03/07/2015 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
Une pharmacienne réalise un entretien avec sa patiente sur l'asthme Philippe Matsas

Face au flop des entretiens pharmaceutiques « asthme », l’Assurance maladie et les syndicats de pharmaciens négocient un avenant conventionnel afin d’élargir les conditions de recrutement des patients.

Selon Gilles Bonnefond, président de l’USPO, cet avenant, sans doute stabilisé en septembre concernera tous les patients chroniques, soit environ 2,3 millions de personnes et conservera le même mécanisme (entretiens rémunérés à hauteur de 40 euros par an et par patient). 

« Il faut relancer la machine. Ces entretiens permettent non seulement aux pharmaciens de renforcer leur rôle dans la parcours de soins mais constituent aussi un levier de croissance pour l’économie officinale », explique Gilles Bonnefond.






Les dernières réactions

  • 03/07/2015 à 23:12
    farmassien
    alerter
    Ok,ce sont les assistants qui se collent le boulot en plus....pour aucune augmentation,malgré une trentaine de patients recrutés pour les avk.....en SANS AUCUN REMERCIEMENT....
    Mais sur le fond,je trouve cela valorisant à la fois pour le patient et pour l'image que ces derniers se font de l 'officine.
    À quant les entretiens pour Hta...là,il va falloir recruter pour encaisser.
  • 03/07/2015 à 23:51
    mumu52
    alerter
    D'accord avec farmassien. me suis collée aux entretiens AVK, pour la gloire ... Sans rémunération aucune du pharmacien titulaire . Heueusement que intellectuellement , ça me plait ....
  • 04/07/2015 à 07:33
    rab74
    alerter
    ces entretiens font partie du job et ne rapportent rien à votre détesté titulaire : 2 fois 30min à 21euros de l'heure + les charges: restent 5 euros (sur les 40 versés un an après), soit moins que la marge d'une boite de vitamines, que vous auriez mis, en faisant bien le travail, 10 min à conseiller. désolée de jouer les comptables, mais en fin de mois les échéances tombent. le tord de vos titulaires c'est de ne pas vous former au management d'entreprise (eh oui l'officine en est une malgré tout), votre champs de vision y gagnerait
  • 04/07/2015 à 07:53
    www
    alerter
    40 € par an pour deux consultations, soit 1 heure.
    Un assistant égale 22 €, si l'on rajoute les taxes les congés payés, il n'y a plus de bénéfice,
    et si en plus le paiement est a plus d'un an, il ne faut pas s'étonner de l'échec.
    Quelle drôle d'idée qu'un adjoint veuille une rémunération en plus de son salaire. Curieux
  • 04/07/2015 à 12:20
    bota
    alerter
    et pour porter les cartons tu demande une prime ! Moi j'ai toujours trouvé ça normal c comme quand tu reste le soir pour trouver l'erreur de carte, t'es cadre c dans tes fonctions
  • 04/07/2015 à 12:57
    Farmassien 2
    alerter
    Et le patient????
    Qui parle de l'intérêt de ces entretiens pour le patient?????
    Cela doit être SECONDAIRE aux yeux de certains!!!
    DOMMAGE !!!!
  • 04/07/2015 à 13:22
    Nota
    alerter
    je fais les entretiens :)) enfin pas l'asthme car j'en ai pas trouvé qui rentre dans les critères actuels
  • 05/07/2015 à 07:47
    rab74
    alerter
    farmassien tu n'as toujours rien compris: on n'est pas contre les entretiens, qui effectivement sont, parfois, intéressants pour le patient, on t'explique simplement que comme il s'agit d'une tâche normale de cadre et qu'en plus elle ne rapporte rien, on ne peut pas te mettre de prime. Les primes, c'est pour le petit ou le gros+. Limite, on te la mettra plus facilement si tu sors les poubelles, qui sont normalement hors de tes attributions!
  • 05/07/2015 à 13:18
    UBER pharm
    alerter
    rab74: tête de prépuce ! c'est toi qui n'a rien compris ! Les adjoints sont tellement mal payés qu'ils ont été classés "cadres horaires"et tu voudrais leur coller tout ce qui te tombe sur la gueule!!! Au lieu de pleurnicher réjouis-toi d'avoir une licence...Nous on a le même diplôme et pas le droit de s'installer! Mais profites-en bien, ça ne va pas durer....
  • 05/07/2015 à 13:29
    UBER pharm
    alerter
    C'est sur que tu dois être" une détestée titulaire"même formée au management d'entreprise...Fais attention à la canicule; ça fait enfler les chevilles...
  • 05/07/2015 à 21:22
    cocotte
    alerter
    Je suis choquée par l'agressivité des conversations.
    Je suis titulaire pense la même chose sur les entretiens que rab74. C'est peut être bien pour les patients mais ça n'est pas rentable.
    Je crois que certains adjoints pensent que les titulaires ont des rémunérations importantes. J'ai été adjointe et mieux payée que maintenant et ça fait 9 ans d'installation.
    Je pense que les titulaires doivent absolument informer les adjoints de la santé et du fonctionnement de leur entreprise. Mais, de leur côté, les adjoints doivent chercher à comprendre... Dans ma structure, tu bosses, tu te donnes, l'entreprise progresse et tu es gagnant. C'est donnant donnant. Et tout ça dans la bonne humeur. Mes salariés l'ont bien compris. Malheureusement, à l'heure actuelle j'ai un mal fou à trouver un adjoint qui arrive à la cheville de mes préparateurs... Alors, pharmaciens adjoints remuez vous... Ne voyez pas ''petit'' mais montrez nous que vous pouvez faire progresser vos entreprises.
    Nous sommes tous dans la même barque! En ce qui me concerne, si je pouvais proposer des salaires plus élevés, ça serait super. Mais c'est impossible!


  • 05/07/2015 à 22:18
    UBER pharm
    alerter
    Eh oui... Tu as acheté trop cher pour être dans cette situation... Mais tous les titulaires ne sont pas dans ta situation ! Si tu avais pu créer dans un cartier correct au lieu de surpayer comme tu l'a fait ,tu n'en serais pas là...et tu viens de nous dire qu'une préparatrice coûte moins cher qu'un adjoint ...Maintenant que tu es de l'autre coté ,tu assumes ...
  • 05/07/2015 à 22:51
    cocotte
    alerter
    Je pense que tu es un petit malin mais ça ne vole pas très haut! Oui j'ai acheté trop cher comme de nombreux titulaires. et tu sais quoi? et bien je ne suis pas devin! C'est facile à l'heure actuelle de tenir ton discours.
    Je ne me plains pas du tout. Je ne gagne peut être pas un salaire top mais je m'éclate en travaillant dans MA structure avec des salariés Tops. Je suis fière de mon parcours et pas du tout aigre...
    Il faut juste que les adjoints soient plus réalistes.
    Si tu estimes ne pas être remunéré à ta juste valeur, il faut avoir le courage de changer d'Officine! Si tu es bon, tu trouveras facilement un poste... Crois en mon expérience (d'adjointe et de titulaire)!
    En rachetant une Officine, on prend des risques.
  • 06/07/2015 à 02:51
    Jean-Yves
    alerter
    Si l assistant fait les entretiens pendant ses 35 heures, pourquoi doit-il avoir un supplément de rémunération?
    Que le salarié qui recrute le patient ait une petite récompense, je veux bien...
    Vous avez bien de la chance de recruter encore des patients en 2015.....
  • 06/07/2015 à 07:02
    www
    alerter
    Cocotte a tout a fait raison, nous sommes dans le même cas installation juste avant Sarkozy, qui s'est évertué a détruire l'officine. D'où un surendettement aggravé par un détournement de clientèle. Nous avons surmonté toutes ces difficultés, dans 4 ans nous aurons fini de payer le prêt, mais comme nous sommes spoliés de nos retraites, nous pensons faire trois ans de plus, puis fermer la boutique, puisque les adjoins ont perdu la valeur travail, et n'ont plus le courage de s'installer.
    Uber contrairement a ce que tu crois tu ne pourras pas faire n'importe quoi. Et ton mépris des titulaires est pénible.
  • 06/07/2015 à 09:26
    bota
    alerter
    55h de boulot par semaine et pas toujours de quoi se prendre un salaire a la fin du mois. C mon quotidien, je ne le reproche a personne c'était un choix et je ne le regrette pas. Etre pharmacienne c un super boulot :)
    Mais c pas qu'une question d'argent: tant que les entretiens sont dans les 35h ça remplace ton boulot habituel, tu ne le fais en plus donc tu n'ai pas payé plus.
  • 06/07/2015 à 10:34
    Jean-Yves
    alerter
    en plus c un boulot assis
  • 06/07/2015 à 16:21
    arno
    alerter
    j'aimerais pas t'avoir embauché Hubert... Avec une mentalité comme ça, c'est sûr que tu ne dois pas te défoncer au travail... t'as quel âge pour réfléchir comme ça ? 25 ans ? Tu sors des études? quand tu seras passé de l'autre côté (comme tu dis plus haut), relis tes propos. Et tu te trouveras bien jeune. L'augmentation ou la prime se mérite. Tu bosses, tu montres l'exemple, tu développes des secteurs rentables (mad par exemple), tu proposes des axes de développement, tu fais des formations en soirée. et après tu peux discuter. Et si t'es bon, ton titulaire ne voudra pas se séparer de toi.
  • 08/07/2015 à 07:28
    rab74
    alerter
    uber, au cas où vous ne le sauriez pas, la création telle que vous la préconisez est devenue quasi impossible...sauf à être bien pistonné par syndicat et préfet. Peut-être votre cas? mais là n'est pas le probleme: être cadre est une fonction et un état d'esprit, ça ne se décrète pas au vu d'un diplôme. Quant à la paye, si elle n'est pas mirobolante, elle est souvent reliée, au moins partiellement, à la capacité à faire avancer la boite. Avez vous un problème avec ça? d'un coté vous dites ne voir que l'intérêt du patient de l'autre vous pleurez pour en avoir plus vous perso. Un peu de mal à suivre, mais c'est normal pour une tête de prépuce!
  • 08/07/2015 à 11:43
    Cocotte
    alerter
    très bons commentaires. merci!
    J'aspire quand même à voir un post d'adjoints cohérents!
  • 08/07/2015 à 14:48
    fleur
    alerter
    A Rab74, c'est bien le diplôme de Dr en pharmacie qui donne aux adjoints le statut de "cadre", même s'ils n'ont personne à "encadrer". Cela ne fait pas d'eux d'emblée des excellents "encadrants", mais il en est de même pour beaucoup de titulaires. Pour le titulaire, c'est plus facile d'encadrer car il y a un rapport d'autorité employeur-employé. Pour l'adjoint, c'est plus subtil, et il faut surtout que le titulaire laisse de la place à son adjoint et le valorise dans sa mission d'encadrement, alors que dans beaucoup d'officines, les missions sont mal définies malheureusement entre pharmaciens et préparateurs...
  • 08/07/2015 à 15:00
    Cocotte
    alerter
    je suis d'accord avec toi fleur.
    Avant d'être titulaire, j'ai travaillé chez quelques titulaires speciaux au cours de mes 7 ans comme adjointe. Heureusement, la majorité était très bien.
    J'ai toujours réussi à faire ma place même si qqx il y a des réticences d'autres salariés. Je pense que ça ne s'apprend pas. Le secret??? Et bien c'est dans faire beaucoup plus que les autres salariés qui sont à un échelon inférieur et à un salaire inférieur. Montrer l'exemple mais sans être mielleux avec le patron. Bosser naturellement! Mon objectif a toujours été : si je pars de ce poste, je veux que l'on me regrette (collègues et patron)!
  • 08/07/2015 à 17:33
    rab74
    alerter
    comme cocotte, j'ai été salarié pendant 8 ans avant de m'installer...et ce qui m'a décidé, c'est une titulaire véreuse et toxico (eh oui), ça m'a aidé à comprendre que je ne voulais plus subir les décisions de diplômés incompétents. Un diplôme signe un savoir intellectuel, une capacité à enregistrer, pas des aptitudes à l'encadrement. que dire d''une assistante qui enfile sa blouse à la min de l'ouverture, et franchit la porte à la fermeture, laissant les préparatrices finir les rangements? Que dire d'une assistante qui ne sait pas suivre les impayés du TP après un an de présence en entreprise, et vers qui, en cas de problème, aucun salarié ne peut se tourner car elle n'apporte aucune réponse? Cadre? Cadre de papier, pas cadre réel donc rémunération assortie.
  • 08/07/2015 à 20:57
    fleur
    alerter
    D'accord avec cocotte sur l'implication que doit avoir un adjoint, mais elle doit être corrélée avec l'implication que doit aussi montrer le titulaire, ou alors récompensée financièrement si le titulaire délaisse l'officine...sinon ça ne durera pas...
    A Rab74, oui le diplôme ne représente que le savoir intellectuel, mais celui-ci n'est pas toujours bien mis en valeur, ce qui est dommage ! Les adjoints ne devraient jamais être comparés aux préparateurs, ils ont avant tout le même diplôme que le titulaire ! Les entretiens sont en cela une formidable occasion de mettre en valeur les savoirs.
    Les aléas (ou les choix) de la vie font que certains adjoints ne peuvent s'installer, c'est quand même le cas d'un diplômé pharmacien sur deux ! cela ne veut pas dire qu'ils ne sont pas impliqués dans leur travail.
    Je comprends que vous soyez déçu de votre assistante, Rab74, comment s'est passée sa période d'essai ? est-ce de l'incompétence, du désintérêt, une mauvaise entente avec le reste de l'équipe, des problèmes perso (même si théoriquement ça ne devrait pas rejaillir sur l'officine, mais bon, on est des êtres humains...), une rémunération vraiment basse... cherchez à comprendre pourquoi elle semble si peu impliquée, sinon c'est le cercle vicieux et ça ne peut qu'empirer : il faut lui en parler calmement et voir ce qui est possible pour la remotiver, éventuellement avec des objectifs précis et vérifiables, progressivement. Bon courage et j'espère pour vous (et pour elle) que ça va s'améliorer...
  • 09/07/2015 à 07:28
    rab74
    alerter
    pour mon assistante, le probleme s'est règlé "tout" seul: elle a laissé le coffre de stupéfiants ouvert le seul samedi où elle a accepté de travailler....période d'essai tout sourire, puis la gueule à toute l'équipe, aux clients... elle avait 3 samedi sur 4 de libres, 33h payées 35+co intéressement, 4 semaines sans solde accordées par an en plus des 5 de CP pour "travailler en hôpital"....elle n'a accepté en 2 ans qu'une seule formation hors entreprise. J'aurais peut-être dû lui offrir le psy, mais je pense qu'elle l'aurait mal vécu. Chaque employé chez nous a un domaine à faire vivre (achats, mise en avant, formations), elle n'en n'a pris aucun...je suis désolée de le redire mais les qualités morales et l'autonomie n'ont rien à voir avec aucun diplôme. Pour info, une de mes préparatrices était agricultrice, l'autre responsable SAV automobile... les 2 sont maintenant excellents dans leur domaine pharmaceutique!
  • 10/07/2015 à 15:48
    fleur
    alerter
    D'accord avec vous, le diplôme est une chose mais ce n'est pas tout. Partout, il y a des gens "compétents et motivés" et d'autres "incompétents et/ou non motivés" : cela peut concerner aussi bien les adjoints, que les titulaires, que les préparateurs... et c'est comme cela dans toutes les professions....mais dans nos petites équipes, c'est sûr qu'une seule personne comme cela a vite des retentissements sur l'ensemble...
  • 16/07/2015 à 12:26
    gonfle
    alerter
    débile et stérile , de plus hors sujet , au départ mission bidon car déjà faîte gratuitement lorsque le travail de pharmacien est bien fait au comptoir , je continue comme auparavant sans accorder d'intérêt à ses pseudos missions et autres élucubrations .Si ce genre de mission est une révélation pour certains c'est à se demander ce qu'il faisait avant comme exercice professionnel ?!.
  • 29/07/2015 à 17:30
    mp
    alerter
    J'ai fait les formations DPC (1 par an obligatoire et toujours au dernier moment...) je n'ai jamais fait d'entretien avec les patients car mes titulaires trouvent que c' est une perte de temps de surcroit mal rémunérée...money is money Et dans une pharmacie de grande surface accordé 30 minutes à un patient c'est impossible sinon caché (injures et trépidations, souffle de ventilateur et regards tueurs au RDV pour moi....rires) Mais j'ai, comme pour l'ensemble des patients, et depuis mon diplôme, fait mon travail... et je n'ai pas attendu ces "découvertes" de l'ordre pour informer, parler de ce que je lis dans les revues professionnelles, j'ai toujours pris quelques minutes pour expliquer le traitement, donner des conseils type diététiques, montrer le maniement du matériel pour asthmatiques ceci dans le cadre d'une délivrance normale et à la prochaine visite en cliquant sur l'historique m'informer du suivi et de la compréhension du traitement Cela m'a toujours semblé être le travail de l'adjoint au même titre que d'aider les collègues et leur apporter mon savoir mon soutien et parfois mon autorité quand c'est nécessaire Mais surtout l'important est de rester informé et d'aimer notre métier Tout le monde y est gagnant Nous, le titulaire(s'il n'est pas jaloux) et surtout les patients Quelle reconnaissance !!!

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...