15/10/2015 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
Les médicaments génériques Dr

L’usage abusif de la mention « non substituable » (NS) dans les prescriptions coûte cher à l’Assurance maladie : en moyenne 110 millions d’euros par an. Afin de réduire cette dépense, en 2014, elle a mené des opérations de contrôle auprès des médecins les plus récalcitrants, c'est-à-dire ceux pour lesquels le taux d'ordonnances mentionnant NS dépasse les 30 %, alors que la moyenne nationale est estimée à 6 %.

Suite à ces contrôles, près d’un tiers d’entre eux ont modifié substantiellement leurs pratiques, passant sous la barre des 10 %. Mais ce bon résultat est terni par une légère hausse du NS observée chez les médecins qui n’ont pas été contrôlés.

Faut-il jouer les garde-chiourmes auprès de tous les médecins ? En tout cas, tirant les enseignements de cette première action, l’Assurance maladie a annoncé le renouvellement et l’optimisation de ses actions de contrôle en 2016.

                                                                                 






François Pouzaud

Les dernières réactions

  • 15/10/2015 à 20:37
    Breberger
    alerter
    Il aurait été tellement plus simple que les gouvernements successifs aient le courage d'imposer une baisse du prix au princeps le jour où le brevet tombe.
    Tout aurait été si simple pour les patients, de tous âges, et surtout les plus âgés, et pour les professionnels de santé, médecins et pharmaciens.
    mais c'est plus facile de contraindre des individus que les puissants labo. Et on se retrouve à faire les gendarmes pour la sécu auprès de patients mécontents.
    Marre.
  • 15/10/2015 à 21:23
    Pharmago
    alerter
    C est évident et c est ce que je m évertués à dire depuis le début des génériques A l époque les syndicats étaient tellement contents de montrer que l on savait que le lexomil c était du bromazepam !
  • 15/10/2015 à 23:51
    idem
    alerter
    idem !
  • 16/10/2015 à 00:16
    co37
    alerter
    N'oubliez tout de même pas que MG = MP + remise jusqu'à 40% et que marge de P2 inférieure à marge de P1 si le prix de P2 est 60% de P1
  • 16/10/2015 à 00:25
    Michel P08
    alerter
    Après 2 réactions à tomber de son échelle de Richter, co37 est arrivé qui a tout compris...
  • 16/10/2015 à 00:29
    Wiwi
    alerter
    Idem!
  • 16/10/2015 à 06:32
    Wiwi
    alerter
    Il y a encore plus simple , la base du remboursement est le prix du générique , le reste est payant.
    Bien entendu pour tous CMU'...
  • 16/10/2015 à 06:39
    Xixi
    alerter
    Agissons ..
    La prochaine élection de décembre doit donner un signe fort .
    Vidons les incapables qui se disent nous représenter .

    Dans votre secteur le syndicat majoritaire en place. Et la FSPF doivent faire 0 vote , je peux vous assurer que la ils vont se poser les bonnes questions .
  • 16/10/2015 à 09:53
    maignan jacques
    alerter
    oui xixi.on ne sait pas pour qui on votera,mais on sait pour qui on ne votera plus.Puisque quand c'est important (historique !),ils oublient de nous faire voter.
  • 16/10/2015 à 13:52
    yameris
    alerter
    Je suis pharmacien et j ai vu arriver les génériques. Il y a beaucoup plus simple que ce fatras et imbroglio. Un prix a la molécule ( comme pour les bandes qui sont au mètre carré), les génériques doivent coller au prix, les autres sont libre mais remboursés que sur la base de la molecule . Et c est valable pour tout le monde ( pas d exception type CMU. Levothyrox et autres).
    C est bien plus simple et pas de heurt au comptoir !!!
  • 16/10/2015 à 14:06
    Xixi
    alerter
    Oui il faut leur montrer qu'ils ne peuvent pas faire n'importe quoi impunément .
    Nous pouvons les sanctionner ne nous en privons pas
    Reprenons le pouvoir
  • 16/10/2015 à 15:09
    dp83
    alerter
    mieux
    ils ne marquent plus ns ou non substituable pour toucher la prime,mais continuent à marteler les patients pour refuser le générique au comptoir.
    plutôt hypocrite comme comportement.
  • 16/10/2015 à 16:51
    14
    alerter
    la Secu pourrait aussi faire la chasse à tous ces braves gens qui font tout en dégradé (alors qu'aucune perte de carte ne lui a été signalée),puisqu'elle recoit toutes les factures a payer.Tout le monde sait que ca permet de rendre des services a des proches ,la non-utilisation systematique de la carte Vitale (qui est quand meme quelque part bien au chaud,au cas où).
  • 17/10/2015 à 08:46
    Lao Tseu
    alerter
    super les génériques! Et le jour où Jacques va dire zéro remise sur les génériques (même 15% maxi suffiront) à qui appartiendront vos pharmacies?
  • 19/10/2015 à 08:34
    Wiwi
    alerter
    Comme nous y allons nos syndicats accepteront contre des honoraires payable deux ans après ,et gaetner nous dira qu'ainsi il a sauvé notre profession
  • 19/10/2015 à 21:07
    Breberger
    alerter
    Il faudrait qu'on m'explique à quoi sert un syndicat qui représente une profession à monopole, qui voit s'effriter son territoire mais continue de regarder son tiroir caisse.
    Et cela depuis si longtemps.
    Le syndicat est peu crédible mais la profession ne l'est pas non plus.
    Tout le monde dans la rue, un jour, mais rien le lendemain, parce que ça coûte cher de fermer.
    Et oui ça coûte cher de faire la grève, et ceux qui sont bien installés ne veulent rien perdre de leur galette.
    Et tant pis pour les jeunes.
    Triste profession à vrai dire, et comme je souhaite que les jeunes apporte un sang nouveau, un souffle nouveau et surtout une vision bien nouvelle de la profession et de sa mission. Et non je ne suis pas naïve, je sais que les conditions d'exploitation sont dures, mais elles le sont pour tous hors la pharmacie. Les pharmaciens installés vivent dans une bulle, et pas mal, et peinent à voir le reste.
    Ça fait 30 ans que je travaille, je ne suis plus solidaire des installés, et je souhaite bon courage aux jeunes.
  • 05/11/2015 à 07:25
    ppp
    alerter
    La CPAM est vraiment incroyable. Seulement 10 à 15% de réfractaires aux génériques, parfaitement identifiés. Au lieu de cibler ces récalcitrants, et de les responsabiliser, sinon les pénaliser. Non ces messieurs préfèrent emmerder des professionnels qui font bien leur travail.
  • 05/11/2015 à 07:51
    Wiwi
    alerter
    Êtes vous allé écouter la bonne parole de nos syndicats ?
    Le vote arrive !!!
    Votre ressentir ?
  • 05/11/2015 à 10:16
    anastasia
    alerter
    c'est du n'importe quoi et j'appelle cela de la désinformation. Les génériques ont de plus en plus mauvaise réputation car moins efficace que les princeps. Pour obtenir un princep chez le pharmacie c'est presque une question de vie ou de mort. Alors arrêter de raconter n'importe quoi.
    En juin 2015 il y a eu 700 génériques retirés du commerce !!!!! Chercher l'erreur !!!! L'état veut notre mort ?
    Et on appelle cela un challenge ? On voit que ce n'est pas vous qui vous trouvez nez à nez avec le pharmacien en train de vous faire agresser parce que vous demandez le princep et refusez le générique.
  • 05/11/2015 à 10:53
    ouf
    alerter
    de deux choses l une , soit le générique est identique à l original soit il ne l est pas .
    s il est identique, et c est ce qui à été démontré a maintes reprises , pourquoi la collectivité payerait jusqu' a deux fois plus cher un médicament !!?
    il n y a qu en France que l on voit ça !

  • 05/11/2015 à 11:10
    co37
    alerter
    OUPS
    Et ça gêne personne de payer un princeps plein pot pour financer la visite médicale ( au fait on les a viré) et la recherche ( au fait on a fermé les unités françaises exemple Pfizer) et nos usines de fabrication françaises ( au fait on les a vendu à des façonniers exemple Pfizer)
    De plus n'oublions pas que nous sommes en novembre avec des dépenses remboursées avec de la monnaie de singe puisque faute de recettes nous empruntons et créons chaque fin d'année le déficit annuel.
    Ces sommes cumulées ne seront jamais remboursées par la fée Clochette.
    Battons nous plutôt pour une rémunération à l'acte pur, à l'ordo pour ne plus dépendre de la baisse de lignes, la baisse de btes à la ligne, la baisse de prix
  • 05/11/2015 à 11:28
    ppp
    alerter
    Anastasia quel est donc ton Raspoutine
  • 05/11/2015 à 11:30
    ouf
    alerter
    CERAZETTE boite de 84 cp : PAHTP : 29.22 euros
    DESOGESTREL 75 bt 84 : PAHTP : 2.37 euros
    ( fabrique en Europe )

    si la différence de prix c est les salaires ....



  • 05/11/2015 à 11:35
    ouf
    alerter
    la solution la plus simple a mettre en œuvre pour être a 90% du jour au lendemain :
    plus de tiers payant pour les princeps , et facture papier
  • 05/11/2015 à 12:07
    pigeon
    alerter
    reponse a ouf.

    enfin une reponse qui merite d'etre lue.mais bien sur que c'est le plus simple,le plus evident.que les egoistes qui ne veulent que de des princeps sans raison evidente (comme c'est la cas dans 98% des cas) assument leurs exigences.qu'ils payent.point barre!!!!!

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...