16/06/2015 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
ARS, instruction, ministère Santé © D. R.
Le ministère de la Santé a publié le 10 juin une instruction visant à harmoniser les pratiques des agences régionales de santé (ARS) concernant les conditions d’autorisation d’ouverture des pharmacies d’officine par voie de création, de transfert ou de regroupement. L'application de cette instruction est immédiate.

Dans ce document sont précisés la procédure d’instruction (pièces justificatives, dossier de demande, etc.), l’appréciation des conditions de réponse des ARS (définition du quartier, évaluation du caractère optimal de la réponse aux besoins en médicaments de la population du quartier d’accueil, etc.) et les conditions minimales d’installation à respecter (recommandations de bonnes pratiques de préparation pharmaceutique, etc.)


Satisfecit de la FSPF

Dans un communiqué diffusé ce mardi 16 juin, la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF) se félicite, selon elle, de cette avancée revendiquée et obtenue pour la profession.

Alors qu’il existait des « différences d’appréciation des conditions de délivrance de ces autorisations, avec pour conséquence des distorsions significatives d’un territoire à l’autre », ces directives ministérielles faciliteront le travail de vérification des critères sur lesquels les ARS motivent autorisations et refus d’ouverture, estime la FSPF.

« Les décisions des ARS y gagneront en cohérence et en transparence, ce qui constitue une avancée pour l’ensemble de la profession. Pour autant, la FSPF ne tient pas la situation pour acquise et exercera une vigilance redoublée pour s’assurer de la bonne application de ces consignes par les ARS ».








Les dernières réactions

  • 16/06/2015 à 22:01
    Sexion D'assaut
    alerter
    Un peu de transparence ne fera pas de mal. A lire le communiqué on a comme l'impression que le système des transferts fonctionne comme à la FIFA. Sepp Blatter serais-tu parmi nous?
  • 17/06/2015 à 09:16
    bergen
    alerter
    quoique fassent les ARS il y aura toujours des "chers confrères" pour vous pourrir la vie et vous mettre au TA.
    De plus les juges du TA sont trop contents de voir des pharmaciens (des nantis ) passer dans leurs mains et en profitent pour vous descendre !chez eux la lutte des classes continue ! j'ai payé pour voir !
    depuis ce jour je ne suis plus syndiqué , car le syndicat , censé prendre la défense de ses adhérents n'a pas bougé !
    je ne m'en porte pas plus mal.
  • 17/06/2015 à 10:50
    briard
    alerter
    c est bizarre de raisonner en quartier d 'accueil quand on voit des gens faire 30km pour aller au leclerc!!!!
  • 17/06/2015 à 11:20
    jlf
    alerter
    Bientôt, une totale harmonisation : interdiction de création, interdiction de transfert, obligation de regroupements, bref la suppression de 5000 à 7 000 pharmacies, à la grande satisfaction de nos "chers syndicats"...et du gouvernement..
  • 17/06/2015 à 12:34
    maimouna
    alerter
    Injustice des décisions de transferts ; les ARS se cachent derrière des lois qui ne reflètent pas du tout la situation actuelle et préfèrent toujours dire non. Dans mon cas toutes les conditions étaient remplies... 2 ans de montage de dossier, de plans, de réservation de local pour rien... En espérant que les choses changent désormais...
  • 17/06/2015 à 14:35
    UE
    alerter
    Le mois de juin est le mois des examens. La France doit rendre sa copie à la Commission d'où ce revirement soudain de situation pour éviter une condamnation.
    Vous tous qui avez subi des refus injustifiés d'installation des ARS, mettez en route les actions en responsabilité pour faute afin d'obtenir les réparations qui vous sont dues.
    Quand je pense que même la FSPF se félicite de cette mesure...
  • 17/06/2015 à 15:10
    14
    alerter
    Effectivement, les consignes de "couler" un maximum d'officines (sans indemniser les victimes) sont envoyées aux ARS et aux Trib.Administratifs.Avec le soutien de ceux qui croient etre les survivants beneficiaires de l'operation.
    Mais ces "defenseurs de leurs confreres et consoeurs" (rigolade generale) vont douloureusement constater que la distance moyenne ayant augmenté entre leur officine et les personnes agées,ils ont une disparition de 75% du C.A qu"ils esperaient recuperer.Ca se voit deja lors des transfert et regroupements.Mais les fonctionnaires,eux, ne rateront pas l'occasion de reclamer leur part de cette "captation" du C.A des officines disparues.Ce qui achevera de rendre nulle l'operation si dignement (toujours placer la dignité dans le baratin),si dignement,donc,préparée .Dans l'interet du malade,bien evidemment.
  • 17/06/2015 à 15:11
    briard
    alerter
    vous n 'avez pas encore compris que tous oui tous les présidents de la fédé ont eu la légion d 'honneur ; étrange non???
  • 17/06/2015 à 20:27
    gilles
    alerter
    Et oui...la légion d'honneur on la donne à n importe qui !
    Je préfère avoir en face de moi un commandeur, grand officier ou grand croix, dans l ordre du mérite !
    Un simple chevalier y est aussi tout à fait respectable !

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...