14/04/2015 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Tests à l’officine : c’est fini (enfin pour le moment) !

Suite à une requête du syndicat national des médecins biologistes datant de novembre 2013, le Conseil d’Etat a décidé d’annuler l’arrêté du 11 juin 2013, autorisant les pharmaciens à procéder à des « tests, recueils et traitements de signaux biologiques» .
test officine, biologie, grippe, VIH, loi santé Fotolia/Alexander Raths

Selon le Code de la santé publique, un test, un recueil et un traitement de signaux biologique, à visée de dépistage, d’orientation diagnostique ou d’adaptation thérapeutique immédiate ne constituent pas un examen de biologie médicale. Il peut donc être réalisé par d’autres professionnels de santé que les biologistes.

Un arrêté du 11 mars 2013 autorise les pharmaciens à procéder à des tests de glycémie, oropharyngés d'orientation diagnostique des angines à streptocoque du groupe A, et des tests nasopharyngés d'orientation diagnostique de la grippe.

Les autres professions de santé sont également autorisées à effectuer des tests (tests urinaires pour les infirmières). 

Cependant, le Code de la santé publique conditionnait la validité de l'arrêté au respect d’une procédure stricte. Il devait être soumis à une commission spécifique chargée de donner un avis sur l'arrêté. Or, cette commission n’a jamais été instituée. L’arrêté n’a donc pas pu lui être soumis. A la place, la ministre de la Santé a effectué un certain nombre de consultations.

Estimant que la procédure n’avait pas été respectée, le syndicat national des médecins biologistes a demandé au Conseil d’Etat l’annulation du texte. C’est en toute logique, que les magistrats ont accédé à cette demande. 

Ce qui signifie donc que les pharmaciens d'officine ne peuvent plus réaliser ces tests depuis le 11 avril 2015.

Alors que la loi de santé votée ce mardi 14 avril par les députés conforte la pratique des tests rapides d’orientation diagnostique, cette décision est du plus mauvais effet. Elle démontre cependant l’indépendance du pouvoir judiciaire.

Dans le contexte actuel, on peut parier que le pouvoir exécutif remédiera rapidement à cette annulation.






Anne-Charlotte Navarro - Responsable du service Moniteur Expert

Les dernières réactions

  • 15/04/2015 à 13:51
    LEXO
    alerter
    ... quand est-ce qu'ils apprendront à nous foutre la paix ... c'est vrai qu'on leur fait énormément de mal aux médecins biologistes avec nos streptatests ... on vit vraiment une époque de merde. A quand des dirigeants qui lèveront la tête de leurs papiers et qui s'intéresseront à ce qui se passent dans la vie réelle, pour les gens qui travaillent ... c'est encore une fois pathétique ...
    Si encore les médecins (à qui le test ne coûte rien) le faisaient ... sauf que dans l'immense majorité des cas il est bien plus facile de prescrire un antibiotique plutôt que de se faire chier à faire un test qui l'obligerait à rester 5 minutes de plus avec son patient ...
  • 15/04/2015 à 14:05
    h
    alerter
    M'en fou on continu
  • 15/04/2015 à 15:01
    Dephy
    alerter
    Ces confrères ...des jaloux .Et intérêt du malade ...bien mince si on réfléchit bien ...
  • 15/04/2015 à 22:38
    SOPHIE GILLARDEAU, Industrie pharmaceutique
    alerter
    Navrant. Navrant pour les pharmaciens, navrant, surtout, pour les patients et l'économie de la Sécu.
    Combat classique de professions libérales contre professions libérales. Nous sommes loin du rêve de concorde évoqué dans un autre groupe de discussion.
    Les tests en question ont-ils été étudiés par les biologistes ?
    Ces tests n'ont jamais la prétention de se substituer aux tests réalisés en laboratoire. Et le pharmacien parle toujours d'une estimation, d'une tendance.
    Par ailleurs, les test réalisés en laboratoire ne sont pas faits spontanément par les patients ! Ou très rarement.

    Le Collectif des Groupements de pharmacies a très intelligemment mis en place un protocole contenant d'une part une formation spécifique pour l'équipe réalisant ces tests, et d'autre part les statistiques en découlant. Des personnes ont découvert avoir des facteurs de risque cardio-vasculaire et ont ensuite vu leur médecin pour ré-orienter leur hygiène de vie.

    N'est-ce pas un progrès pour la santé publique ?

    Le test oro-pharyngé d'orientation diagnostique des angines à streptocoque chipe-t-il aux laboratoires d'analyse du CA, alors que les généralistes le font dans leur cabinet ?
    En pharmacie, le patient apprend en un clin d'oeil s'il a un virus ou un strepto et dans la très grande majorité des cas, il repart tranquillement avec ses pastilles, sans passer chez le médecin et sans engendrer 23€ de dépense.

    N'est-ce pas intéressant pour la Sécu et la santé publique ?

    Avançons ensemble pour faire évoluer la santé publique et l'amélioration de l'hygiène de vie de la population.
    Espérons que l'exécutif, effectivement, interviendra et que cette nouvelle sera reléguée dans les incidents de parcours anecdotiques.
  • 16/04/2015 à 03:55
    coco
    alerter
    pas de vaccins, plus de tests .... bientôt plus de médicaments ?
  • 16/04/2015 à 08:29
    Dodo
    alerter
    Oui il faut supprimer aussi touts les spécialités pharmaceutiques qui ont des effets secondaires ,le pharmachien doit prodiguer des conseils désintéressés



  • 26/04/2015 à 12:28
    Docteur X
    alerter
    ça continu chez moi wahooooo

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...