20/04/2015 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
DR
Le tribunal administratif de Caen a annulé le 14 avril dernier la mise en demeure de l’Agence régionale de santé (ARS) de Basse Normandie intimant à Philippe Lailler, titulaire à Caen, de fermer l’entrepôt qui lui permettait d’assurer la vente en ligne de médicaments. Cette activité avait en effet été installée dans un local de plusieurs centaines de mètres carrés à Fleury-sur-Orne, à une distance de 4 kilomètres environ de son officine.

L’ARS avait appuyé sa décision sur l’article du code de la santé publique « qui exige que les locaux d’une officine forment un seul et même ensemble ». Une disposition antérieure à l’instauration de la vente en ligne de médicaments en France et inadaptée aux conditions actuelles d’exercice de cette activité compte tenu de la surface requise, a estimé la défense du pharmacien selon le quotidien Le Figaro.

Pour sa décision, le tribunal administratif de Caen n’a pas suivi la position défavorable du rapporteur public. L’ARS Normandie peut désormais choisir de porter le dossier devant la cour administrative d’appel.

Philippe Lailler, aujourd’hui maire adjoint de Caen, avait été le premier pharmacien à se lancer dans la vente en ligne de médicaments, en novembre 2012.






Les dernières réactions

  • 20/04/2015 à 21:29
    garfield83
    alerter
    Chic on va bientôt pouvoir faire des drive in delocalisés comme Mel.
    Le Phiphi encore un qui a fait pharmacie pour la santé publique! Plein d'attentions pour le bien être de ses cons citoyens et disponibles pour donner des conseils personnalisés à chacun de ses patients non pardon de ses clients
    Il attend certainement avec impatience la depenalisation de la vente du cannabis il a du prévoir d'investir dans l'agriculture!
  • 21/04/2015 à 08:29
    BENOIT MEDIAN CONSEIL SAR, Industrie pharmaceutique
    alerter
    La préparation des colis au sein de l’officine est un frein très important au développement de la vente en ligne de médicaments. On ne comprend pas pourquoi cette activité ne pourrait pas être effectuée à proximité de l’officine (à quelques kilomètres) et sous la supervision d’un pharmacien.
  • 21/04/2015 à 09:18
    briard
    alerter
    philippe lallier a 400m2 et amazone 15000m2 , j ai beaucoup plus confiance a amazone pour la logistique
  • 21/04/2015 à 09:21
    jl
    alerter
    Bref , une officine peut avoir plusieurs points de vente...sur internet. Ne doutons pas que le Conseil d 'Etat donnera bientôt raison pour la quatrième fois à Lailler, et sa volonté de détruire le réseau pharmaceutique, à son seul bénéfice....La grenouille qui veut se faire aussi grosse que le boeuf, finira par exploser, mais quelle nocivité en attendant..
  • 21/04/2015 à 09:29
    jl
    alerter
    A benoit , industrie pharmaceutique.../ On ne comprend pas pourquoi l'industrie pharmaceutique ne vend pas directement ses produits aux patients , car finalement , c'est bien votre but ultime , non ? se passer du pharmacien... Il est évident donc, qu'il faut encourager les fossoyeurs de la profession..
  • 21/04/2015 à 10:29
    az
    alerter
    pharmacien fantôme dans les entrepot. besoin juste d'une licence (= pognon) . la loi du dollard est la plus forte
  • 23/04/2015 à 12:49
    moi
    alerter
    La justice a tranché Mme Adenot!
  • 27/04/2015 à 18:32
    14
    alerter
    et quand Lailler va vendre sa boite ca sera séparemment de son entrepot ou bien il aura obligation de vendre en indivision? (s'il y a obligation, c'est pas grave,il ne la respectera pas et les juges lui donneront raison...)

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...