20/08/2015 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
Les patients demandent plus d'informations sur les services de santé qui peuvent leur être offerts © Dani Simmonds-Fotolia

Les patients français souhaitent à une large majorité (69 %) que les professionnels de santé (généralistes, spécialistes, infirmières ou pharmaciens) soient les premiers à les informer sur les services susceptibles de les aider à mieux prendre en charge leur santé en amont et pendant la maladie.

Seulement 1 % souhaitent que les laboratoires pharmaceutiques soient leur principal interlocuteur. Sauf que, pour l’instant, moins d’un patient sur cinq (19 %) a connaissance de l’existence de tels services, selon l’étude Patient Services : Pharma’s Best Kept Secret, réalisée par Accenture auprès de 10 000 patients répartis dans 5 pays (Etats-Unis, Royaume-Uni, Brésil, France et Allemagne) et autour de 7 domaines thérapeutiques (affections osseuses, pulmonaires, cardiaque, troubles hormonaux, cerveau, maladies du système immunitaire et cancers).

En France, 61 % des patients interrogés considèrent que la période la plus frustrante dans le parcours de soins est celle qui précède le traitement. Aujourd’hui encore, la plupart d’entre eux déclarent apprendre faire partie d’une population à risque seulement au moment du diagnostic. Voilà pourquoi ils souhaiteraient plus d’informations avant même le diagnostic afin de pouvoir mettre en place des mesures de prévention. Ce besoin de services s’accompagne par ailleurs d’une demande de remise à niveau régulière des connaissances des patients au cours du traitement.

Le numérique, un canal privilégié

Deux types de services de santé sont évoqués:

• L’information sur les pathologies et sur les traitements, des conseils de prévention et en matière de bien-être, des forums de discussions entre patients…

• L’accompagnement de la maladie et du traitement : services sur téléphone mobile de suivi de prescription ou d’activité physique, plate-forme internet ou téléphonique de coaching personnalisé, plate-forme collaborative destinés aux médecins…

Et ces services, les patients y prennent rapidement goût. Par exemple, en France, les patients informés sont 50 % à les utiliser et 71 % à les juger utiles.








Laurent Lefort

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...