27/01/2015 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

« Je ne peux pas croire qu’on réussisse à faire se poser Philae sur une comète et que l’on n’arrive pas à trouver un système de tiers payant qui convienne aux professionnels. »

C’est avec une ironie non déguisée que Marisol Touraine a évoqué le sujet du tiers payant généralisé chez les médecins lors de ses traditionnels vœux à la presse. Des vœux qui se sont déroulés ce mardi 27 janvier au ministère de la Santé et qui ont vite pris une tonalité très politique.

« La loi de santé occupe beaucoup de mon temps et de mon esprit », a concédé la ministre de la Santé réaffirmant sa volonté que « nos concitoyens puissent accéder à des soins de qualité dans des conditions plus fluides et avec la volonté de lever les obstacles financiers qui existent. »

Si le tiers payant est un moyen de lever ce type d’obstacles, il est aussi l’un des éléments qui en créent de nouveaux si l’on en juge par l’opposition épidermique des médecins à cette mesure.      Alors que le Syndicat national des jeunes médecins généralistes annonçait ce mardi 27 janvier le dépôt d'un préavis de grève pour le 5 février, on apprenait également le ralliement de la Confédération des syndicats médicaux français (CSMF) et du Syndicat des médecins libéraux (SML) à l'appel pour une manifestation nationale le 15 mars à Paris.

« Les syndicats de médecins ont exprimé leurs inquiétudes, voire leur opposition au texte élaboré à partir de précédentes concertations. J’ai donc repris un cycle de concertations en décembre et proposé des groupes de travail et de concertation qui se sont structurés en fin de semaine dernière. Le premier groupe a démarré hier. Je m’impliquerai dans chacun des groupes et je souhaite que l’on aboutisse », a précisé Marisol Touraine devant les journalistes présents.

S’exprimant en aparté sur les mesures concernant plus spécifiquement les pharmaciens, la ministre a confirmé que certaines dispositions « plus techniques comme l’ouverture du capital seraient prises par ordonnance ».

Par ailleurs, le plan génériques qui se fait désirer depuis des mois est désormais attendu « dans les prochaines semaines ».






Les dernières réactions

  • 27/01/2015 à 20:41
    billydjo
    alerter
    Si la loi de santé occupe trop madame TOURAINE on peut comprendre s'y ajoutent le social et le droit des femmes. Si je compare un médecin et un pharmacien, je note que le pharmacien prend la carte bancaire et que tous les médecins ne la prennent pas et ce en particulier les spécialistes et encore en particulier les secteurs 2. Alors là, "oui" ça va leurs faire du boulot à ceux-là.
  • 28/01/2015 à 09:25
    alea jacta est
    alerter
    pharmacien « plus techniques comme l’ouverture du capital seraient prises par ordonnance »
    quel courage
  • 28/01/2015 à 12:05
    pilou
    alerter
    en aparté et en catimini : ouverture du capital!!

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...