09/02/2015 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
« Le nouveau ne sort pas de l’ancien, mais à côté de l’ancien et lui fait concurrence jusqu’à lui nuire », affirme Xavier Pavie, professeur à l’Essec Business School, en ouverture d’un débat organisé samedi 7 février à Paris à l’occasion des 8e Rencontres de l’officine.

Ce principe édicté par l’économiste Joseph Schumpeter dans les années 1930 pourrait donc s’appliquer aujourd’hui au secteur de l’officine, selon Xavier Pavie. Pour preuve, La Poste a récupéré le marché de la livraison des médicaments à domicile. Et le géant du commerce en ligne Amazon, qui propose déjà une offre orientée vers la santé, pourrait bientôt investir le marché du médicament et du suivi du patient« Le concurrent numéro 1 du pharmacien, ce n’est pas Leclerc, c’est Amazon ! », insiste-t-il.

Alors comment ne pas se laisser dépasser ? « Vous, pharmaciens, avez la proximité, l’expérience, le savoir-faire. Vous avez un boulevard de potentiels devant vous. Alors ne dites pas que vous allez rester ce que vous êtes, considère Xavier Pavie. Il y a des services à développer, mais encore faut-il savoir les valoriser ! »

Sur l'organisation du réseau, le professeur à l’Essec s’interroge même : « Et pourquoi 10 000 à 15 000 officines ne feraient-elles pas mieux que 23 000 aujourd’hui ? »

« Ce chiffre de 7 000 pharmacies en trop, avancé dans Le Monde en 2008 par le président de l’Ordre des pharmaciens de l’époque, à la limite cela ne me pose pas de problème de le comprendre, mais avant il faut m’expliquer comment y arriver », renchérit Philippe Gaertner, président de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF). Ce propos, « je l’ai payé pendant des années en franchissant la porte des ministères », confie-t-il.

Pour Philippe Gaertner, il faut organiser la refonte du réseau officinal. « Le travail mené avec le ministère de l’Economie ces derniers mois servira à faire évoluer le réseau de manière concertée avec les pouvoirs publics », indique-t-il.

Et quant à ouvrir le capital à des investisseurs extérieurs à l’officine, la FSPF continue de s'y opposer. Même s’ « il est impossible aujourd’hui de ne pas faire appel à des capitaux » avec la participation des banques, considère Philippe Gaertner.

« C’est inéluctable, il y aura des chaînes de pharmacies en France dans 4 à 5 ans et 20 à 30 % des officines seront tenues par des gérants, indique pour sa part Lucien Bennatan, président du groupe PHR. Aujourd’hui, 80 % de l’économie des officines est garantie par l’Etat. Nous sommes des logisticiens boutiquiers et fonctionnaires. Nous n’avons pas les moyens de moderniser notre profession »

Et l'une des possibilités envisagée par Lucien Bennatan serait d’autoriser des groupements à entrer au capital des officines, suivant le modèle de la franchise.






Les dernières réactions

  • 09/02/2015 à 19:55
    potard
    alerter
    pour obeir au diktat de gens comme bennatan , non merci , j'ai quitté le groupement , des combines pas très claires avec assurances , association etc...pas mieux que leclerc ; certains bandent de pouvoir faire comme leclerc et amazon et compagnie , d'où les inepties de chef de groupement se prenant pour des syndicalistes ...ne pas confondre ! lire iznogood pour mieux saisir ...
  • 09/02/2015 à 19:57
    14
    alerter
    et ça au moins c'est plaisant !
  • 10/02/2015 à 07:31
    ppp
    alerter
    Combien d'entre-vous ont essayé l'association, ont rompus, car c'est un métier ou l'indépendance est le maître mot.
    Alors rejoindre des franchises et être sous la coupe des mutuelles, merci bien.
  • 10/02/2015 à 11:49
    UE
    alerter
    La difficulté ne vient pas du nombre de pharmacies mais du nombre de communes. Il faut les faire fusionner.
  • 10/02/2015 à 12:01
    14
    alerter
    apparamment,nous sommes 2 "14" sur le forum.....ceci dit,les propositions pour diluer le reseau et elargir ses mailles presentent toutes la meme caracteristique; elles ne parlent jamais de l'opinion des malades a ce sujet.Et eux,ils reclament de la proximité.Proximité qui disparait quand ils doivent faire plus de 600 metres a pied (etude parue dans le moniteur numero special decembre 2010) .
    Ce qui leur fait renoncer 2 fois sur 3 aux achats qu'ils souhaitaient faire.
  • 10/02/2015 à 15:32
    ala
    alerter
    Je ne comprends pas; la population vieillit, on souhaite la maintenir à domicile et on fait tout pour réduire le nb d officines. Elles permettent de lutter contre les déserts médicaux....
    pourquoi ne pas être solidaires entre officines, certains regardent et remporteront le pactole au detriment de la santé publique.
  • 10/02/2015 à 17:48
    brezhoneg
    alerter
    oui ala, on a fait une belle manif',on a fait signer plein de petitions "car votre pharmacie va mourir", et maintenant,on sent bien que certains de nos representants (?) n'ont qu'une envie;faire mourir ces pharmacies qu'ils disaient vouloir sauver....pour recuperer plus de fric.
  • 10/02/2015 à 18:34
    jl
    alerter
    Le professeur à l’Essec s’interroge ...On ne lui demande pas son avis.Si l'ESSEC servait à quelque chose , cela se saurait. .
  • 11/02/2015 à 07:34
    ZAZI
    alerter
    Chaine ou pas il serait déjà bien de stopper les ruptures de molécules afin de pouvoir soigner les malades
  • 11/02/2015 à 10:03
    briard
    alerter
    les chaines helas arriveront en pharmacie mais il faut éviter à tout prix les déserts médicaux et pharmaceutiques, beau discours un peu fede un peu uspo , je crois plus à l unpf plus visionnaire et plus audacieux oui à l ouverture du capital
  • 11/02/2015 à 10:31
    jf
    alerter
    Pour Philippe Gaertner, il faut organiser la refonte du réseau officinal. « Le travail mené avec le ministère de l’Economie ces derniers mois servira à faire évoluer le réseau de manière concertée avec les pouvoirs publics », indique-t-il. traduction : 7000 officines en moins ..
    On va vraiment vers le modèle de la grande distribution et des épiceries arabes... Ce qui prouve que ce se sont pas forcement les petites officines qui fermeraient.. si le travail ne Mr Gaertner avec le ministère est mal fait.
    Un monde meilleur avec 10 000 pharmacies seulement ( de centre commerciaux), évidemment , cela fait rêver.
  • 11/02/2015 à 12:15
    14
    alerter
    Si vous voulez que Gaertner ne nous refasse pas le coup de la signature archi minoritaire ayant le statut de majoritaire, ,pour fermer 7 000 pharmacies, il est grand temps de changer la direction de votre cheque de cotisation syndicale.
  • 11/02/2015 à 20:49
    UE
    alerter
    On en arrive à se demander qui de la fédé ou de l'Ordre veut le plus notre disparition...
    Une satisfaction pour ce qui concerne l'Ordre, après sa condamnation à 4,75 millions d'€ d'amende par les instances européennes pour pratiques anticoncurrentielles, le labo lui demandent aujourd'hui de réparer ses pertes ( on parle de 50 millions d'€ )...
  • 12/02/2015 à 04:33
    ALC
    alerter
    Vous avez cru pouvoir faire confiance à TOURAINE, ADENOT et GAERTNER... Maintenant le massacre va commencer... Brader vite vos fonds avant la casse...
  • 12/02/2015 à 10:44
    cf
    alerter
    Il faut exiger leur démission..On ne représente pas une profession qu'on veut détruire.Leur mutisme et servilité supposée face aux réformes gouvernementale prend ainsi toute leurs significations. La nocivité de LECLERC paraît bien
    anodine par rapport à ces gens là.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...