14/10/2015 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

La pharmacie d’officine française repose sur trois piliers : monopole sur le médicament, détention du capital par des pharmaciens et règles d’installation.

Groupements et enseignes composent le 4e pilier de la pharmacie, considère Christian Grenier, président du syndicat Federgy, qui les représentent, et par ailleurs président de Népenthès.

« Ainsi donc la profession peut s’asseoir sur une chaise et non un trépied, c’est plus confortable ! », indique-t-il. L’appui sur les groupements et enseignes s’effectue notamment sur les capacités d’achat des pharmacies adhérentes, selon Christian Grenier. Le syndicat œuvre pour la représentativité et la reconnaissance juridique des groupements ainsi que l’évolution des possibilités de communication dans le domaine de l’officine.

Créé en septembre 2014, Federgy comprend 16 membres et se présente désormais comme le syndicat des groupements et enseignes de pharmacies d’officine et ne prétend pas s’ajouter aux trois syndicats de titulaires d’officine. « L’ouverture du capital n’est pas un sujet pour Federgy. Mais cela le deviendrait pour les groupements si le capital venait à s’ouvrir », précise Christian Grenier.






Matthieu Vandendriessche



Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...