27/08/2015 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
Le tiers payant en pharmacie

Opposé fermement aux mesures néfastes pour la médecine libérale et décidé à construire l’avenir, le Dr Jean-Paul Ortiz, président de la Confédération des syndicats médicaux (CSMF) s’est, le 26 août lors d’une conférence de presse, montré offensif contre le projet de loi santé, très hospitalo-centré et « qui ne respecte pas les médecins ». Ni leur métier en le déstructurant par la mise en place de pratiques avancées pour les professions paramédicales. Ni leur engagement professionnel en laissant la consultation bloquée à 23 euros, tarif « déconnecté des réalités » à l’origine de la désaffection des jeunes générations vis-à-vis de l’exercice libéral.

Prêt à  « rebattre les cartes » du contenu du paiement à l’acte, le Dr Ortiz estime nécessaire de le valoriser car il est « au cœur du métier », de limiter les forfaits aux missions au service de la population, tout en conservant la ROSP (rémunération sur objectifs de santé publique), et de faire évoluer l’exercice médical, en préalable à la délégation de taches à d’autres professionnels de santé avec l’accord du médecin. Pour rappel, la CSMF a toujours défendu un montant minimum de l’acte médical à 30 euros.

Contre la mesure phare du tiers payant généralisé prévue dans le projet de loi santé, le syndicat appelle à la « désobéissance civile » à chaque étape d’application. La résistance qui a pris effet le 1er juillet par le refus d’appliquer l’entrée en vigueur du tiers payant pour l’aide à la complémentaire santé. « Cette loi de santé, nous n’en voulons pas » a-t-il martelé. 

 






Serge Benaderette

Les dernières réactions

  • 29/08/2015 à 11:20
    maignan jacques
    alerter
    La réaction a été supprimée car elle ne respecte pas la charte du site.
  • 30/08/2015 à 17:56
    coco
    alerter
    bravo, l'acte aprés impot est de 10euros x 4= 40euros/heure pas mal car les medecins travaillent environ une consultation toutes les 15mns....et la cotisation sécu gratuite et j'en passe.On ne va pas les plaindre, un salarié smicar va payer le même prix sa baguette que notre pauvre médecin!!!
    un peu de réflexions.
  • 31/08/2015 à 19:53
    baloue
    alerter
    Désolé maignan jacques, j'ai fait une fausse manip' et ai supprimé votre commentaire par erreur.
    A tous, le voici ci-dessous.
    Laurent Lefort, rédacteur en chef

    "Avec 30 euros(chiffre d affaires et non pas remuneration),le medecin doit couvrir les frais divers de fonctionnement de son cabinet.Il lui reste,apres impot sur le revenu, 10 euros environ pour son acte. Je viens de recevoir ma facture pour remplacement d'un neon de l'enseigne: il y a une ligne indiquant "frais de deplacement en zone 1: 29 euros".
    Plus aucune autre profession ne se deplace pour une facturation limitée a 23 euros,sans facturer en plus des frais de deplacement...de 29 euros !!!
    Mais le but n'est plus une Santé Publique au service des malades, elle doir etre au service de la survie de la Secu
    Et comme personne chez les politiques n'aura le courage d'assurer la Protection Sociale par une autre structure que la Secu,les medicaux seront longtemps dans la mediocrité materielle ."


  • 02/09/2015 à 16:09
    MP
    alerter
    Une chose est sure la santé ne peut plus être gratuite et ceci pour personne si on veut maintenir ce système de soins Avant on payait 5 à 10% des ordos et personne n'en est mort Actuellement les spécialistes appliquent un dépassement et personne ne conteste (70 euros pour le gynéco, 80 pour le chirurgien ....) plus des paiements complémentaires ....Alors et bien on peut aussi payer une part de sa santé On voit des CMU avec des I phone et des AME avec des paquets de cigarettes...Alors l'argent est là pour la majorité mais on veut le dépenser pour le plaisir ...Pourtant la chose la plus importante est la santé Alors payons un peu avant qu'il ne soit trop tard

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...