09/09/2015 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
Le vote aux URPS détermine la représentativité des syndicats Dr

La FSPF a lancé officiellement sa campagne pour appeler les pharmaciens d’officine à élire le 7 décembre prochain les représentants de ce syndicat dans les URPS.

A cette occasion, elle a dévoilé le slogan de sa campagne : « Prescrire l’avenir ». « Cette phrase courte est corrélée à la santé, au rôle évolutif du pharmacien et à une vision prospective de la profession », explique Philippe Gaertner, président de la FSPF.

Le programme de campagne, quant à lui, s’articule autour de cinq grands axes, sans hiérarchisation, qui s’inscrivent dans la logique de l’action menée par ce syndicat :

  1. Renforcer l’économie de l’officine pour préserver l’avenir (en accélérant l’évolution vers les honoraires et la diversification des revenus de l’officine, en disant stop aux baisses de rémunération non compensées…).
  2. Consolider le réseau (en garantissant ses piliers : monopole, répartition démo-géographique, constitution du capital des officines…).
  3. Donner le pouvoir d’initiative aux pharmaciens (grâce notamment à une simplification et un allègement des tâches administratives pour dégager du temps au pharmacien…).
  4. Promouvoir l’exercice officinal (en combattant notamment le projet de loi de santé que Philippe Gaertner juge « trop largement médico-centré »).
  5. Faire respecter les pharmaciens (à commencer par le respect des délais prévus conventionnellement avec l’assurance maladie).

La FSPF a déposé des listes de candidats dans toutes les régions, soit 13 pour la métropole et 4 pour les DOM.

Du fait de la nouvelle cartographie des régions, la campagne se décline sur le terrain par un tour de France des départements (démarré le 7 septembre et prévu jusqu’à fin novembre). Pour connaître les dates, rien de plus simple ! Un nouvel onglet spécifique « élections URPS » a été ajouté sur le site internet de la FSPF.

                                                                                                           






François Pouzaud

Les dernières réactions

  • 09/09/2015 à 22:55
    tituslousic
    alerter
    ah ! bon
  • 09/09/2015 à 23:14
    Wiwi
    alerter
    Moi pharmacien je vais voter sanction . Contre le fspf et son leader Gaetner
    On ne peut pas voter pour un syndicat leader qui négocie avec l'état comme un syndicat minoritaire .
    Hors de question de voter pour des personnes qui n'assument pas leurs erreurs.
  • 09/09/2015 à 23:24
    agueri
    alerter
    Je voterai utile ! Donc majoritaire parce que marre des divisions. Seule la FSPF a une vision sur l'avenir. A nous de la faire vivre !
  • 09/09/2015 à 23:50
    cantec
    alerter
    Une question : qui a introduit voire inventé l'honoraire
    pharmaceutique en france ??? la FSPF
    QUI a signé avec la CNAM cet honoraire ? la FSPF
    QUI veut élargir cet honoraire après l'avoir combattu ?USPO

    Qui veut un honoraire plus important à l'ordonnance ?
    FSPF, USPO, UNPF !
    enfin l'unité ?
  • 10/09/2015 à 10:11
    14
    alerter
    La Grece consulte son peuple avant de signer des textes importants.C'est pas avec Gaertner qu'on verrait des betises pareilles.Faut dire que des bac+6 sont bien trop cons pour s'occuper de l'economie de leurs entreprises. La FSPF l'a bien compris!
  • 10/09/2015 à 11:47
    ANDY
    alerter
    Moi pharmacien, je voterai FSPF donc Ph. Gaerner.
    C'est un prescripteur d'avenir. Il est regrettable que les pharmaciens ne comprennent pas l'évolution certes insuffisante aujourd’hui mais absolument nécessaire pour aborder les nouvelles missions du pharmacien d'officine.
    OUI, il faut se battre pour du mieux mais certainement pour un retour en arrière . Un vote utile est donc FSPF , pour leur donner les moyens d'obtenir de nouveaux honoraires. Ne nous divisons pas sur des combats d'arrière garde . Unissons nous derrière Ph. Gaerner, car c'est le seul moyen d'obtenir une amélioration de notre marge.
    SA FORCE SERA LA NOTRE.
  • 10/09/2015 à 12:29
    14
    alerter
    Ce n'est pas un combat d'arriere garde: nous n'avons pas été consultés avant la signature,mais une consultation nationale des 30 000 "trop cons" titulaires,apres la constatation "de visu" de ce que ca donne, est toujours parfaitement legitime.Moi je voterais pour le syndicat qui annoncera qu'il organisera dans tous les departements la consultation que nous n'avons pas encore eu sur l'abandon de l'ancien systeme,( oui -non).
    Et si en plus,ce syndicat decide la campagne de propagande pour la Secu Alsacienne etendue a tous les Francais comme mesure de retorsion contre les profiteurs bien*pensants du fromage du Social, ca sera parfait.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...