27/10/2015 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
Assurance maladie, fraude, professionnels de santé, euros, médecin, tricheur, Sécurité sociale © D. R.
Le montant des fraudes détectées à l'assurance maladie s'est élevé à près de 200 millions d'euros en 2014, en hausse de 17 % en un an, et les professionnels de santé sont les premiers fraudeurs, affirment Les Echos dans leur édition du lundi 26 octobre.

Le quotidien économique souligne que ces chiffres « ne concernent que la caisse nationale d'assurance maladie des travailleurs salariés» où « se concentrent 96 % des fraudes» .

En 2014, le montant des fraudes et activités fautives détectées s'est élevé précisément à 196,2 millions, contre 167,1 millions en 2013« , précisent Les Echos qui évoquent un » nouveau record historique« . Un montant qui reste modeste en comparaison des 178 milliards d'euros de dépenses de santé en 2014, d'autant que les pénalités financières prononcées n'ont pas dépassé 12,3 millions d'euros.

Interrogée par l'AFP, l'assurance maladie n'a pas démenti ces chiffres.


Des visites à domicile fictives

Au cours des dix dernières années, la répression a permis de récupérer 1,4 milliard d'euros, selon le journal, et » près de 2 900 interdictions de donner des soins ont été prononcées par les ordres contre les professionnels de santé qui ont triché« , tandis que » 2 600 fraudeurs ont été condamnés à faire de la prison« .

Les fraudes sont » principalement repérées chez les professionnels de santé« , souligne le quotidien. » Avec 73,1 millions d'euros, ils ont détourné 37 % de ces 196 millions d'euros« . » Le cas classique, c'est le médecin qui facture des visites à domicile fictives, en tiers payant, et qui remplit et signe les feuilles de soins à la place de l'assuré« , explique-t-il.

Viennent ensuite les établissements de santé, poursuit le journal, avec 52,6 millions d'euros (27 % du total).

Les assurés sont pour leur part les auteurs de moins de 20 % des fraudes, à 38,8 millions d'euros.








Matthieu Vandendriessche avec l'AFP

Les dernières réactions

  • 27/10/2015 à 17:43
    BREZHONEG
    alerter
    200 millions sur 400 milliards de budget total =0.5 milliemmes.Combien ont couté les personnels chargés de traquer le mechant professionnel de santé ?
  • 27/10/2015 à 20:06
    fifi
    alerter
    Les fraudes, à notre époque où beaucoup souffrent d'une concurrence entrepreneuriale mondialisée, sont inadmissibles. Je suis pour une augmentation des contrôles avec mise en place d'inspecteurs spécialisés pour chaque profession de santé. Je suis pharmacien et si un jour je me retrouve au chômage, je suis prêt à collaborer avec la sécu, fort de mon travail dans plus de 20 pharmacies, pour pister les confrères malhonnêtes. De plus, un vrai travail de fonctionnaire me permettra de profiter un peu plus de la vie !

  • 28/10/2015 à 06:35
    Georges
    alerter
    Non mais écouté moi cette lavette...
  • 28/10/2015 à 07:21
    sahlsa
    alerter
    hihi c est du second degré ce qu écrit fifi!
  • 28/10/2015 à 08:18
    fifi
    alerter
    Bien vu sahlsa !!!
  • 28/10/2015 à 09:21
    www
    alerter
    Je ne vois pas ou est le second degré de fifi, il exprime au contraire le fond de sa pensée.
  • 28/10/2015 à 09:26
    faitemoirire
    alerter
    je ris mais je ris en lisant celà une pharmacie du nord a détourné 450 000 euros à la cpam du hainaut le reste aux autre caisses montant??? il a fait de la garde à vue pour fraude recyclage cyclamed !et j en passe il a le bras tellement long que l affaire a ete étouffée et encore la cpam n a pu remonter que sur 2 ans pas les moyens effectifs de faire plus hihihidonc inutile de payer des gens à voir les fraudeurs pour ensuite s'assoir sur cette somme
  • 28/10/2015 à 10:32
    pas étonné
    alerter
    Ces pharmaciens ''aux longs bras '' qui ne se comptent pas sur les doigts de la main ,seront responsables à très court terme du naufrage de la profession ...Quelle image pour notre clientèle !
  • 28/10/2015 à 11:15
    14
    alerter
    fifi, la "mise en place d'inspecteurs specialisés",je croyais que c'etait deja fait !? pHARMACIENS INSPECTEURS des ARS et aussi.....de la Secu :o), qui, etudiant-e-s en derniere année,ont passé 6 mois dans des officines où elles-ils ont vu toute ces choses horribles qui coutent au moins la moitié du demi milleme du budget.Par contre, les employés de la Secu,recordmen de france des arrets de travail pipeau,(devant ceux des collectivités locales),bras long aussi?(le bras long s'appelle aussi syndicat...)
  • 28/10/2015 à 14:47
    Marie
    alerter
    Honte à ces malhonnêtes professions libérales de santé qui profitent de l'argent publique ...Premier pas vers plus de transparence avec le blocage informatique sécurité sociale systématique d'un nombre trop élevé de visites ,d'actes ,de transports pour un même malade ou pour un même prescripteur .Quant aux pharmaciens fraudeurs : scannez directement et simultanément les ordo .à la CPAM et à l'officine désignée à la sortie du cabinet médical ,cela évitera les fausses prescriptions ...Attention aux malades Alzheimer avec visites fictives dans les maisons de retraites concerne médecin ,infirmière ,kiné ...Quand on veut on peut ...La vie est belle ,trop belle pour certains ...
  • 28/10/2015 à 15:52
    14
    alerter
    honte a ces malhonnetes professions fonctionnaires de Sante (et de Secu) qui profitent de l'argent publiC.
  • 28/10/2015 à 16:42
    marie
    alerter
    14 avez - vous des preuves ...ou êtes vous vexé du chiffrage des fraudes...Un fonctionnaire qui triche ...c'est très grave ...l'ignorez vous ...et n'a plus le droit d'exercer ...Alors des preuves svp...car c'est de l'argent public le notre ,le votre ...les chiffres CPAM sont incontestables ...alors ...juste des preuves ...gardez votre calme ...
  • 28/10/2015 à 17:57
    14
    alerter
    J'a lu (calmement) les extraits dans la presse du rapport de la Cour des Comptes qui a fait une etude secteur par secteur des arrets de travail bidon (duree et nombre dans l'année) ....et c'est bien comme je l'ai ecrit.
  • 28/10/2015 à 18:15
    Marie
    alerter
    Donc bien une profession de santé liberale qui lui a délivré le faux arrêt maladie ...Honteux car ce medecin aurait dû refuser ...Toujours de la fraude ...c'est bien ce que je dis ...
  • 28/10/2015 à 18:23
    14
    alerter
    non,les medecins du travail de la secu ont le droit de delivrer des arrets aux gens du bureau d'a coté,ainsi que les medecins hospitaliers pour des hospitaliers. De plus,quand un salarié est menacé de licenciement,le délégué syndical st le premier a lui conseiller tout de suite de se faire mettre en arret maladie,car on n'est plus licenciable pendant cette periode.Tout cela dans une saine athmosphere de comprehension mutuelle,et c'est nous, les employeurs qui payons les cotisations pour ça.
  • 28/10/2015 à 18:31
    14
    alerter
    trouvé sur internet.......

    Absentéisme important

    Pour mieux maîtriser ses dépenses, l'État doit encore liquider le dispositif de surrémunération du temps partiel à 80 % et à 90 %. Sans réelle justification, les agents qui ne travaillent que 80 % et 90 % du temps légal perçoivent respectivement 85,7 % et 91,4 % de la rémunération d'un temps complet. Le surcoût de cet avantage injustifié, qui n'est pas accordé à ceux qui travaillent à 50 % ou 70 % d'un temps complet, est estimé à 300 millions par an.

    Les magistrats de la rue Cambon suggèrent enfin de réduire le nombre de jours de RTT au-delà d'un nombre de jours d'absence pour raisons de santé. En effet, selon une étude publiée par le ministère de la Santé, le taux d'absence pour raison de santé est plus important dans le public (3,8 %) que dans le privé (3,6 %).
  • 29/10/2015 à 09:11
    Marie
    alerter
    Le titre du moniteur est bien : les professionnels de santé sont les premiers fraudeurs...avec chiffrage à l'appui .Fréquentant personnellement les 2 milieux public et privé ...je confirme la fraude énorme des professions libérales sur l'argent public de la CPAM...d'ailleurs les médecins du public rentrent en clinique privé pour GAGNER plus ...Personnellement les CH que je fréquente ne délivrent jamais d'ordonnance au personnel et la CPAM non plus...il ont une charte signée pour éviter les conflits d'intérêt alors FRAUDE dans l'exercice de la profession contre arrêt maladie du public ce n'est pas la même rubrique...il faut comparer ce qui est comparable et non pratiquer l'embrouille ou l'amalgame de la maladie ....Ce qui compte c'est de ne pas frauder ,d'être plus franc au niveau des professions libérales ...heureusement que des fonctionnaires les surveillent et les contrôlent ...pour contrer la FRAUDE de cette catégorie...titre du Moniteur ...
  • 29/10/2015 à 09:58
    14
    alerter
    mais qui vient,en sachant que ce n'est pas justifié, DEMANDER des arrets de travail aux prescripteurs--(qui ne sont pas en conflit d'interet quand ils prescrivent pour qlq"un d'autre qu'euxmemes)?---LES PROFESSIONNELS DE SANTE SONT peut etre LES PREMIERS FRAUDEURS en ce qui concerne les activités,et cela represente 1 millieme du budget-(200 millions pour 200 milliards du seul budget maladie).Et les salariés du public sont les premiers fraudeurs en ce qui concerne les faux arrets de travail,et cela represente 1CENTIEME ( DONC 10 FOIS PLUS.)Mais là,on ne fait rien.....
  • 29/10/2015 à 11:00
    faitemoirire
    alerter
    des preuves de la fraude l'ars en a elle apris 4500 photos de vignettes barrées!!!les disques durs ont été embarqués!!ce n'est pas chiffré au hasard moi assistant quand j'ai été conduite à la gendarmerie comme une déliquante oui oui c'est vrai c'est eux qui ont chiffré approximativement au bas mot 450.000 euros que pour 1 seule caisse donc je vous laisse imaginer le reste mais bras très tres très long égal rien monsieur exerce toujours et continue allègrement
  • 29/10/2015 à 12:17
    14
    alerter
    ....Continue allegrement comme les arrets de travail bidon.En 1984,la Secu s'est apercu que certaines femmes fonctionnaires (mgen) enceintes se faisaient mettre en arret maternité de 15 jours en avance pour "grossesse pathologique"....non pathologique,puis en arret parental de 3 mois pour "naissance pathologique",et que ca finissait par se rependre partout.La ministre de l'epoque miterrandienne a été a la hauteur de la situation: elle a mis tout le monde a 15 jours de plus!!! 700 000 naissances x2semaines = 1millions400 000 semaines d'arrets non necessaires a financer en plus par manque de courage politique!Grandiose! Et c'est
    toujours en activité,et présenté comme le signe "que la France est le pays le plus en avance" :o) Ca c'est sùr,,35 ans apres,ce n'est toujours pas imité,par aucun autre pays européen. Ma mere commercante,elle, etait au travail la semaine d'apres l'accouchement.
  • 29/10/2015 à 15:11
    Marie
    alerter
    14 c'est tout simple ,le titre du Moniteur et ses chiffres parlent d'eux mêmes : oui les libéraux Fraudent beaucoup ,beaucoup et cela ne peut pas durer ...stop...
  • 30/10/2015 à 10:52
    14
    alerter
    et ils sont controlés par des gens qui fraudent beaucoup,beaucoup.
  • 30/10/2015 à 16:22
    marie
    alerter
    tout le monde triche...fraude...les proportions de fraude des libéraux en volume sont très supérieurs aux contrôleurs CPAM .Le train de vie d'un contrôleur est peu enviable par rapport à un libéral ...oui le libéral FRAUDE bcp c'est Le MONITEUR qui le dit ...14 il faut vous rendre à l'évidence ...
  • 02/11/2015 à 11:10
    14
    alerter
    moi je trouve que 200 millions pour 200 000 liberaux,ca fait 80 euros par mois et par liberal, (imposé sur le revenu), c'est nettement moins que 3jours de carence indemnisés en arret maladie bidon a 120 euros LA JOURNEE.
    Les chiffres du Moniteur sont tres bas,il faut vous rendre a l'evidence?
  • 02/11/2015 à 16:59
    marie
    alerter
    14, pouvez vous nous donner le nb des fonctionnaires qui sont indemnisée en arrêt maladie établi par un libéral fraudeur avec 3 jours à 120 euros ...vous qui savez tout ...on fera le calcul. ...et vous direz au Moniteur que leur article est faux ...Risible ...
  • 02/11/2015 à 17:32
    14
    alerter
    par un liberal fraudeur ou par un collegue medecin fraudeur,je ne sais pas....mais pour un faux malade fraudeur,voir le rapport de la Cour des Comptes sur l'absenteisme, reproduit par la presse.
  • 03/11/2015 à 09:21
    Marie
    alerter
    14 bonjour , les 2 seraient donc du même style l'un profitant de l'autre ...Heureusement les établissements publiques sont tjs ouverts...à vous croire tellement ils sont absents ...Oui les libéraux ont besoin d'être contrôlés de près par ces petits fonctionnaires ...c'est cela la loi et c'est ce qui compte même si certains libéraux font leur loi en fraudant ...Il est bon de respecter la loi .

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...