27/08/2015 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
Une calculatrice Fotolia

Alors que les syndicats de pharmaciens et l’Assurance maladie doivent se retrouver le 22 ou le 23 septembre pour l’observatoire de la rémunération, les dernières données communiquées pour le mois de juillet 2015 par IMS Pharmastat sont pour le moins inquiétantes.

Après une perte de marge de 52 millions d’euros au premier semestre 2015 par rapport au premier semestre 2014, le réseau accuse une perte de marge de 21 millions d’euros au mois de juillet 2015 par rapport au même mois de l'année précédente, soit une baisse de 4,48 %.

Sur les sept premiers mois de l'année, le chiffre d'affaires chute de 1,52 % et la marge perd 2,25 %.

Pour juillet 2015, les chiffres montrent plusieurs phénomènes : une baisse des unités vendues (- 3,23 %), une baisse des ordonnances (- 1,95 %) et surtout une baisse pour la première fois des ordonnances de 5 lignes et plus (- 4,04 %).

S’appuyant sur ces nouvelles données, Gilles Bonnefond, président de l’USPO, réitère ses virulentes critiques vis à vis de la réforme de la nouvelle rémunération que seule la FSPF a accepté de signer. « C’est une réforme en trompe l’œil. Ces honoraires ne nous protègent pas des baisses de prix et on ne peut plus se contenter de dire que c’est le moindre mal », déclare-t-il.

Gilles Bonnefond réclame de nouveau le gel de la deuxième étape de la réforme (application du 1 euro à la boite le 1er janvier 2016) et insiste pour que les pharmaciens continuent à envoyer au directeur général de la CNAMTS (Nicolas Revel NdlR) un courrier pour demander la relance rapide des négociations sur la réforme du mode de rémunération.

Interrogé par Le Moniteur des pharmacies sur les chiffres d'IMS, Philippe Besset, vice-président de la FSPF reconnaît que « tous les paramètres de l’activité de l’officine sont en baisse ».

« Le mois de juillet est catastrophique. Tous les voyants sont au rouge. C’est pourquoi une mobilisation est à envisager », conclut-il.






Les dernières réactions

  • 27/08/2015 à 20:51
    gf
    alerter
    et pourtant... en mars voilà ce qu'ils en disaient :

    Selon la FSPF, ces nouvelles simulations arrivent aux mêmes conclusions : un gain annuel de rémunération (honoraires pour ordonnances complexes inclus) de 2 705 € en moyenne avec les honoraires de dispensation à 0,80 € HT et de 5 152 € avec l’application d’emblée d'honoraires de 1 € HT, qui doivent s'appliquer au 1er janvier 2016, par comparaison avec la marge réelle de 2014.
  • 27/08/2015 à 21:05
    Wiwi
    alerter
    J'attends avec impatience les arguments de ce syndicat actuellement majoritaire sur ces résultats .
    J'espère que les pharmaciens vont donner à ce syndicat sa juste place au prochaine élection ......
    Pour ma part moi il y a longtemps que je les considère OUT
  • 27/08/2015 à 21:34
    garfield83
    alerter
    Déjà avec Marie j'ose Caumon la fede s'était faite avoir avec la MDL et la elle a foncé tête baissée dans la nouvelle rémunération !
    Nos interlocuteurs sont machiavéliques il ne faut pas croire en leur bonne foi (sans jeu de mots ).comme les médecins il faut dire non à leurs propositions. Ils ne cherchent qu'à vouloir notre peau. Il faut trouver un moyen de faire sauter leur système
  • 27/08/2015 à 23:04
    droitdanslemur
    alerter
    Pharmastat on peut s'y fier ou pas? Maintenant il faut arrêter de balancer des chiffres n'importe comment. Soit c'est fiable soit ça ne l'est pas.
    Donc c'est fiable? Sur quels chiffres sebase la Fédé? La Fédé doit admettre son erreur. Tout ça c'est stérile. Il faut arrêter de nier l'évidence.
    Le problème c'est qu'il faut que ça change, mais que ça change VRAIMENT et qu'on en finisse. être au milieu du torrent on s'en fout. Il faut en sortir. Le changement c'est quand on est arrivé au bout. Arrêtons avec toutes ces hypocrisies.
  • 28/08/2015 à 08:26
    haha
    alerter
    Les prochains seront encore meilleurs.....
  • 28/08/2015 à 08:27
    hahaha
    alerter
    Aout complètement mort
  • 28/08/2015 à 09:27
    Lao Tseu
    alerter
    exigeons la même rémunération que les sénateurs! Avec une bonne part non imposable! et le régime de retraite des fonctionnaires, voire des députés! Et surtout, soyons aussi incompétents que nos énarques! Il en va de notre honneur!
  • 28/08/2015 à 11:14
    14
    alerter
    cest le moment de mettre la pression sur la creation d'une mutuelle par la Secu,au lieu d'une manif' qui defoule peut etre,mais n'amene qu'une declaration ministerielle apaisante SANS SUITE CONCRETE et vite oubliée. On n'obtient quelque chose qu'avec un moyen de pression.
  • 28/08/2015 à 11:48
    UE
    alerter
    si vous vous demandiez quelle contrepartie avait été donnée à l'opposition ministérielle à toute libéralisation d'installation vous avez aujourd'hui la réponse ( baisse de marge et des ventes )...
  • 28/08/2015 à 12:09
    Vicomte
    alerter
    Tant que nos fonds que nous remboursons en 12 ans grâce à notre unique client pour 80% de notre CA (alias la SS) se vendront à ce prix, nos instances politiques trouveront qu'elles n'ont pas à nous payer une seconde retraite, et que nous coutons trop cher!
    Avec un revenu médian de + 7000 euros (généralistes à 5700) nous ne ferons pas pleurer, d'autant que c'est un salaire médian! Ceux qui ont fini de rembourser sont bien au dessus... et les pauvres qui viennent d'acheter plombent la moyenne. Alors messieurs les anciens, c'est vous qui avez la défense de la profession dans vos mains: Facilitez l'entrée des jeunes en baissant vos prix de vente!
  • 29/08/2015 à 17:21
    a-T-ré
    alerter
    les prix des fonds sont l'objet du résultat de l'offre et de la demande, avec ce que cela a parfois de décorrélé des réalités économiques ; la bourse et le monde financier fonctionnent ainsi ; on peut tjs le déplorer et souhaiter un monde meilleur.
    on a jamais forcé quelqu'un à acheter à 100%, et pourtant cela s'est pratiqué pdt des décennies, il faut constater que l'acheteur était d'accord...
    n'oublions pas non plus qu'il s'est créé environ 1 pharmacie par jour ouvrable pendant 30 ans ( de 1960 à 1990) et que l'immense majorité des très petites pharmacies n'a tjs pas fermé !
    à cette époque le fromage grossissait démesurément, on est passé d'un crotin de Chavignol vers 1930 à une meule de Comté à la fin du siècle ; aujourd'hui la bonne crème n'est ue pour les biotech à qui Sainte Sécu accorde des prix délirants à 3 ou 4 zéros.
    l'époque a donc changé, mais n'en déplaise à Vicomte, il a tjs été dur d'acheter un fonds ; les vieux ne sont pas plus méchants aujourd'hui qu'hier ; si Vicomte avait de bonnes lectures (rapport annuel Interfimo) il saurait que le prix moyen des fonds est passé en 2008 de 8,7 fois l'ebe à 6,5 fois en 2014, soit une baisse de 25%.
    il y a donc bien un ajustement à la baisse du prix des fonds, mais comme hier, pour s'installer, il faut le vouloir, prendre des risques et être courageux.
  • 31/08/2015 à 07:43
    ppp
    alerter
    d'accord avec A-T-ré le problème de Vicomte, c'est qu'il a été intoxiqué par les Politico-Fonctionnaires-Syndicalistes, qui n'ont toujours pas compris, que les grosses pharmacies, qui resterons se vendrons des fortunes.
    Les jeunes font un mauvais calcul, en refusant de s'installer, et attendre un hypothétique salariat.

  • 31/08/2015 à 15:50
    14
    alerter
    oui ppp, les grosses se vendront des fortunes, a des jeunes obligés (faible apport perso) d'en passer par une association contrainte, et chaque part sera egale à....une petite officine,et il y aura bien evidemment disparition des postes d'adjoints salariés a 35h et preparatrices pour compenser.Bref,que du bonheur pour toutes et tous.
  • 31/08/2015 à 16:04
    Vicomte
    alerter
    Alors, tant que les grosses se vendront des fortunes, le gouvernement serrera les marges, car c'est lui le payeur... et vous le savez comme moi, le sort des Pharmaciens ne fera pas pleurer dans les chaumières... même si...
    Il faut repenser complètement notre rémunération en la déconnectant des volumes, afin que nous puissions avoir un effet actif sur la diminution de ceux-ci. En clair, une rémunération "coût de stock", minime et une rémunération à l'acte. Mais il va falloir accepter que la marge diminue, car si je suis ministre de la santé et que j'apprends que les pharmaciens achètent et remboursent des fonds à prix d'or, alors c'est que je leur laisse une marge trop importante qui pèse sur 60 millions de Français... Après, vous pouvez ne pas être d'accord, mais il est utopique de vouloir revenir en arrière...
  • 31/08/2015 à 16:28
    ppp
    alerter
    Monsieur le VICOMTE quand vous prenez un café, vous payez le fond de commerce aussi cher, idem pour les boulangeries.
    Demandez vous au boulanger de diminuer d'autant le prix du pain.
    Non bien évidemment.
    Combien se vendront les cabinets de médecins dans les centres de santé.
    Aujourd'hui un cabinet ne vaut plus rien, demain une place en centre se vendra a prix d'or, c'est la loi du marché.
    Et demain que vaudront les parts de grosses pharmacies, concurrencées par de libres installations.
    Aucune profession ne peut accepter la Chienlit. Surtout pas la pharmacie.
  • 01/09/2015 à 17:02
    brezhoneg
    alerter
    Les agriculteurs ont prévu une démonstration de force jeudi et promettent de bloquer Paris avec "plus de 1.000 tracteurs" pour exprimer leur désespoir face à l'effondrement des cours et demander des réformes de fond.(depeche afp)
    voila le rapport normal de gens mecontents avec le gouvernement: 1er) balancer un gros probleme au ministre. 2eme) le rencontrer pour le probleme.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...