05/06/2015 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
Lors de Doctors 2.0 and You, une conférence a été organisée par les belges NewPharma er Mediquality © D. R.

Patients, médecins et pharmaciens vont devoir s’inscrire dans une relation triangulaire numérisée avec, au centre le « Big data » et, en périphérie, l’internet des objets.

Voilà comment NewPharma, leader de la pharmacie en ligne en Belgique, et MediQuality, communauté on-line et media digital destiné aux professionnels de santé en Belgique, résument le futur.

Pour les dirigeants des deux sociétés, qui s’exprimaient dans le cadre de Doctors 2.0 & You, la conférence européenne consacrée aux solutions numériques (3 et 4 juin 2015 à Paris), ces « nouveaux chemins de santé » vont transfigurer le rapport à la médecine, les fonctions des intervenants et la gestion des traitements. C’est une évidence, les professionnels de santé n’échapperont pas à l’utilisation des objets connectés, des apps mobiles de mesure ou de suivi, pas non plus aux communautés de patients interactives ou à la télésurveillance. On peut donc imaginer le pharmacien ajouter une corde à son arc en se transformant en installateur et guide à l’utilisation de ces « devices », tout en suivant son patient à distance avec le médecin. L’interprofessionnalité représente là aussi un scénario d’avenir.

Pour NewPharma et MediQuality, le plus grand défi reste technologique avec le partage et la sécurisation des données, leur agrégation et leur traitement. Comment une pharmacie qui prend en charge près de 3000 patients en moyenne pourra accéder aux données récoltées par des objets connectés aux protocoles et technologies différents ? Et comment pourra-t-elle les gérer ? Pas de réponse pour l’instant !

De nouveaux métiers autour de l'observance

Et une fois que les données seront disponibles au sein du triangle patient-médecin-pharmacien, comment aménager la charge de travail des professionnels face à l’accompagnement à distance ? Quelle rémunération pour garantir la veille pro-active ? On pense là à l’un des enjeux mis en évidence avec les objets connectés : l’observance. Un professionnel de santé, tel qu’est conçu son exercice aujourd’hui, sera-t-il suffisamment disponible pour en assurer le suivi ? Quelle responsabilité lui attribuer à en cas de réussite, mais aussi et surtout en cas d’échec ? Dès lors, le médecin et le pharmacien pourront-ils garder longtemps l’exclusivité du suivi de leur prescription ou de leur dispensation ? De nouveaux métiers risquent bel et bien de faire leur apparition, peut-être même avec la bénédiction des laboratoires pharmaceutiques. A l’image de celui de spécialiste du suivi de l’observance ou « digital health coach », des professions dont l'une des missions sera de « désengorger » des professionnels de santé débordés. « On n'a pas besoin de bacs + 6 et plus pour ce type d'activités », arguaient certains intervenants au cours de la conférence-table ronde organisée par NewPharma et MédiQuality.
Une autre question encore peu abordée n'a pas non plus de réponse claire à ce jour : n’est-ce pas faire entrer le loup dans la bergerie que de confier un pan essentiel du traitement à des tiers plus ou moins éloignés des professions de santé ?








Laurent Lefort

Les dernières réactions

  • 06/06/2015 à 07:05
    ppp
    alerter
    Le métier de pharmacien, c'est le médicament. Il est évident, que seules les assurances, seront intéressées par ce Big Data, possibilité de modifier le tarif en fonction du comportement.
    Eventuellement on peut-envisager un patient lourdement atteint en liaison avec son spécialiste, pour le reste, aucun intérêt.
  • 06/06/2015 à 10:02
    Lao Tseu
    alerter
    C'était le médicament... avant que les labo ne prennent la main pour sortir des machines à fric pour diabète, cholestérol, hypertension pour la masse, et anti cancéreux et anti infectieux très chers pour les autres! Nous sommes les généralistes spécialistes de la santé dans tous les domaines et pourrions réaliser des consultations avec prise de tension, poids, glycémie, cholestérol, diététique, et conseils divers de santé , prolongation de l'ordonnance du généraliste pour x mois, remboursé SS ou mutuelle! Le commentaire d'ordonnance, c'est cadeau!
  • 07/06/2015 à 17:05
    SB
    alerter
    Le rôle du pharmacien se résume désormais a celui de vendeur de boite. On attend rien d'autre de lui.
  • 07/06/2015 à 18:50
    gg
    alerter
    SB tu es un vendeur de boites! Ne généralise pas....

    (SB: SANS BOULOT?)
  • 08/06/2015 à 07:05
    ppp
    alerter
    SB connais tu le métier de pharmacien. Certainement pas. Alors tes réflexions réductrices, ne présentent aucun intérêt. Trop d'incompétents s'occupent de cette profession, pour son malheur.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...