10/12/2015 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
personne en train de se faire vacciner DR

Les entreprises du médicament (Leem) ouvraient à Paris, mercredi 10 décembre, un atelier sur le thème des défis à relever pour une politique vaccinale dynamique : le défi de l'opinion publique, de la santé publique, de l'industrie et de l'économique.

Selon le sociologue Gérald Bronner, en dix ans de 2000 à 2010 le pourcentage de Français disant se méfier des vaccins a fait un bond de 9 à 40 %. Les taux de couverture vaccinale ne sont pas optimaux pour l'hépatite B, la méningite C, le rattrapage du ROR et les papillomavirus. Marie-Aliette Dommergues, pédiatre infectiologue, estime « qu'il faut plus convaincre que contraindre » en répondant aux interrogations de la population. Au niveau industriel, les difficultés d'approvisionnement constatées sont liées à l'augmentation exponentielle de la demande mondiale et à l'accélération des changements dans les calendriers vaccinaux en Europe (23 calendriers différents) en particulier un niveau de la valence coqueluche. David Lechleiter, responsable mondial de l'approvisionnement des vaccins GSK, explique les leviers qui peuvent être actionnés : raccourcir les délais de production, réduire les rejets de lot (un lot correspond à 250 00 à 1 million de doses), augmenter la capacité industrielle. Le Leem par la voix de Serge Montero, président du Comité vaccin, soutient l'élargissement de la possibilité de vacciner aux sages-femmes, aux centres de santé et aux centres de planning familial. Il est favorable à l'habilitation des pharmaciens à ce geste après formation, mais aussi à la détention par les médecins de stocks de vaccins, ceci en respectant la chaîne d'approvisionnement par le pharmacien (comme cela se pratique en Allemagne).

Enfin l'axe économique présenté par le professeur Mondher Toumi, économiste de la santé, montre que la vaccination permet des économies significatives en évitant les coûts associés au traitement des maladies (absentéisme, hospitalisation). Le coût total de la vaccination tout au long de la vie d'un Français varie entre 520 et 1380 euros. Le budget alloué à la prévention en France représente 3,5 % du budget des dépenses de santé parmi lequel 0,3 % sont destinés à la vaccination.






Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...