11/06/2015 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
prescription électronique, Assurance maladie, UNPF, expérimentation © D. R.

L’Union nationale des pharmacies de France (UNPF) indique ce jeudi 11 juin dans un communiqué qu’elle refuse l’expérimentation de la prescription électronique médicale (PEM) telle qu’elle est envisagée par l’Assurance maladie.

Le syndicat demande que « le serveur qui hébergera les données de santé soit géré par un organisme indépendant et non par l’Assurance maladie comme elle le prévoit ». L’UNPF ne signera pas de protocole d’accord tant que cette question ne sera pas résolue, précise-t-elle.

Des contraintes techniques

Selon le syndicat, la prescription électronique médicale (PEM) crée de nouvelles contraintes techniques pour les pharmaciens (limitation des ordonnances à 4 lignes) et de nouvelles modalités techniques non définies. En effet, comment signaler au médecin une modification de prescription, s’interroge l’UNPF« Le cadre juridique de la PEM reste flou et ne permet pas d’envisager une expérimentation », affirme le syndicat.

Par ailleurs, l’Assurance maladie n’a pas prévu de financement ni pour l’expérimentation, ni pour la production de ce nouvel outil, précise l’UNPF, « refusant que les pharmaciens soient, à nouveau, mis à contribution ».








Les dernières réactions

  • 11/06/2015 à 21:42
    Wiwi
    alerter
    Ils nous prennent vraiment pour des dindes.
    Ils nous plument et ils essaient de remettre une couche, et une autre couche ......
    Par les 4 lignes ils nous montrent leur volonté de nous rouler dans la farine ....
    Arrêtons de nous justifier, un projet doit être cohérent qualitativement et qualitativement et bien entendu financièrement globalisé .....et on commence à l'étudier quand on présente un dossier correcte.
    En chine celui qui parle le premier = perdant
  • 12/06/2015 à 06:32
    ppp
    alerter
    Imaginons un logiciel performant, analysant l'ordonnance du médecin, acceptation ou refus, puis transmission au pharmacien, ou a un centre de PDA.
    Il serait temps d'arrêter cette dérive débile.
  • 12/06/2015 à 11:03
    info_désinfo?
    alerter
    Pour avoir participé à l'ensemble des réunions plénières de la PEM et à certaines réunions de travail sur la partie technique, je m'étonne de cette position de l'UNPF ...dont je ne me souviens pas avoir vu les représentants à ces mêmes réunions!
    Je suis moi-même pharmacien, ancien de l'officine, mais je travaille dans le milieu de l'édition informatique et je souhaite préciser quelques points :
    - dans le cadre de l'expérimentation, la CNAM prévoit de rétribuer les professionnels de santé qui participeront. En revanche il est vrai qu'elle ne prévoit pas de rémunérer le pharmacien lors de la généralisation, considérant probablement que la PEM apportera un gain de ressources d'une façon ou d'une autre.
    - Les ordonnances entrant dans l'expérimentation sont limitées à 5 lignes (et non 4). C'est une contrainte technique et chacun est conscient qu'elle devra être levée pour la généralisation. Mais si cette contrainte est apparue, c'est parce que les médecins ont refusé le premier projet de PEM (en 2012) qui projetait de déposer la prescription électronique sur un serveur (centralisé mais la CNAM ne revendiquait pas à l'époque de détenir absolument ce serveur) pour que le pharmacien puisse l'y récupérer. Et là évidemment les médecins ont eu peur (à tort ou à raison, je ne suis pas en mesure de juger) que la CNAM en profite pour les contrôler.
    - le projet actuel ne fait plus état de la présence d'un serveur d'ordonnances mais de codes 3D imprimés sur l'ordonnance (raison de la limitation à 5 lignes de prescription). Aussi j'ai du mal à comprendre la position de l'UNPF, dans le sens où ce que le pharmacien transmettrait à l'assurance-maladie ne serait, ni plus ni moins, qu'une version électronique de la prescription scannée d'aujourd'hui. Non?
  • 16/06/2015 à 11:24
    François Gayon
    alerter
    Cher monsieur, votre prose n'étant pas signée je ne sais pas qui vous êtes et votre approche "incognito" est indigne et diffamatoire de la part d'un pharmacien; mais peut-être est-ce pour mieux répandre la calomnie et la suspicion...
    en ce qui me concerne, je suis François Gayon, administrateur du l'UNPF depuis les années 1980...
    ancien vice président chargé des relations avec l'assurance Maladie...etc...
    vous devriez Monsieur, chausser vos lunettes et regarder qui siège à la table des négociations car j'ai assisté à TOUTES les réunions plénières depuis le début (sauf une je vous le concède mais je m'y suis fait représenter) ainsi qu'à un certain nombre de réunions techniques mais à chacune de ces dernières vous auriez ainsi pu remarquer que nos conseillers techniques eux aussi était présents.
    vous comprendrez donc que la bassesse de votre attitude me donne le droit de refuser tout débat d'ordre politique ou même technique avec vous tant que vous n'aurez pas révélé votre identité.

    confraternellement - à supposer que vous soyez effectivement Pharmacien-

    F. GAYON

    P.S. au fait qui sont les clients des éditeurs de logiciels? les pharmaciens ou l'assurance maladie?
    ayez donc l'honnêteté de reconnaître qu'à chaque évolution de norme et à chaque modification de programme l'assurance maladie Ordonne, les éditeurs Exécutent et que les Pharmaciens Payent!

    et qu'ont-ils à perdre nos chers éditeurs à chaque échec ou retard de développement initié par l'assurance maladie ou les autres acteurs?
    Pour bien masquer cet état de fait vous avez préféré jeter l'opprobre.
  • 19/06/2015 à 23:49
    Info_desinfo?
    alerter
    Holà! Ne vous emballez pas!
    Je n'ai pas cherché à offenser quiconque de l'UNPF ou d'ailleurs, j'ai juste souhaité etre factuel en précisant certains points. Je vous presente toutes mes excuses si cela vous froisse que je ne rappelle pas avoir constate la présence de représentants de l'UNPF...! Vous dites que vous y étiez, je n'ai aucune légitimité pour remettre cela en cause! Dont acte!
    Je ne vous expliquerai pas les raisons de mon intervention incognito, elles m'appartiennent!
    Quant à un éventuel débat, il ne m'intéresse pas. Je n'ai pas livré mon opinion et je ne le ferai pas!
    Merci
  • 01/07/2015 à 14:55
    aie
    alerter
    ANY HOO

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...