22/12/2014 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
C’est une voix qui se fait désormais entendre dans l’univers pharmaceutique. Dans un communiqué diffusé le lundi 22 décembre, la chambre syndicale des groupements et enseignes de pharmacies Federgy* appelle à la réouverture « au plus tôt » des négociations sur la réforme de la rémunération.

Sans remettre en cause le principe des honoraires de dispensation, « valorisant pour le pharmacien », Federgy estime que depuis la signature des accords conventionnels les lois de financement de la Sécurité sociale (LFSS) « ont dégradé l’enveloppe globale du réseau officinal ».

La chambre syndicale plaide pour une « concertation en 2015, afin que l’ensemble de la profession se donne le temps de réfléchir sur les honoraires et sur la marge globale consentie à la distribution pharmaceutique ».

De ce fait, Federgy interpelle les trois syndicats de titulaires, prônant l’unité d’action et un « consensus fort de l’ensemble de la profession » sur le sujet.

Se posant en élément fédérateur, la chambre « souhaite réunir le plus rapidement possible les représentants des pharmaciens d’officine (FSPF, UNPF, USPO) et des groupements (CNGPO, Federgy, UDGPO)».

Lancée en septembre dernier, la chambre syndicale Federgy ne se positionne pas comme un syndicat de pharmaciens, mais comme une force représentative aux côtés des industriels (LEEM), des répartiteurs (CSRP) et des syndicats (FSPF, UNPF et USPO).

*Constituée des 14 groupements du Collectif national des groupements de pharmaciens d’officine (CNGPO) : Alphega Pharmacie, Apsara, Ceido, Cofisanté, Evolupharm, Forum Santé, Giphar, Giropharm, Népenthès, Objectif Pharma, Optipharm, Pharmodel, Plus Pharmacie, Réseau Santé.






Les dernières réactions

  • 26/12/2014 à 10:18
    slkdin
    alerter
    Les mots et les postures se contredisent chez Federgy
    Qu'ils se limitent à obtenir un vrai pouvoir sur les centrales d'achats et à la survie de leurs entreprises ok, qu'ils se mêlent de négociations purement pharmaceutiques dont ils ne connaissent que la partie immergée de l'iceberg pas ok
    Chacun son job
  • 27/12/2014 à 12:05
    14
    alerter
    si le job etait bien fait,d'autres ne seraient pas obligés de porter le mecontentement de la base.
  • 09/01/2015 à 08:47
    Anonyme
    alerter
    La réaction a été supprimée car elle ne respecte pas la charte du site.
  • 16/01/2015 à 15:43
    Jeum37
    alerter
    Tout à fait d'accord avec 14 !
    Quand la FSPF, après avoir signé, se prétend scandalisée en découvrant les baisses de prix des médicaments pour 2015, qui peut encore lui accorder du crédit en tant que représentante de la profession ? Ça fait 10 ans que chaque LFSS tape dans nos CA et marges et le "premier" syndicat le découvre aujourd'hui ?
    Pas très rassurant !...

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...