23/03/2015 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Figurant parmi les propositions du rapport Ferrand remis le 3 novembre dernier à Emmanuel Macron concernant la pharmacie, la suppression de l’obligation de détention directe des 5 % du capital social par les pharmaciens exerçant en société a été adoptée par la commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale dans le cadre du « Projet de loi de modernisation de notre système de santé » de Marisol Touraine.

Un décret en conseil d’Etat devra préciser la fraction, inférieure que devra détenir directement le pharmacien.

Cette modification ouvre de nouveaux schémas d’utilisation des SPF-PL (Sociétés de participations financières de professions libérales) facilitant les optimisations fiscales en présence de plusieurs associés, tout en respectant l’obligation de détention de 95 % du capital par la SPF-PL pour bénéficier du régime avantageux de l’intégration fiscale.






François Pouzaud

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...