14/10/2015 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
FSPF, CNAM, Honoraires, pharmlacie, ordonnances, Elysée, Touraine © D. R.

Lors de la réunion de la Commission paritaire nationale qui s’est tenue ce mercredi 14 octobre 2015, la FSPF a appelé l’Assurance maladie et les autres syndicats de pharmaciens à aller plus loin dans les négociations conventionnelles, indique le syndicat dans un communiqué.

La FSPF a ainsi invité la Commission paritaire nationale à ouvrir deux chantiers :

1) l’extension de l’honoraire « ordonnance complexe » aux dispensations pour patients chroniques en affection de longue durée ;

2) la revalorisation de l'honoraire « ordonnance complexe » à 1 €.

Pour la FSPF, ces deux chantiers sont prioritaires et relèvent du « plan d’urgence pour l’officine » dont elle a saisi, ce 14 octobre, le ministère de la Santé.

Le syndicat explique qu’« ils sont la suite logique de l’article 26 de la convention nationale pharmaceutique d’avril 2012 aux termes de laquelle les parties signataires sont convenues de faire évoluer les honoraires de dispensation de façon coordonnée à la marge
réglementée, en tenant compte des contraintes économiques des officines »
.

La FSPF sera par ailleurs reçue à l’Elysée dans le courant de la semaine prochaine.

Rappelons que, si elle reste en l’état, la mise en œuvre de la nouvelle rémunération pourra à peine contenir les effets du nouveau plan d’économies appliqué cette année. Et donc encore moins celui de 1,7 milliard d’euros programmé pour 2016.








Laurent Lefort

Les dernières réactions

  • 14/10/2015 à 19:57
    Raslebolix
    alerter
    Arrétez de mettre des rustines et faites nous du cohérent!!!!!! et pas pour 6 mois mais pour 10 ans. M.... alors!
  • 14/10/2015 à 20:05
    Wiwi
    alerter
    Il se moque de nous, ils ont signé et maintenant il s'étonne de la situation catastrophique dans laquelle ils nous ont engagé en signant seul comme des Grands visionnaires . Maintenant le FSPF joue à la vierge effarouchée qui ne comprend pas pourquoi l'état nous a tondu comme des moutons avant de diriger plus de 30% des pharmacies aux cimetières. Il suffit de regarder les résultats , le nombre de pharmacien assistant au chômage ....
    Aucune vision, leur seul volonté récupérer ce qu'ils ont offert au gouvernement sans aucune contre partie ....
    Le gouvernement ne fait jamais marche arrière sans contre partie pas comme vous Mr Gaetner
  • 15/10/2015 à 07:34
    rab74
    alerter
    je doute fort de la bonne foi de la FSFPF, il n'y a qu'à lire la convention signée par elle (dispo sur Ameli.fr): 3 articles au moins sont très clairs sur la possibilité de facturer les honoraires ou pas, et l'analyse ou plutôt la simple lecture de la DGCCFR est indiscutable. J'ai du mal à croire que nos syndicalistes chevronnés n'ont pas vu le coup venir!
  • 15/10/2015 à 08:01
    Lanlan1954
    alerter
    Eh oui c'est du grand n'importe quoi ! En effet nos officines sont en grande difficulté et les mesures néfastes continuent pour les fragiliser au point que 2 officines/jour ferment et qu'elles deviennent INVENDABLES au point que les jeunes diplômés ne veulent pas prendre le risque de contracter un emprunt sur 12 ans. La visibilité s'amoindrit d'année en année et cela fait peur!!! Notre gouvernement le comprend il ou le comprendra t il lorsqu'il sera trop tard ?
  • 15/10/2015 à 13:32
    Pilou13
    alerter
    Puisque l'objectif essentiel consiste à garantir la pérennité du réseau, la capacité de prendre en charges les patients et la valeur du conseil pharmaceutique, il me semble indispensable que les compétences nécessaires à la dispensation des ordonnances complexes soient rémunérées non pas 1€ par ordonnance mais 5 à 10€ par ordonnance, et ceci indépendamment du prix des medicaments prescrits dont nous ne décidons pas et qui va continuer de baisser.
    La mutation est en cours, d'accord, mais vers la qualite, c'est à dire qu'il faut mieux rémunérer l'acte quand il est bien réalisé, que les boîtes- en volumes - qui sont prescrites par les médecins seuls.
    Pour le reste, et l'automédication dont on doit doubler les ventes, c'est à nous de mettre le conseil en avant et d'expliquer que le prix est souvent indépendant de l'efficacité attendue

  • 15/10/2015 à 16:36
    q
    alerter
    La réaction a été supprimée car elle ne respecte pas la charte du site.
  • 15/10/2015 à 17:30
    Wiwi
    alerter
    Nous n'avons aucun projet défini , nous allons dans tous les sens et pire nous minimisons le travail accompli .
    Nous acceptons des missions et d'être payé 1 à 2 ans après stoppons le carnage . Agissons ...
    La prochaine élection de décembre doive donner un signe fort .
    Vidons les incapables qui se disent nous représenter .
    Dans votre secteur le syndicat majoritaire en place. Et la FSPF doivent faire 0 vote , je peux vous assurer que la ils vont se poser les bonnes questions .
    Nous sommes tous d'accord montrons leur par ce vote

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...