17/12/2014 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
Un courrier est adressé ce mercredi 17 décembre par la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF) à ses adhérents pour leur rappeler son engagement en faveur du nouveau mode de rémunération, à deux semaines de sa mise en œuvre.

« L’attente est forte de la part des confrères que nous rencontrons dans les différents départements. Ils veulent désormais que la réforme entre dans les faits », indique Philippe Besset, vice-président de la FSPF.

« C’est une nouvelle ère » qui s’ouvre pour la profession. « Il nous faut aller de l’avant et il y aura des adaptations. Avant d’aller à l’étape 2, il faut passer par l’étape 1 », estime t-il.

Cette réforme doit s’appliquer alors que les deux autres syndicats, USPO et UNPF, ont renouvelé mardi 16 décembre leur appel à une ouverture de nouvelles négociations sur la rémunération officinale, rejetant celle qui doit intervenir dès le 1er janvier prochain.

« Aucune des organisations ne demande à conserver le système de la marge dégressive lissée. Elles savent que nous ne reviendrons pas en arrière », pointe le représentant de la FSPF.

Autre entaille dans la réforme, l’initiative de l’enseigne Univers Pharmacie incitant ses adhérents à ne pas facturer les honoraires sur les médicaments de prescription médicale facultative (PMF) délivrés hors ordonnance.

« Je ne peux que déplorer cette initiative et être attentif à ce qu’elle soit conforme avec le droit », réagit Philippe Besset.

Selon lui, « cela n’a rien à voir avec la mise en place des honoraires, mais avec la façon de travailler de gens dont les pratiques sont anticonfraternelles et qui envoient l’ensemble de la profession dans le mur ».

« Qu’ils disent qu’ils offrent une remise de 82 centimes, pas qu’ils offrent les honoraires puisque ceux-ci sont indissociables du prix total du médicament dispensé », indique Philippe Besset.

« J’espère que la démarche d’Univers Pharmacie ne relève pas d’un amalgame avec une initiative syndicale », complète- t-il sans faire nommément référence à l’USPO.





Matthieu Vandendriessche

Les dernières réactions

  • 17/12/2014 à 14:17
    Jean-Patrice Folco, Pharmacien titulaire
    alerter
    Contrairement à ce qu'affirme Mr Besset le système de la marge dégressive lissée est conservé et même renforcé avec le passage du forfait à la boite de 53 centimes à 1 €, appelé maintenant honoraire à la boite. Nous ne sommes donc pas dans un nouveau mode de rémunération, mais dans un aménagement de la rémunération accentuant l'inégalité de la distribution de la valeur ajoutée entre officines.
  • 08/01/2015 à 10:06
    pinochio
    alerter
    grâce à la FSPF, nous ne sommes plus des indépendants, mais les PANTINS de la CPAM et des MUTUELLES.
  • 09/01/2015 à 13:38
    jxMnzdDubSr
    alerter
    La réaction a été supprimée car elle ne respecte pas la charte du site.
  • 14/01/2015 à 20:33
    djbj
    alerter
    l'honoraire fait partie du prix de vente (mais avec quelle TVA ???) .

    pour anticiper toute demande de non-facturation de l'honoraire pour la fourniture à des centres et collectivités , je leur ai adressé le courrier ci-dessous (la mise en forme des colonnes est malheureusement décalée par le copier-coller) . Mais je ne me fais aucune illusion : dans moins d'un an on nous tordra le bras pour ne pas payer cet honoraire qui fait pourtant partie de notre prix de ventre ... encore merci à la FSPF !

    courrier :

    Vous devez vous interroger sur les nouvelles lignes « honoraire » qui apparaissent sur les Bons de Livraison , il ne s’agit en aucun cas d’une perception supplémentaire mais d’une scission du prix de vente .

    En effet , la structure du prix des médicaments remboursables a été modifiée au 1er janvier 2015 .
    - Il y a introduction d’un honoraire e 0,82€ , accompagné d’une baisse de prix en principe équivalente .
    - Les tranches de la Marge Dégressive Lissée (MDL) ont été modifiées .


    Cela se traduit par une légère modification des prix de vente :

    2014 / 2015
    prix honoraire TOTAL
    ATORVASTATINE 20 9,24 8,42 0,82 9,24
    CRESTOR 20 32,56 31,66 0,82 32,48
    FRAGMINE 5000 35,21 34,27 0,82 35,09
    LYRICA 100 52,64 51,47 0,82 52,29
    SIFROL LP 1,05 42,26 41,23 0,82 42,05
    XARELTO 10 75,78 74,32 0,82 75,14
    ZANIDIP 10 13,12 12,31 0,82 13,13


    Parfois par une augmentation :

    2014 / 2015
    prix honoraire TOTAL
    DOLIPRANE 1G cpr 1,95 1,19 0,82 2,01
    DOLIPRANE 1G effv 2 ,02 1,26 0,82 2,08
    TRAMAD/PARACET 3,27 2 ,50 0,82 3,32


    Le tout s’accompagnant de baisses conséquentes sur nombre de médicaments :

    2014 / 2015
    prix honoraire TOTAL
    CELLCEPT 250 96,71 58,47 0,82 59,29
    COTAREG 160/25 19,95 15,63 0,82 16,45
    EXELON 3 54,05 29,73 0,82 30,55
    REQUIP LP4 29,65 13,65 0,82 14,47
    ZELITREX 500/42 68,65 64,10 0,82 64,92
    ZOMIGORO 2,5 43,17 34,81 0,82 35,63
    ZYPREXA 5 52,02 42,09 0,82 42,91

    De plus , avec la disparition de la vignette sur les boites et la mise en place d’un fichier de prix opposables , les pharmacies ne peuvent plus écouler à l’ancien prix les stocks achetés et payés au prix fort avant la baisse autoritaire . Ce qui conduit à vendre certaines molécules à perte !!!
  • 14/01/2015 à 23:01
    zero
    alerter
    vendre un medicament remboursable hors ordonnance sans honoraire, c'est de la pure folie! quelle entreprise travaille à perte!!!!!!!!
  • 15/01/2015 à 02:56
    COCO
    alerter
    Je commence à en avoir ras-le-bol de vos partis-prix au Moniteur ! N'importe QUOI ! l'HONORAIRE S'APPLIQUE TOUT LE TEMPS ! Je me fiche de ce que disent les avaocats d'univers pharmacie ou de copains de l'USPO ! L'honoraire récompense UN CONSEIL, UN ACTE INTELLECTUEL DU PHARMACIEN ! IL S'applique lors de la dispensation sans ordonnance, car elle se FAIT AVEC UN CONSEIL ET DONC UN ACTE INTELLECTUEL ! IL N'Y A AUCUN CASSE TETE ! Franchement votre attitude anti-FSPF, voir même anti-pharmaciens en défendant les FOSSOYEURS DE NOTRE PROFESSIONS QUE SONT les pharmaciens qui ne facturent pas l'honoraire est INADMISSIBLE ! Va falloir m'offir plus qu'un cadeau minable pour que je me réabonne .... SALUT !
  • 15/01/2015 à 02:58
    hello
    alerter
    Hé le Moniteur : COMBIEN vous payent les labos avec vos pubs pour que vous racontiez ce genre d'âneries ? Combien représente la pub dans votre torchon ? Quelle vision indépendante avez vous du problème ? AUCUNE....
  • 15/01/2015 à 04:08
    cat
    alerter
    Et du coup, quand on achète soi-même un médicament sans ordonnance sur son propre lieu de travail, on est contraint de s'auto-facturer un honoraire... Cooooooooooool
  • 15/01/2015 à 09:21
    ça suffit
    alerter
    personnellement ça fait longtemps que je ne suis plus abonné au moniteur .... des pharmaciens. Effectivement il y a une collusion certaine avec les donneurs d'ordre de la pub qui y passe. A quel groupe appartient t'il ? surement un groupe ami des Leclerc et autres grands distributeurs ou multinationales.
    De toute façon tant qu'on aura pas admis que la seule loi qui prévaut c'est la loi du plus fort (économiquement) on continuera à se faire démonter.
    Nous avons les moyens de renverser la vapeur en fait ce serait même assez simple. On a vu le 30 septembre qu'on pouvait agir. Il n'y a pas tant à faire au final. Mais pour cela il faut un front uni. Et pour un tas de problèmes d' ego c'est actuellement impossible.
  • 15/01/2015 à 09:57
    baloue
    alerter
    Bonjour
    1) Hello et ça suffit, ma réponse est "totalement gratuit", comme votre réaction d'ailleurs.

    2) Pour élever le débat, ceux qui ont lu mon édito du 10 janvier savent déjà quel est mon de point de vue sur la question.
    En revanche, Le Moniteur, n'en déplaise à certains, creuse ses dossiers, dépasse le cadre de la pensée unique, confronte les points de vue. Nos recherches, ainsi que l'interrogation de plusieurs experts ont conduit à la mise en évidence de ce que l'on peut appeler un flou juridique. Fallait-il ou non en parler? Nous considérons, nous, que la politique de l'autruche ne fait pas avancer le débat.

    Je vous encourage à lire le papier qui sort dans Le Moniteur de samedi. Ensuite, nous pourrons bien entendu reprendre la discussion.

    Laurent Lefort
    Rédacteur en chef
  • 15/01/2015 à 11:30
    manux
    alerter
    pour mon premier commentaire sur le site du moniteur, j'ai envie de revenir sur ce qu'est la définition de la dispensation du pharmacien et pour cela je propose de regarder la défninition du code de déontologie des pharmaciens:

    "Acte pharmaceutique : Le pharmacien doit assurer dans son intégralité l’acte de dispensation du médicament, associant à sa délivrance :
    1° L’analyse pharmaceutique de l’ordonnance médicale si elle existe ;
    2° La préparation éventuelle des doses à administrer ;
    3° La mise à disposition des informations et les conseils nécessaires au bon usage du médicament.
    Il a un devoir particulier de conseil lorsqu’il est amené à délivrer un médicament qui ne requiert pas une prescription médicale. Il doit, par des conseils appropriés et dans le
    domaine de ses compétences, participer au soutien
    apporté au patient.”

    L'ordonnance médicale est FACULTATIVE dans l'acte pharmaceutique, donc un médicament sans ordonnance délivré au comptoir est bien passé par une dispensation du fait des CONSEILS NECESSAIRES, de la MISE A DISPOSITION DES INFORMATIONS, etc.
  • 15/01/2015 à 11:46
    pharma44
    alerter
    Ces accusations sur le Moniteur sont affligeantes. On casse le thermomètre pour dire qu'on est pas malade !

    Le Moniteur a le mérite de mettre en évidence un réel problème : L'honoraire a été créé par la fédé et la sécu pour les MEDICAMENTS PRIS EN CHARGE. Donc, oui, d'un point de vu purement "administratif" il n'y a pas d'honoraire sans lecture d'une ordonnance et oui les prix de vente des médicaments publiés au journal officiel n'incluent pas l'honoraire (ce qui a fait dire à plusieurs journaux grand public que le paracétamol baissait de 42%). Si l'honoraire n'était pas lié à l'ordonnance, alors je pourrais aussi facturer l'honoraire complexe quand je vends 5 médicaments hors prescription !
    I faut arrêter de faire la politique de l'autruche : le cas des médicaments avec honoraire achetés hors prescription n'a pas été envisagé par la fédé à l'époque. Et ceux qui voudraient qu'on s'assied dessus s’engouffrent dans la brèche, comme le ministère de la Santé qui nous dit gentiment sur son site Internet qu'hors prescription ces médicaments peuvent être vendus en dessous du prix établi par les pouvoirs publics (sans préciser si ils parlent du "prix de vente" publié au JO ou des "frais d'acquisition" ?).

    Merci au Moniteur de creuser les problèmes quand ils existent et de nous aider à y voir plus clair .
  • 15/01/2015 à 17:09
    pharma17
    alerter
    Dire qu'il y a une attente forte de la profession sur les honoraires, est probablement un abus de position dominant. Nous serions d'accord avec des honoraires, s'ils n'avaient pas été institués, comme il l'on été. D'autre part il ne fallait pas être un génie, pour comprendre que l'attitude de Univers pharmacie, était consubstancielle à la réforme des honoraires, telle qu'appliquée, et cela a été dit et redit avant la signature scélérate de la FSPF.
    Quant-au droit en cette matière, la FSPF peut-être attentive autant qu'elle veut, c'est perdu d'avance. Le seul espoir, c'est que la CPAM, réclame à Univers, la ristourne accordée aux autres clients.
  • 15/01/2015 à 19:03
    Jean-Patrice Folco, Pharmacien titulaire
    alerter
    80% des parts de marché de l'automédication et de la parapharmacie se concentrent sur moins de 3000 pharmacies. Ceux qui veulent offrir l'honoraire sont aussi ceux qui cassent leurs marges sur l'OTC et la para, qui font des prix coûtants sur les laits infantiles ou les pilules ou encore sur les produits comme Viagra ou Cialis, plutôt que les condamner il faut les encourager parce que nos gouvernants veulent réduire le réseau de plus de 5000 points de vente. Alors si certains se dévouent pour se suicider il faut les laisser faire, car on ne me fera jamais croire que vendre à prix coûtant puisse rapporter de l'argent.
  • 16/01/2015 à 09:31
    frades
    alerter
    Ce qui est effrayant dans cette affaire, qu'on sent entre les lignes (et il y a de la place). C'est que une fois de plus le danger ne viendra pas de nos ennemis, mais de nos "chers amis". La crainte de Bonnefond et de la plupart des acteurs n'est pas tant la sécu, qui fait ce qu'elle peut, joue son rôle de payeur au plus juste. La sécu elle est prévisible. Non le danger, c'est nos cher confrères, qui sont prêts à se jeter sur le premier moyen de piquer le client à leurs voisins. Et ce danger est bien plus important, parce qu'imprévisible et sournois. Ces gens agissent avec un référentiel arithmétique différent des autres, ils jouent dans l'air du temps en basculant dans l'irrationnel, le moralement correct.
    Bref on est mal barré....
  • 16/01/2015 à 10:54
    sabine7985
    alerter
    Moi je viens de m' abonner à CHARLIE HEBDO et je pense que je vais me désabonner au MONITEUR !!!
  • 16/01/2015 à 11:29
    Jean-Patrice Folco, Pharmacien titulaire
    alerter
    A l'heure ou notre acte de dispensation est reconnu, ainsi que notre rôle de professionnel de santé, par un honoraire, la question se pose de savoir s'il ne vaut pas mieux se laisser "piquer le client" pour conserver le malade
  • 17/01/2015 à 08:55
    totor74
    alerter
    faire l'apologie de pratiques douteuses en relayant des me²naces sur les confreres (avocat/plainte) c'est pas le travail d'un journal d'info: vive le "manipulateur" des pharmacies; c'est une proposition de changement d'intitulé.
  • 01/03/2015 à 22:00

    alerter
    La réaction a été supprimée car elle ne respecte pas la charte du site.
  • 12/03/2015 à 16:44
    Olivier7363
    alerter
    Dans l'Analyse financière de la FSPF, ils oublient de dire que sur les premières semaines, le Doliprane et Efferalgan était vendu 2,08€, et sont passés à 1,94€. Je suis persuadé que les 195€...ont été largement absorbé par cette baisse.
    Arrêtons de prendre les pharmaciens pour des gens crédules.
    Faire des bilans au bout de 8 semaines, aucun comptable digne de se nom n'oserait le faire, mais la fédé SI.
    Comme dirait AUDIARD...
  • 13/03/2015 à 18:57
    robibi
    alerter
    La grippe et la forte affluence en pharmacie en janvier cachent en partie la grande misère vers laquelle on se dirige...

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...