20/03/2015 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Des parents refusant la vaccination obligatoire diphtérie, tétanos, poliomyélite (DTP), sous prétexte que le vaccin disponible présenterait des risques pour la santé de leur enfant (présence d’aluminium), ont saisi le Conseil constitutionnel. Les raisons invoquées : la disparition de la diphtérie, du tétanos et de la poliomyélite, rendant obsolète l’obligation vaccinale et remettant en cause le rapport bénéfice/risque de la vaccination. Contraire à la Constitution l'obligation?

Non, conclut le Conseil constitutionnel dans une décision rendue le 20 mars 2015. D’un point de vue législatif, l’obligation vaccinale est bien conforme à la Constitution. Quant à l’intérêt pour la santé publique, la Haute instance se déclare non spécialiste pour trancher.

Pour mémoire, les vaccinations obligatoires concernent :

- la diphtérie et le tétanos : seule la primovaccination (deux injections : à 2 mois et 4 mois) et le 1er rappel à 11 mois sont obligatoires ;

- la poliomyélite : la primo-vaccination et les rappels sont obligatoires jusqu’à l’âge de 13 ans ;

- la fièvre jaune : la vaccination est obligatoire pour toutes les personnes résidant en Guyane.

Il est du devoir des personnes titulaires de l’autorité parentale de veiller au respect de cette obligation.






Anne-Helène Collin

Les dernières réactions

  • 20/03/2015 à 21:30
    Billydjo
    alerter
    Décision normale, ces maladies ne sont pas à prendre à la légère et même un refus pour l'école ou autre doit légal.
  • 20/03/2015 à 21:32
    Billydjo
    alerter
    S.V.P lire: doit être légal et répréhensible. Excuses.
  • 20/03/2015 à 23:22
    Fleur
    alerter
    Ok pour l'obligation, mais est-il normal de devoir actuellement faire un hexavalent alors que seuls trois vaccins sont obligatoires ?
    Il n'existe d'ailleurs plus de vaccins trivalents en primovaccination.
  • 21/03/2015 à 10:21
    Kannah
    alerter
    On devrait les laisser faire ce qu'ils veulent. Comme ça, quand leurs gosses souffriront d'une de ces pathologies graves, ils se rendront peut être compte de leur stupidité.

    Quand j'entend le retour de la rougeole ou la méningite chez des enfants à l'hôpital, cela me rend malade ... Et ça se dit être des parents responsables pensant à la santé de leurs enfants.
  • 21/03/2015 à 13:22
    Fleur
    alerter
    Cela passe par l'éducation. Oui, un vaccin peut avoir des effets secondaires, comme tout médicament. Le nier fait perdre la confiance dans la vaccination. Mais oui surtout, le vaccin sauve des millions de vies.
  • 21/03/2015 à 13:26
    Billydjo
    alerter
    Attention !!! Si on les laisse faire ce qu'ils veulent, ce sont leurs gosses qui en pâtiront et pas eux du tout. A réfléchir là-dessus Kannah et j'ajoute que les soins post seront aux frais de vous comme de moi et d'autres ! Non, on rend obligatoire, sécurité d'abord !
  • 22/03/2015 à 20:45
    Syle
    alerter
    En Syrie où la vaccination anti-poliomyélite n'est plus suivie à cause de la guerre civile il est réapparu des cas de polio chez les enfants (22 en 2013) alors que la maladie avait disparu dans ce pays depuis 14 ans. Arrêtons cette vaccination et la maladie reviendra très rapidement en France. Sans vaccination se sont les enfants de 5 ans qui sont le plus touchés. On verra très vite l'intérêt du vaccin.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...