07/09/2015 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
projet de loi santé, amendement, concurrence, médicaments © D. R.
Un amendement au projet de loi de modernisation du système de santé déposé le 4 septembre 2015 par le sénateur UDI Olivier Cadic (représentant les Français établis hors de France) propose d’instaurer la vente de médicaments non soumis à prescription en dehors des officines sous la surveillance d’un diplômé en pharmacie.

Ce texte additionnel à l’article 35 bis B s’appuie sur les recommandations de l’Autorité de la concurrence de décembre 2013 qui préconisait « d’ouvrir en partie le monopole officinal, sans remettre en cause le monopole pharmaceutique, afin de permettre à d’autres réseaux de distribution que les officines de commercialiser les médicaments soumis à prescription médicale facultative ».

Selon cet amendement, « la vente de médicaments d’automédication s’effectuerait qu’à la condition impérative que la vente se fasse constamment sous la surveillance effective d’un pharmacien, permettant de respecter le principe de sécurité qui doit guider la vente du médicament à usage humain ».

Reprenant les exemples italiens et portugais, le rédacteur de l’amendement assure que « contrairement à ce qui est parfois affirmé, une ouverture encadrée ne déstabilise pas le réseau officinal ».

« Le présent amendement permettrait donc de faire baisser les prix des médicaments sans ordonnance, tout en diminuant les dépenses de santé de l’Etat et en préservant la sécurité du consommateur et le statut du pharmacien », conclut l'amendement.


Le Sénat examinera en première lecture le projet de loi santé à partir du 14 septembre 2015.








Matthieu Vandendriessche

Les dernières réactions

  • 07/09/2015 à 12:26
    14
    alerter
    eh bien il est temps de deposer un amendement ouvrant la distribution d'assurances complementaires maladie a la Secu. " le present amendement permettrait donc de financer les depenses de santé tout en preservant la protection sociale de nos compatriotes" (fin de la parodie- reponse du tac au tac) .
  • 07/09/2015 à 13:45
    Kannah
    alerter
    Je ne vois pas en quoi la délivrance de médicaments non soumis à prescription qui sont pour 90% des cas non remboursé par le SECU permettrait de diminuer les dépenses de santé de l'Etat. Quelqu'un pourrait éclairer mes lanternes ?
  • 07/09/2015 à 15:32
    14
    alerter
    TU NE VOIS PAS EN QUOI LES MEDICAMENTS NON REMBOURSES ET NON SOUMIS A PRESCRIPTION SONT des choses que notre economie doit conserver?Eh bien moi,si!Si nous n'avons plus ca,il faudra que l'Etat nous donne plus d'argent sur le remboursé pour qu'on continue a vivre.Alors preparons notre avenir. PARLONS DONC plutot DU MARCHE DES ORGANISMES DE REMBOURSEMENT Complementaires( non soumis a monopole aussi) Qui n'ont qu une trouille,c'est que la Secu se decide elle aussi a faire ce qu'ils font,si mal et si cherement,POUR EN AVOIR LA CONFORTABLE RENTABILITE. C EST DONC CE QU IL FAUT RENDRE PUBLIC-Ce qui nous permettrait de calmer leurs amis politiques de l'ASSEMBLEE. Ils veulent l'ouverture du monopole?ALORS OUVRONS AUSSI LA PORTE DU SECTEUR DES COMPLEMENTAIRES a la Secu. Et en avant: 20 000 pharmacies qui reclament que la secu rembourse tous les Francais comme elle le fait deja en Alsace Moselle.Halte a la Santé a 2 vitesses !Nous aussi ,on peut s'occuper de denoncer les secteurs protégés....!iL FAUT MEME LES ELIMINER PAR cette montée en puissance de la Secu,sanscela ils seront toujours là a nous emm.....
  • 07/09/2015 à 17:20
    cs
    alerter
    C'est très clair, ce Cadic veut faire profiter les para pharmacies de L'OTC, vu qu'elles ont déjà un pharmacien, quel est l'intérêt avec 22000 officines bien réparties sur le territoire
  • 07/09/2015 à 17:48
    millenofx77
    alerter
    le moniteur adore affoler la toile pharmaceutique avec ce genre de truc qui n'ont aucune chance (dans l’état evoqué ci dessus) d'aboutir.
  • 07/09/2015 à 19:43
    garfield83
    alerter
    Mel doit arroser grave ce sénateur
  • 07/09/2015 à 19:45
    garfield83.
    alerter
    Cadic c'est breton ça !
  • 07/09/2015 à 19:51
    pierre
    alerter
    Diminuer les dépenses de l'état avec des produits non remboursés?
    Faire crever l'officine pour ne pas devoir les racheter avant nationalisation. C'est beau le machiavelisme d'état d'énarques ignorant tout de la vie d'une PME...
  • 07/09/2015 à 19:58
    safran
    alerter
    MEL a le bras trop long. Le mensonge des GMS doit cesser : moins cher = moins de qualité produit, moins de commerces de proximité, moins de sécurité globale car moins de gens normaux de proximité dans tout le territoire, moins de gens qui vivent décemment de leur travail et qui consomment localement (dans leur village), moins de qualité de vie etc etc, tout en moins, comment se fait il que personne ne dénonce tout cela ? OK je suis naîf, l'économie industrielle est de connivence avec l'état, mais il faut REVOLUTIONNER ce système.
    Et nous, pharmaciens, il faut se serrer les coudes, n'avoir qu'un seul syndicat intelligent, et aussi évoluer rapidement sans pleurnicher sur le passé.
  • 07/09/2015 à 20:02
    Lydo
    alerter
    Ce n'était que reculer pour mieux s'installer...
    La pharmacie n'est pas organisée pour se défendre, voila ou nous en sommes....
    Et oui Garfield83, puisqu'ils sont tous emplis d'une cupidité sans limite tous ces politiciens, il est évident que des "accords" ont été conclus... Ou cet homme est un benêt qui rêve juste de briller un peu...(comme les autres...)
  • 07/09/2015 à 20:12
    Paulo
    alerter
    Dans la mesure ou un pharmacien est présent ,je ne vois pas ou est le problème .Il faut évoluer ;ça fonctionne en Italie et au Portugal alors pourquoi pas en France ?
    Le pharmacien est la pour conseiller ,il reste au service du patient ...le monopole a bien vécu ...place à une certaine concurrence ...profitable à tous.
  • 07/09/2015 à 20:36
    Jeum37
    alerter
    Comme l'année dernière: un petit article menace le fondement même de la pharmacie d'officine donc les syndicats et l'Ordre vont avoir l'impression de se battre d'arrache-pied pour éviter la catastrophe et signeront en échange... Une marge diminuée (et même scandaleusement plafonnée), des baisses de prix et de volumes massifs, etc.
    Rdv dans les semaines qui viennent pour pleurer sur (au moins) 1,2 milliards d'économies sur le médicament, avec toujours notre monopole sous le bras !
  • 07/09/2015 à 20:37
    Jerome
    alerter
    Pot de vin, peau de vache....


    Après les pompes funèbres, le matériel médical, voici en exclusivité dans votre hyper:
    La prontalgine !! Avec une carte cadeau, dès 6 boîtes achetées, un contrat obsèques offert!
  • 07/09/2015 à 20:51
    rix
    alerter
    Sa pu tout ça, syndicat qu'elle sont vos recommandation? se coucher ? NON syndicat tu es virer. Il est de notre devoir de défendre notre profession, si ce n'est pour nous , faut le faire pour nos patients. Vous en avez mare de MEL et de sa rengaine chaque année? Méfier vous car c'est un pit bull, il ne lâchera jamais. Il faut régler le problème de la sécu et le problème de corruption heu non pardon, lobbing.

    UPR.FR

    il faut régler le problème à la source.
  • 07/09/2015 à 21:33
    griffet
    alerter
    tout a fait d'accord...prenons Maitre Dupont Moretti...22 000 pharmacies donnant 1000 euros chacune (22 000 000 euros quand même), que l'on arrête de nous menacer tous les ans quelque soit le gouvernement !! et surtout à la veille des plfss.....
  • 07/09/2015 à 22:21
    bonnefond
    alerter
    uspo est depuis vendredi mobilisée et l'ensemble de nos contacts fonctionnent bien. les sénateurs sont largement averti et nous allons continuer à mettre la pression pour écarter cet amendement isolé
  • 07/09/2015 à 22:36
    Reality
    alerter
    La coupe est plus que pleine,c'est coforter la main mise des Gms sur la vie des français .Tuer les officinaux pour satisfaire les appétits insatiables des requins de la GMS ,est ce cela l'amélioration de la qualité de vie . quelle hypocrisie ,comment osent ils prétendre '.qu'une ouverture encadrée ne déstabilise pas le réseau '.??
    Combien de millions ont été déversés par Mel et consorts pour relancer la machine à broyer la pharmacie officinale?
    Comment payer du personnel qualifié et compétent avec des CA et des marges toujours en régression ? comment garantir un service à la hauteur de la qualité qui nous est demandé ? De quoi sommes nous supposés vivre alors ? Tous ces politiques se moquent ouvertement de nous ,qu'attendons nous ??

  • 07/09/2015 à 23:12
    cocolapin
    alerter
    Pharmaciens ça commence à sentir mauvais.... Va falloir commencer à vendre vos SELARL et autre smontages fumeux... C'est un peu normal quand on pense qu'un pharmacien gagne le double d'un généraliste....
  • 07/09/2015 à 23:51
    Wiwi
    alerter
    Arrêtons de regarder notre nombril . L'argent est le carburant de tous.
    Actuellement un centre commercial rapporte au minimum 7% aux promoteurs et investisseurs. Je ne parle pas des à côté ...
    Il faut vider les centres ville de leur commerce pour augmenter le nombre de centre commerciaux . Pharmacie
    1 er commerce qui retient la clientèle en centre ville , donc
    Si moins de pharmacie plus de centre commerciale et la désertification des centres villes va s'accélérer . Voilà le pari de nos politiques bonne réflexion
  • 08/09/2015 à 00:05
    Wiwi
    alerter
    Je constate que Mr Bonnefond s'intéresse à nos commentaires.
    Avoir des contactes parfaits mais la meilleurs des pressions vis à vis des sénateurs sont les grands électeurs ....
    L'économie est globale et traduire la volonté des centres commerciaux de vider les centres ville de leurs commerces. Voilà une idée de message à faire passer ....
  • 08/09/2015 à 06:54
    pharma17
    alerter
    Personne ne parle de la formation de pharmaciens nécessaires mettons 10000 pour la grande surface.
    Il y a désormais pénurie de préparateurs, (la formation coute trop chère).
    Nos chers députés, ministre, technocrates, ont-ils réfléchis à ce problème.
    D'autre part quel intérêt de former un pharmacien, pour ne faire qu'un 1/10ème du métier ?
    J'appelle cela un formidable gachis.
  • 08/09/2015 à 07:42
    rab74
    alerter
    spécialement d'accord avec 14, la seule cpam qui va bien est c'elle d'alsace moselle. me faire piquer le medicament nr au profit de lobbies qui peuvent se payer des heures de pub tv(et qui donc entubent leurs clients) c'est d'une bêtise sans nom. si, en italie le réseau a été déstabilisé, et encore, les pharmaciens italiens et portugais ont un droit que nous n'avons pas: vendre autre chose que les produits du monopole. le député qui a proposé cet amendement est soit d'une ignorance crasse, soit corrompu (ou les deux!). Dans une officine, il serait licencié pour faute lourde! de plus, cette ouverture favoriserait le trafic de contrefaçons par internet, donc les accidents donc plomberait encore + la secu. Syndicats il y a le feu: arrêtons toute mission autre que la délivrance de médicaments (DASTRI, cyclamed, education thérapeutique): c'est chiffrable par les communes qui devront prendre le relais, et doit bien valoir quelques honoraires de plus!
  • 08/09/2015 à 07:45
    Wiwi
    alerter
    Arrêtons de regarder pharmacie , il faut parler global ou globalité .
    Dans votre pharmacie vous devez avoir des préparateurs , dans le cas grand surface on parle pharmacien mais aucune contrainte de l'ordre ni pouvoir ...
    Voilà la belle vie des vendeurs de surface, rayonniste , un caisse
    .... Des smics , le dimanche on peut ouvrir , sur la masse salariale on divise par deux niveau salaire voilà une solution pour baisser les prix ... Pourquoi ne pas faire un dépôt discount ici
    Comment s'intoxiquer à petit prix
  • 08/09/2015 à 08:03
    rab74
    alerter
    mais wiwi, quand on parle pharmacie, c'est évidemment global: on se bat pour garder nos emplois (adjoints, préparateurs, apprentis) et éviter de leur faire mener la vie rêvée des "agents de caisse" et autres responsables de rayons en gms. et ce n'est pas en se laissant piquer la seule chose qui nous a permis de maintenir l'équilibre (quoique très précaire) et notre utilité via le conseil, qu'on va y arriver.
  • 08/09/2015 à 08:16
    prépa
    alerter
    n'oubliez pas que la réputation du pharmacien qui gagne bcp d'argent a un fond de vérité, grace aux années 80-90-2000, ce qui est vrai tout de même, faut pas oublier les belles marges et les ventes d'officine qui rapportaient autant !! pendant ce temps les préparatrices ne gagnaient pas bcp plus qu'une caissière, et c'est encore vrai, 1500 brut c'est bcp moins qu'une assistante et souvent la préparatrice travaille autant, fait le même boulot de base, ça aussi faut que ça change pour une modernisation de la pharmacie.
  • 08/09/2015 à 11:59
    14
    alerter
    beaucoup d'argent recalculé POUR 35 h?
  • 08/09/2015 à 12:14
    df40
    alerter
    Beaucoup de blabla dans tout ça, trop peu de solidarité réelle et efficace dans cette profession alors que 22000 officines françaises unies derrière un même objectif de santé publique pour remettre un peu moralité dans ce monde de spéculation permettrait de contrer les grands actionnaires qui en sous-marin pilotent nos hommes politiques pour se faire toujours plus de fric sur le dos de la population tout en nous faisant croire que cela est dans notre intérêt général, vital et financier !!
    Parlons franc à nos patients, montrons leur notre valeur ajoutée (taille humaine de nos structures, écoute, services de proximité, professionnalisme), aidons les à mieux consommer chaque fois que cela est possible car si tous les "petits" consommateurs achètent responsables en boycottant les réseaux et les produits des spéculateurs alors nous nous en sortirons tous ensemble. Il sera dur de se passer de paracétamol ou autre molécule chimique miracle "indispensable" mais à coté du remboursé il y a des alternatives thérapeutiques éthiques à développer. Il faut arrêter de penser que le médoc remboursé est la panacée et le salut de la santé humaine !!! Il faut rééquilibrer la balance. Nos patients doivent en être informés. Il faudra mettre laCe sera du boulot et beaucoup de formations pertinentes à prévoir pour les équipes officinales.
  • 08/09/2015 à 13:27
    nono
    alerter
    Quand va t-on nous laisser un peu tranquille, j'aimerai bien travailler un jour sereinement...
  • 08/09/2015 à 14:52
    mimi
    alerter
    Moi qui suis optimiste de nature, depuis environ 2 ans, j'ai des craintes sur l'avenir et surtout je n'ai pas de vision claire sur notre avenir officinal.Tout peut changer très rapidement mais je pense que nous devons évoluer chacun de notre côté dans nos boutiques, innover et déployer notre énergie.
    Etre toujours au service de nos clients, garder le sourire et la disponibilité coûte que coûte, maîtriser notre gestion et trouver de nouveaux marchés.
    Je sais, c'est lourd et stressant...
  • 08/09/2015 à 18:08
    rix
    alerter
    c'est du donnant donnant, vous voulez ouvrir le monopole, ok mais en contre partie on étend les produits que l'on peut vendre. Il vaut mieux devenir épicier que mourir. Certains politiques sont pourris, peut importe nos belles idées et paroles, ils entendent que le bruits des pièces. Pharmacien et épicier? le pire cauchemar de Leclerc car pour le coup on renforcera le centre ville. Viens prendre ta claque MEL . Il faut savoir évoluer, on ne peut pas aller à contre courant certes mais on peut modifier le cours du fleuve.
  • 08/09/2015 à 19:15
    Dolo
    alerter
    Les pharmaciens sont des épiciers depuis bien longtemps.
    C'est bien fait.
  • 08/09/2015 à 21:09
    Yam
    alerter
    Eh Dolo,les pharmaciens redorent le blason de l'épicerie,et puis tout le monde a droit au respect,il n' y a pas de sot métier ...sauf bien sur les requins de la Gms et les politiciens véreux qui ne visent que leur avancement personnel et leur ego!
  • 09/09/2015 à 11:13
    antoine griffet
    alerter
    chaque année on remet le couvert, épuisant pour tous..une première chose à faire
    - que l'uspo ou autre collecte toutes nos charges avec mise sous séquestre chez un huissier le temps de négocier....la on va les gêner rapidement !!!!
    Avec un bon avocat si besoin , pour ne pas avoir de pénalités !!
    on paiera avec 3 mois de retard si on obtient ce que l'on veut sinon on continue à provisionner....x 22 000 officines...cela représente beaucoup d'argent ....
  • 09/09/2015 à 13:46
    Reality
    alerter
    Qui peut supporter de vivre avec une épée de Damoclès sur la tête ? Réagissons de façon percutante ,les pharmaciens ne doivent pas accepter de voir ,chaque année ,une remise en cause de leur économie.Comment embaucher ,investir,prendre des décisions ,vivre toujours dans la crainte de la précarité ?? Tout ça est insupportable .
  • 09/09/2015 à 15:46
    transfuge
    alerter
    voyez le CV de Olivier Cadic sur WIKIPEDIA :
    Une délocalisation d'entreprise très médiatisée En 1996, Olivier Cadic transfère le siège social de son entreprise à Ashford, située dans le Kent à deux heures de Paris en Eurostar. Le 17 septembre 1996, il organise une conférence de presse et déclare : "Je pars contre mon gré et le faire sans bruit me donnerait l'impression de déserter". Il dénonce le poids des cotisations sociales patronales qui ruine la compétitivité de ses clients industriels et justifie ce mouvement pour préserver son entreprise.
    Nous aussi on dénonce, mais nous on ne déserte pas ). Alors je pense que ce Monsieur peut fermer sa grande goule.
  • 24/09/2015 à 07:33
    marie
    alerter
    A ceux qui se plaignent de la SECU...et veulent du privé....la pharmacie....les médecins..etc....ils seraient où....sans la Sainte Sécu..????
  • 24/09/2015 à 18:43
    tiloo
    alerter
    Pharmacien d'officine est le plus beau des métiers. Contact avec les patients, conseils essentiels liés aux règles de BUM, etc... au lieu de taper sur les pharmaciens ils devraient au contraire les valoriser énormément

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...