29/01/2015 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
Lors de ses voeux à la presse mercredi 28 janvier, Isabelle Adenot, présidente du Conseil national de l’Ordre des pharmaciens a livré les tout premiers résultats bruts de son analyse démographique pour l’année 2014. Notamment en ce qui concerne les fermetures d’officines.

Sans présumer des causes et raisons de ces fermetures, en pourcentage du nombre, le classement par département obéit au top 10 suivant :

1) Lozère
2) Nièvre
3) Aube
4) Haute-Vienne
5) Seine-Saint-Denis
6) Calvados
7) Oise
8) Ariège
9) Eure-et-Loir
10) Hauts-de-Seine






Laurent Lefort

Les dernières réactions

  • 29/01/2015 à 12:39
    casimir
    alerter
    La réaction a été supprimée car elle ne respecte pas la charte du site.
  • 29/01/2015 à 13:18
    DD
    alerter
    La réaction a été supprimée car elle ne respecte pas la charte du site.
  • 29/01/2015 à 14:47
    nounours
    alerter
    Pas de bras, pas de chocolat. Pas de medecin, pas de pharmacien.
    Surtout ne pas se posez la question des causes et raisons a l'ordre!
  • 29/01/2015 à 16:05
    UE
    alerter
    Et l'Ordre et La Ministre de la santé continuent à affirmer qu'il n'y a pas de déserts officinaux...
  • 29/01/2015 à 17:14
    robibi
    alerter
    C'est triste d'apprehender cela comme le top 50 des années 80. Des drames humains, des pharmaciens, preparateurs, salaries ont du donner bp d'eux memes sans pouvoir eviter la fermeture. Merci qui ?
  • 30/01/2015 à 00:29
    Potard XCD
    alerter
    Une profession qui n'est capable de se mobiliser qu'une fois tous les 30 ans et dont le pire ennemi est à l'intérieur ne peut que s'autodétruire. La dernière saillie commerciale d'UNIVERS PHARMACIE démontre qu'il n'est pas besoin de la GMS pour tuer des officines
  • 02/02/2015 à 15:30
    Lao Tseu
    alerter
    dans une logique d' ultra libéralisme et de course à la croissance, vae victis!
  • 04/02/2015 à 15:18
    Lucien
    alerter
    Je ne connais que trop bien le département de la Seine-Saint-Denis, et suis surpris de le voir dans le top 10, car la densité de population y est grande. Après réflexion, je comprends simplement que le département se vide de ses médecins car plus personne ne veut y exercer. Alors à quand une répartition équilibrée sur le territoire ? Quand l'Ordre imposera-t-il un quota par zone ?
  • 04/02/2015 à 16:13
    ddt
    alerter
    Si je disais ce que je pense, je serais censuré, alors je ne préfère pas faire l'effort. Le futur appartient aux puissants, y compris à ceux qui se sont donné les moyens de créer ce site. Et dans notre secteur, surtout puissance de l'argent, pas des neurones. Il y a d'ailleurs 15 ans que je me refuse à payer le Moniteur, valet de service. Le pays des Droits de l'Homme, qu'ils disent quand ça les arrange.
  • 04/02/2015 à 16:46
    baloue
    alerter
    Mazette ddt ! Sans rancune, mais franchement, avouez que porter un jugement aussi péremptoire à partir d'un ressenti datant de 15 ans, c'est un peu discutable non ?
    Si vous avez le courage de me communiquer votre adresse via mon e-mail (laurent.lefort@lemoniteurdespharmacies.fr), je me ferai un plaisir de vous envoyer deux ou trois exemplaires plus récents du Moniteur (et même tout récents) afin de vous montrer le travail de mon équipe.
    Laurent Lefort
    Rédacteur en chef

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...