2015, un article avec un tableau comparant les prix pratiqués pour les médicaments entre les Etats-Unis, l'Ontario, l'Angleterre et la Norvège.

Le Comité économique des produits de santé (CEPS) y a ajouté mi-décembre les prix français. Ils sont la plupart du temps 2 à 3 fois moins chers, voire plus. Par exemple, en considérant le prix aux Etats-Unis (remboursés par le Medicare) comme la base 100, Lucentis est à 35 % en France, 46 % en Norvège, 60 % en Angleterre et 65 % en Ontario. Prolia se situe respectivement à 18 %, 29 % et 32 % en Angleterre et Ontario. Pour Avastin : 37 %, 58 %, 55 %, 58 %.

Le CEPS comparait également le prix des anticancéreux en Europe. Là encore, la France a souvent les prix les plus bas. En reprenant l'exemple d'Avastin, avec cette fois le prix français comme référence 1, l'Allemagne est à 1,35, l'Italie à 1,33, l'Espagne à 1,17 et le Royaume-Uni à 1,03.

Au même moment, la Ligue contre le cancer s'inquiétait du prix des médicaments innovants craignant la mise à mal de notre système de santé. L'association réclame un débat citoyen, plus de transparence et la présence des associations de patients au CEPS. Le Leem a répondu favorablement, prêt à prendre l’initiative d’un prochain débat avec l’ensemble des acteurs du système.






Les dernières réactions

  • 05/01/2016 à 07:33
    rab74
    alerter
    comment font donc les autres pays pour avoir des comptes santé équilibrés alors que leurs médicaments sont plus chers? ils consomment moins? (ce qui serait une pierre dans le jardin de nos économistes: médic moins chers + tiers -payant partout...consommation augmentée?) Ils font des économies sur autre chose?
  • 05/01/2016 à 07:33
    rab74
    alerter
    comment font donc les autres pays pour avoir des comptes santé équilibrés alors que leurs médicaments sont plus chers? ils consomment moins? (ce qui serait une pierre dans le jardin de nos économistes: médic moins chers + tiers -payant partout...consommation augmentée?) Ils font des économies sur autre chose?
  • 05/01/2016 à 15:35
    lucien
    alerter
    Comment font les autres pays pour équilibrer leurs comptes SECU avec des médicaments 2 à 3 fois plus chers ? Facile à comprendre : le budget des médicaments ne représente que 11% des dépenses en France. Ce doit être similaire ailleurs. De plus, ce sont les mutuelles qui payent, pas la SECU.
  • 05/01/2016 à 15:37
    ppp
    alerter
    Les journalistes devrons trouver autre chose pour taper sur les pharmaciens.
  • 05/01/2016 à 15:37
    ppp
    alerter
    Les journalistes devrons trouver autre chose pour taper sur les pharmaciens.
  • 06/01/2016 à 10:24
    *141
    alerter
    La baisse des prix,vigoureusement appliquée sans contestation possible par la Secu- (c'est une centrale d'achat en situation de monopole plus intouchable encore que les grandes surfaces)- va finir forcemment par arriver au taquet.C'est là que nous verrons que l'honoraire n'est plus justifié (par la protection contre la baisse) et qu il a le gros inconvenient de ne pas nous proteger contre l'inflation,qui va recommencer,Pour le moment,les masses enormes de credits fabriquées par la banque européenne sont confisquées par les banques qui preferent.... les lui laisser en garde avec interet negatif ou speculer avec,mais pas les mettre dans la vraie economie .Mais quand la relance imposera le recours a l'inflation,nous,avec notre forfait bloqué a 1.02,bon courage!!!!
  • 06/01/2016 à 11:44
    lucien
    alerter
    Il y a plus de 10 ans en Allemagne, l'état a mis en place un honoraire à l'ordonnance d'environ 8 euros. Et 10 ans après, c'est-à-dire aujourd'hui, l'honoraire est de ... 8 euros !
  • 06/01/2016 à 12:44
    Jean-Patrice Folco, Pharmacien titulaire
    alerter
    L'honoraire en Allemagne est de 8,35 € par boite et non par ordonnance. Il a été augmenté de 25 centimes en 2013. La marge est de 3%.
    En Allemagne les volumes des médicaments remboursés représentent moins du tiers des volumes français.
    A méditer par nos syndicats pour négocier une nouvelle rémunération
  • 06/01/2016 à 16:23
    *141
    alerter
    la meditation porterait par exemple sur les volumes prescrits,quand il ne sera vraiment plus possible de baisser plus le prix(sous peine de voir les gros labos internationaux encore moins bien livrer la france). Un petit accord avec les prescripteurs d'augmentation du prix de la consultation contre moins de lignes sur l'ordo....Ca n'a jamais dérangé les syndicats de medecins de financer leurs revenus par la baisse de ceux des professions "precrites".
  • 08/01/2016 à 15:00
    Realit
    alerter
    Hélas ,141 ce n'est pas de la méditation car on y est bien en plein dedans:la limitation des prescriptions sous pression de la sécu est très conseillée et récompensée !
    C'est sur les médecins ne craignent pas de tuer le pharmacien afin d y gagner de l'aura ,du prestige ,de la reconnaissance accrue voire ...des finances !!
  • 09/01/2016 à 12:16
    *141
    alerter
    Ceci dit,realit, il faut bien voir que l'interet de la Secu est de nous diviser,et meme de nous opposer.Donc ,de notre coté,il faut rechercher des actions communes pour un combat de survie identique.Par exemple,action simple et qui appuie sur les angoisses la où il faut: Demarrer une campagne deconseillant aux jeunes les etudes medicales,car, grace a la "secucébien",ils auront toute leur vie professionnelle la mediocrité materielle comme compagne.Avec une baisse de 10-15% des inscriptions en septembre,la population va commencer a comprendre qu"apres avoir été au service de la santé pour tous,une protection sociale trop toute puissante a inversé la mecanique : mettre la santé au service de la secu. Cette campagne,medecins et pharmaciens peuvent et doivent la mener de concert.
  • 09/01/2016 à 16:01
    Realit
    alerter
    Oui 141 ,les officinaux seront sans doute Ok pour des actions communes mais combien de médecins joueront le jeu d'une action partagée ? Certes il y en a qui nous traitent de façon juste et respectueuse mais combien ,avec en ego démesuré nous répondent de manière discourtoise ,jettent le discrédit sur notre profession en jouant les dieux de la médecine sur l'Olympe de leur diplôme !
    Exemple ,tous ces pseudo médico philanthropes ,pourfendeurs pour le bien être de l'humanité ( et surtout pour leurs revenus cash) qui ont vendu des bons livres en cassant du générique ,ayant des tribunes libres dans les grandes messes médiatiques que sont devenus les journaux télévisés .
    C'est sur le système de santé est grandement menacé en France ,nous souffrons et mourrons en première ligne ,allons nous longtemps compter les disparus de notre profession en silence et dans l'indifférence générale ??

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...