20/05/2015 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
Le patient cancéreux doit pouvoir bénéficier d’un entretien de sortie organisé à la pharmacie de l’hôpital. C’est le point de vue défendu par Pascal Le Corre, responsable du pôle pharmacie au CHU de Rennes et vice-président du Syndicat national des pharmaciens praticiens hospitaliers et praticiens hospitaliers universitaires (SNPHPU). « Cela permet de faire le point avec le patient lors de la première prescription du traitement. Nous pourrions aussi envisager que la primodispensation des médicaments soit effectuée à l’hôpital avant le relais en pharmacie d'officine » dans le cas de médicaments disponibles dans les deux circuits de distribution, a t-il estimé lors du colloque « Cancers et parcours de santé des personnes âgées, quelles actions et quels espoirs ? » organisé par Nile mardi 19 mai.

Informer les professionnels de ville

Il s’agirait également pour le pharmacien hospitalier de transmettre des informations aux professionnels de premier recours que sont notamment le médecin traitant et le pharmacien d’officine habituel du patient. « Ils ne sont pas formés à l’utilisation de ces thérapeutiques parce qu’ils ont peu de patients concernés au sein de leur patientèle », justifie Pascal Le Corre. Des fiches de bon usage de ces produits pourraient ainsi transiter de l’hôpital vers les professionnels de ville. « Cela doit être repris par l’ANSM et l’Institut national du cancer », estime le pharmacien hospitalier.

Une carte de liaison avec les coordonnées des professionnels

Lors du même colloque, Patrick Zeitoun, titulaire à Maisons-Alfort (Val-de-Marne) et secrétaire général de l’URPS Pharmaciens Ile-de-France a rappelé l’importance de diffuser la carte de coordination de soins élaborés par les URPS en région francilienne.
Cette carte doit contenir les coordonnées des professionnels de ville désignés par le patient. Ils seront ainsi prévenus peu avant sa sortie de l’hôpital, notamment pour prévoir la mise à disposition des traitements.

La carte contient également les coordonnées du médecin hospitalier à contacter en cas de besoin. « L’ordonnance de sortie peut contenir une modification de dosage par rapport aux prescriptions d’avant l’hospitalisation. Mais est-ce une erreur ou un changement délibéré du prescripteur ? Le patient ne le sait pas toujours et le médecin traitant, pour sa part, n’a pas encore l’information au moment où nous devons délivrer le traitement. Pour contacter le prescripteur, c’est la galère ! », témoigne Patrick Zeitoun.






Matthieu Vandendriessche

Les dernières réactions

  • 21/05/2015 à 08:18
    manou16
    alerter
    Toute cooperation entre la ville et l'hôpital ne peut être que bénéfique pour le patient. Et c'est cela qui compte.

  • 21/05/2015 à 18:29
    Kannah
    alerter
    "Ils ne sont pas formés à l’utilisation de ces thérapeutiques parce qu’ils ont peu de patients concernés au sein de leur patientèle ".

    Ceci est totalement vrai. Une telle prouesse de coopération serait bénéfique pour tout le monde.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...