24/02/2015 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
Le règlement des entretiens pharmaceutiques AVK s’est élevé à environ 3 millions d’euros en 2014, soit 136 euros par pharmacie, a indiqué l’Assurance maladie lors de la commission paritaire nationale du 10 février dernier.

Cette enveloppe budgétaire est bien moindre que celle qui était attribuée à ce programme par l’Assurance maladie lors des négociations avec les représentants des pharmaciens. Elle s’élevait alors à 40 millions d’euros, rappelle le syndicat UNPF dans sa lettre « Informations professionnelles » du lundi 23 février. 

Sur le terrain, les médecins délivrent parfois aux patients un message négatif sur ce suivi réalisé dans les officines, contribuant à les en détourner.

Confrontée à la stagnation des entretiens AVK réalisés, l’Assurance maladie lance actuellement une nouvelle campagne de recrutement auprès des assurés concernés.

Faisant le point sur les entretiens pharmaceutiques, Nicolas Revel, le directeur général de l’Assurance maladie a précisé, lors de la commission paritaire du 10 février, que l’enquête de satisfaction menée auprès des pharmaciens montre qu’ils ne s’y impliquent pas en priorité pour des raisons économiques.

Par ailleurs, les entretiens relatifs à l’accompagnement du patient asthmatique connaissent un démarrage timide. A ce jour, près de 170 officines sont impliquées et 650 entretiens environ ont été réalisés depuis leur lancement, début décembre, selon l'UNPF.






Matthieu Vandendriessche

Les dernières réactions

  • 24/02/2015 à 19:57
    lustucru
    alerter
    QUAND TROUVER DU TEMPS QUAND LES TROUPES SONT TOUTES MOBILISEES AU COMPTOIR EN PERMANENCE???
    LES PATIENTS SONT RETICENTS ET IL FAUT BEAUCOUP DE PERSUASION POUR ARRIVER A LES CONVAINCRE CAR ILS NE VOIENT PAS L'INTERET D'UN" RAPPEL" APRES LE PASSAGE CHEZ LE MEDECIN...
  • 24/02/2015 à 19:58
    gonflé
    alerter
    des outres pleines de vent ventilées par syndicat et assurance maladie avec effet boomerang (si la dépense augmente nous sommes montrées du doigt ...gare ) , le reste suivra car il y a aussi des infirmières pour suivre (école du souffle , suivi diabéto etc...) les pathologies chroniques avec un suivi ....c'est comme pour les vaccinations , c'est à croire (et c'est surement ) que c'est un effet cul de sac , nos instances ne savent plus rien proposé , innové , tentant dans tous les sens des sorties de la merde dans laquelle voilà plus de 30 ans , elles nous ont mises (MDL ETC ... ) .proposant tout et n'importe quoi , et détruisant le système ...
  • 24/02/2015 à 20:26
    En colère
    alerter
    Qu'ils aillent se pendre avec leurs RDV, un an et demi pour se faire payer, largement hors délai de la loi LME de plus 20 minutes impossible à tenir et plus les marges baissent moins on a de personnel et moins on a de temps pour la branle...cérébrale des RDV...
    ras le bol de cette CNAM qui ne comprend rien
  • 24/02/2015 à 20:41
    Lucien
    alerter
    Comment s'investir quand nous sommes tous au comptoir, ou dans le rangement des commandes ? Comment accepter une rémunération de 40 €, tellement faible au vu de l'investissement temps ? Il faut au moins doubler ce montant pour motiver les titulaires à engager leurs équipes.
  • 24/02/2015 à 20:43
    Mika
    alerter
    Oui, le médecin d'à-côté de la pharmacie ne veut pas de ces entretiens. "A chacun son métier" m'a-t-il rétorqué au téléphone. Lamentable...
  • 24/02/2015 à 22:48
    ploups
    alerter
    tout ce qui est proposé , c'est piquer le boulot des autres , nous passons pour des incompétents , des minables ,n'ayant pas leur place dans le systéme de santé , à nous de nous rendre indispensable , de faire notre boulot correctement , de refuser ses missions , de ne pas faire les piqures , de ne pas mettre les médicaments en avant , ne pas vendre sur internet , faire notre métier de pharmacien , ne faisant pas comme les autres , il restera les affairistes qui seront associer à la gms et au final ne seront plus reconnus comme pharmacien .les fondamentaux , en faisant notre travail , pas besoin de message à la con , sur l'observance , bientôt ils nous diront où nous devons faire nos besoins .... faire notre travail demande déjà beaucoup d'énergie , ne pas confondre faire son travail et gagner toujours plus , ses missions étaient déjà notre quotidien sans avoir besoin de les réglementer , c'est comme les chertes de qualité que certains groupements demandent de signer , repris en cœur par HAS , ordre , syndicat , AVEC DPC ETC des pompes à pognon ne servant pas grand chose , et ce n'est pas parce qu'un bout de paier va être signé que nous en serons plus compétents et intelligents ...il faut ouvrir les yeux .
  • 24/02/2015 à 23:02
    Yam
    alerter
    Effectivement,tout cela n'est que du vent,les journées sont déjà bien remplies et les patients fort peu motivés,alors pourquoi et comment peut on croire à ces entretiens pharmaceutiques .Pipeaux et fifrelins.... A l'impossible nul n'est tenu !
  • 24/02/2015 à 23:03
    J@m
    alerter
    Moi ce boulot d'aide aux asthmatiques je le fais au comptoir depuis des années. Fixer des rendez vous pour grapiller quelques euros à la saint Glinglin n'est que vaine perte de temps. Ce n'est pas avec 136€ à la fin de l'année que je vais sauver ma pharmacie.
  • 25/02/2015 à 10:56
    potard49
    alerter
    il est vrai que travailler pour une rémunération de misère qui est versée 1 an et demi apres ( et non versée à ce jour pour les patients affiliés à la MSA) n'encourage pas vraiment ! quant aux entretiens asthme, je cherche encore comment rentrer dans les critères
  • 25/02/2015 à 12:00
    DUDU59400
    alerter
    aux dires de ma titulaire, à ce jour elle n'a été payée que des entretiens AVK fait en 2013 et d'aucun entretien fait en 2014!!
    Et on nous demande de faire des entretiens asthme!!!Si elle me demande d 'en faire ,je le ferais mais elle sera payée en 2016 ou 2017???
    Mon salaire ne risque pas d'augmenter avec ça!!
  • 25/02/2015 à 15:15
    25
    alerter
    LES MIETTES DE RENUMERATION NE POURRONT SAUVER NOTRE ECONOMIE D AUTANT QUE CETTE EDUCATION DES ASTHMATIQUES EST DEJA FAITES GRATUITEMENT DEPUIS LONGTEMPS
  • 26/02/2015 à 23:50
    Yam
    alerter
    Nous sommes entre les mains de technocrates qui n'ont aucune idée du terrain et sont grassement rémunérés,eux, pour calculer comment compliquer la vie des actifs !on en crève,tout comme l'économie du pays avec des millions d'euros absorbés par l'incurie générale franco française de nos gouvernements.
  • 27/02/2015 à 21:02
    ba
    alerter
    Ce qui me fait sourire, c'est que j'avais prévu cet essoufflement dès le début.....et je peux même vous dire que ca va tomber à l'eau quand on aura rajouter encore un peu plus de marasme et de déconsidération pou notre profession.
    Seul certain affairiste vont vouloir en faire un max mais je n'y crois plus De toute manière, je le fais au comptoir depuis le début de ma carrière et gratuitement. ca, c'est être pharmacien aussi !!!!
  • 04/03/2015 à 20:19
    jlmtx
    alerter
    Super il ne nous reste plus qu'à nous mettre sur le dos et à attendre l’arrivée triomphale du prince Leclerc
  • 04/03/2015 à 20:28
    jlmtx
    alerter
    La réaction a été supprimée car elle ne respecte pas la charte du site.
  • 04/03/2015 à 20:28
    jlmtx
    alerter
    qu'est ce que je peux faire, emmagasiner, colliger comme informations et moyens pour ne pas faire les choses!
    Il est là le souci, justification, râlerie et et et alors nous faisons quoi??
    des faits des actions positives et là je suis d'accord
    imaginez que nos enfants lisent toute cette belle prose...ils ne comprendrons pas le sens de nos dernières remontrances sur leurs implications, leurs résultats, leurs comportements...
    maintenant cela n'engage que moi
  • 07/03/2015 à 00:24
    marred
    alerter
    toujours pareil!
    Les "je ne fais rien"," je critique avant tout "s'engouffrent dans la brêche. Commentaires à pleurer. Rassemblement de minables. Touchez à rien, je veux ma rente d'avant; haro sur les syndicats, l'Ordre, le gouvernement, les patrons...etc.
    Aucune prospective, envie de faire bouger, réfléchir...
    Et aucun sens de l'orthographe. Journalistes y compris.
    Triste époque

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...