15/09/2015 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
La cour des comptes se trouve à la rue de Cambon Dr

« Le déficit de la sécurité sociale, bien qu'il continue à se réduire, s'inscrit toujours à un niveau élevé. Le retour à l'équilibre des comptes sociaux est reporté désormais à un terme indéterminé ». Fort de ce constat, Didier Migaud, le premier président de la Cour des comptes explique que l’équilibre durable des comptes sociaux est non seulement « nécessaire » mais « possible ».

Pour cela, il appelle les pouvoirs publics à mettre l’accent sur la maitrise des dépenses particulièrement au sein de l’Assurance maladie qui représente à elle seule la moitié du déficit de la Sécurité sociale.

La Cour des comptes recommande de privilégier les mesures structurelles portant notamment sur l’organisation des soins et les prises en charges par l’Assurance maladie.

Il cite alors deux leviers : l’accélération de la recomposition de l’offre des soins, encore trop centrée sur l’hôpital (37 % des dépenses de santé) et une régulation plus vigoureuse des postes de dépenses particulièrement dynamiques.

Dans l’épais rapport, Didier Migaud note notamment que les modes d’organisation des soins de ville ont peu évolué et les inégalités d’accès à la médecine de ville demeurent fortes. « De nouvelles réorganisations s’avèrent indispensables », note la Cour qui réitère l’une de ses recommandations : celle d’instaurer un conventionnement sélectif des professionnels de santé dans les zones surdotées, y compris pour les médecins.

Quant à la régulation des postes de dépenses qui ont fortement augmenté, la Cour cite en exemple, non pas les médicaments, mais l’activité des infirmiers et celle des masseurs kinésithérapeutes qui ont engendré une hausse des dépenses de 5,7 % par an depuis 2000.

Selon le rapport, si cette progression n’est pas sans lien avec le vieillissement de la population, elle tire surtout « sa dynamique de la forte démographie de ces professions, inégalement répartie sur le territoire ».






Les dernières réactions

  • 15/09/2015 à 18:02
    14
    alerter
    Helas,toujours la recherche d'equlibre par des economies sur la colonne depenses,jamais par une augmentation de la colonne recettes.Pourtant,la colonne recettes est augmentée en Alsace,.....et c'est la seule Caisse Regionale qui n'est jamais dans le rouge depuis 30 ans!
    Pourquoi Mr Migaud fai il semblant de ne pas le remarquer? Ca derangerait qui de copier ce modele qui marche? eh bien, beaucoup de petits copains du pouvoir!
  • 16/09/2015 à 07:19
    pharma17
    alerter

    QUE SIGNIFIE
    qui réitère l’une de ses recommandations : celle d’instaurer un CONVENTIONNEMENT SELECTIF des professionnels de santé dans les zones sur dotées, y compris pour les médecins.
    Est-ce que l'ARS doit décider de qui doit vivre ou mourir ?
    décider de regroupements forcés, fermer des officines?
    Autant nationaliser complètement le système de santé indemniser et salarier les pharmaciens.
    Vu la situation je rêve de 35h semaines de congé les gardes payées double, pas d'investissements personnels etc...
    Quant-aux économies ne rêvons pas avec 7millions de chômeur et les migrants qui se précipitent aux portes de l'Europe. Les recettes baissent les prestations augmentent
  • 16/09/2015 à 07:25
    rab74
    alerter
    completement d'accord avec toi, 14, ça fait des années qu'on en parle! et plutôt que chiffrer ce que coûte un kine ou une infirmiere, chiffrer ce qu'il rapporte en terme d'autonomie et de réinsertion du patient au travail, mais ça c'est plus long et demande plus d'expertise....mais qu'attendre de personnes qui, dans notre cas, confondent marge brute et revenus?
  • 16/09/2015 à 08:52
    lolorigolo
    alerter
    Mesure simple qui va dans le bon sens, créer un statut libéral pour les aides soignantes, et leur laisser les toilettes des personnes agées...Cela permettrait de trouver plus facilement des infirmières pour les vrais actes liés à leur métier, éviter qu'elles (ils) courent toute la journée pour souvent oublier tout simplement de se laver les mains entre les patients, baisser leurs revenus grandissants (même si le métier n'est pas facile) et du coup en laisser un peu aux autres....
  • 16/09/2015 à 09:36
    Lao Tseu
    alerter
    faut laisser les toilettes aux dames pipi.
  • 16/09/2015 à 10:27
    14
    alerter
    oui pharma 17,les ARS ont été mise en place pour flinguer ceux qui font vivre trop longtemps les retraités.Comme les politiques n'ont pas le courage d'assumer ça(d'abord leur réelection!), ils ont passé le sale boulot a des fonctionnaires.Intouchables,irresponsables.Quand la courbe de l'age moyen de mortalité va commencer a aller dans le mauvais sens,et que des plaintes pour homicide volontaires sur personnes fragiles et dependantes vont commencer a apparaitre,avec "action de groupe",ca va etre le scenario habituel : c'est pas moi ,c'est l'autre.Avec une Justice qui ralentira savamment les 25 ans de procedure,comme dans l'affaire du sang contaminé....
  • 16/09/2015 à 14:56
    maignan jacques
    alerter
    Rossignol,Secretaire d' Etat aux personnes agées !!!!!Il Si,si,Elle existe !! Il faudrait peut etre lui parler du recul proposé par la Cour des C. pour les personnes agées: moins d'infirmieres a domicile,qui pourtant remplacent le medecin ( plus assez nombreux pour venir),moins de kinés,remplacés par plus "d'informatique e-medecine" pour les Alzheimer. Rossignol pourrait aussi ,parallelement a la"reorganisation des soins" proposer a la Cour la "reorganisation des assurances santé" suggerée par 14.... Puisque nos 3 syndicats font bien attention de ne jamais en dire un mot.
  • 17/09/2015 à 06:58
    pharma28
    alerter
    D'accord avec 14. il faudrait s'inspirer du modèle alsacien qui marche bien et réduire le lobby des complémentaires qui dépensent beaucoup en publicité et coûts de fonctionnement. Et puis aussi réguler l'installation des professionnels de santé qui sont assez nombreux mais mal répartis. Il faut s'inspirer également de ce qui marche. Les pharmacies sont les mieux réparties grâce à la loi, les infirmiers libéraux depuis 2012 grâce à la convention.
    A quand la répartition démo-géographique des médecins, des kinés, des orthophonistes dans l'intérêt des patients et de l'assurance maladie ?
  • 17/09/2015 à 10:39
    14
    alerter
    Eh bien nous sommes donc un certain nombre qui votera pour celui des 3 syndicats qui mettra a son programme une campagne enfin OFFENSIVE ! Qui veut gagner de NOMBREUX votes ?
  • 18/09/2015 à 16:20
    NAT61
    alerter
    Je suis d'accord avec pharma28, on ferait mieux de s'inspirer de ce qui marche, notamment le système alsacien que de tirer à vue sur ceux qui dépensent trop!!!
    Une meilleure répartition des médecins favoriserait le maintient des services en milieu rural et si les infirmières ont plus de travail c'est aussi parce que les patients restent de moins en moins longtemps à l'hôpital.....quand aurons nous des dirigeants courageux???

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...