28/09/2015 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Optipharm : les petites phrases du congrès

Optipharm a rassemblé plus de 250 pharmaciens à Limoges les 26 et 27 septembre derniers. Après le traditionnel discours d’ouverture des dirigeants du groupement, deux tables rondes ont nourri les débats : la place du pharmacien dans le réseau interprofessionnel et un incontournable point sur l’économie de la pharmacie. Les petites phrases ont fusé tout au long du congrès. Florilège.
Ester Technopôle, Limoges, Pharmaciens, Optipharm, lobbying Crédit photo : Laurent Lefort

Discours d’ouverture

« Aujourd’hui, les génériques représentent 20 % de notre chiffre d’affaires pour 30 % du volume. Demain, les génériques représenteront 60 % du volume pour seulement 25 à 30 % du chiffre d’affaires. » 

Michel Quatresous, président d’Optipharm

« Nous sommes convaincus que la vente des médicaments sans ordonnance sur Internet est une mauvaise idée. Mais si rien n’est fait, c’est une entreprise du type d'Amazon qui récupérera le marché. »

Alain Grollaud, directeur général d'Optipharm

Table ronde sur la place du pharmacien dans le réseau interprofessionnel

« Le gouvernement se félicite que le déficit de la Sécu soit cette année inférieur à 10 milliards d’euros… C’est en effet une très grande réussite. »

Michel Chassang, médecin, président de l’UNAPL (Union nationale des professions libérales)

«  Sur le sujet de la vaccination en officine, la vérité c’est que les pharmaciens n’ont pas envie de piquer. »

Philippe Besset, pharmacien, vice-président de la FSPF (Fédération des syndicats pharmaceutiques de France)

« Le médecin n’est patron de rien. Il croit qu’il est le patron de la médecine ambulatoire, mais c’est le patient qui a le choix. »

Stéphane Billon, directeur associé de Kamedis Institut, cabinet conseil en économie de la santé.

« Ce n’est pas sur les boîtes vendues que les pharmaciens devraient être rémunérés, mais sur les boîtes qu’ils ne vendent pas ! »

Antoine Prioux, pharmacien, président de l’antenne limousine de la Fédération française des maisons et pôles de santé et coordonnateur intérimaire du pôle « Millesoins »

Table ronde sur l’économie de la pharmacie

« Rogner sur les produits matures pour financer l’innovation est un discours très noble mais c’est juste la mort de la pharmacie de proximité. »

Philippe Besset, pharmacien, vice-président de la FSPF

« Quand on est médecin, il y a un effet volume. Quand vous travaillez plus, vous gagnez plus. Ce n’est techniquement pas nécessairement le cas des pharmaciens. » 

Emmanuel Grégoire, économiste de la santé, adjoint à la Maire de Paris en charge des ressources humaines, des services publics et de la modernisation de l’administration.

«  L’enjeu stratégique n’est pas la relation médecin/pharmacien. Le véritable enjeu est de savoir ce que les pharmaciens vont faire avec et face à Google, Samsung et Apple. » 

Thomas Legrain, lobbyiste, associé gérant de TL Conseil.

« Notre faiblesse, c’est l’Ordre et je n’ai pas peur de le dire. L’Ordre ne remplit pas sa mission en termes de communication. »

Alain Grollaud, directeur général d’Optipharm






Les dernières réactions

  • 28/09/2015 à 17:21
    14
    alerter
    Apparemment la manif' du 30 n'a pas l'air de tenir une grande place dans ce congres.Esperons que ce sera different a la base.Et preparons des banderolles " MST, la Secu d 'Alsace-Moselle pour toute la France! "
  • 28/09/2015 à 18:29
    jmj
    alerter
    Le 30/09 c'est le calme plat !!!
  • 28/09/2015 à 18:37
    ppp
    alerter
    Vous y croyez encore au 30/9, on est le 28/09 rien en vue.
  • 28/09/2015 à 22:14
    rixtou
    alerter
    Reçu des affichettes, mais je vais pas les mettre. Je pense que la mobilisation c'est une chose, mais vu le nombre de chômeur en explosion, je me vois mal me plaindre.
    Désolé de vous le dire mais nos problèmes sont mineurs par rapport à se que traverse la société.
    Vous voulez arrêter de vous faire presser comme un citron? Il faut sortir de l' Union européenne qui fixe les politiques de santé du pays. C'est la seule et unique priorité.
    La souveraineté est une condition fondamentale pour une démocratie, et ça fait des années que l'on est sous tutelle européenne.
  • 29/09/2015 à 13:25
    briard
    alerter
    dernier tir de cartouche avant la retraite: une secu qui fait aussi mutuelle, des mutuelles qui baissent leur prix de 20 p100, des medecins sans depassement ; des ministres compétents, des pharmacies qui se vendent à 50 p 100 du CA, uneouverture du capital , des banquires moins frileux et enfin des SYNDICATS RESPONSABLES!!!!!!!!!!!!

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...