10/03/2015 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Une étude française dont les résultats ont été présentés par l'Inserm, rapporte un risque de mortalité prématurée accru de 70 % chez les personnes infectées par le virus de l'hépatite B par rapport à la population générale.

En effet, les risques de décès par maladie hépatique, carcinome hépatocellulaire et lymphome non hodgkinien (en raison du rôle oncogène du VHB sur les lymphocytes) sont respectivement multipliés par 10, 16 et 9.

Dans la cohorte étudiée, de plus de 1100 patients, les principales causes de décès sont un cancer (42 % des décès), un accident cardiovasculaire (18 %) et une maladie hépatique (12 %).

Au vu des résultats, les auteurs recommandent donc particulièrement la vaccination contre le virus de l'hépatite B.






Anne Drouadaine

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...