16/12/2014 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Médicaments en vente libre : les prix ne baissent pas en 2014

Pour la cinquième année consécutive, l’association Familles rurales publie les résultats de son observatoire des prix des médicaments mené sur 14 références fréquemment utilisés par les familles : 12 médicaments délivrés sans ordonnance et disponibles en libre accès et 2 produits non médicamenteux.

L’un des objectifs du décret 2008 promulguant le libre accès de certains médicaments était clair : « offrir des prix publics concurrentiels et améliorer le pouvoir d’achat des citoyens ». Or cinq ans après la publication de ce texte, les résultats révélés par l’observatoire des prix des médicaments de l’association Familles rurales sont loin des attentes ministérielles.

Activir 5 %, Arnigel, Biafineact, Clarix Toux sèche enfant, Dacryum, Gallia 1er âge (800 g), Hextril Menthe (200 ml), Humex Expectorant sans sucre comprimés, Imodiumcaps, Maalox Maux d'estomac, Nurofen 200 mg, Physiologica 5 ml (40 unidoses), Rennie comprimés à croquer (36) et Strepsils citron sans sucre sont les 14 références passées cette année au peigne fin par l'association.

Si les prix observés en septembre et octobre dans 45 pharmacies réparties sur 25 départements sont restés stables entre 2013 et 2014, comme l’an passé un médicament peut coûter deux fois plus cher d’une pharmacie à une autre voire trois à quatre fois selon les produits (Arnigel, Physiologica). Selon l’observatoire, les médicaments les moins chers sont ceux qui se situent dans l'espace en accès direct. Mais comme en 2013, note l’association, « globalement les médicaments concernés restent majoritairement derrière le comptoir ».

Familles rurales a aussi effectué les relevés de prix sur 47 sites vendant des médicaments en ligne. Si les prix pratiqués sont en majorité inférieurs aux prix des pharmacies physiques, les produits ne sont pas nécessairement moins chers au bout du compte, en raison des frais de port et d'une grande disparité entre les sites.

Dans certains cas, les prix sont même supérieurs à ceux de certaines pharmacies physiques. Exemple : le prix de Biafineact peut varier de 3,98 euros à 8,98 euros sur internet contre 3,99 euros à 7,90 euros dans une pharmacie physique.

Lors de cette enquête, l’association a aussi constaté le non respect des bonnes pratiques sur certains sites en ligne : la validation de la lecture des notices des médicaments avant achat ou encore la mise en place du questionnaire préalable à l’achat du médicament.






Les dernières réactions

  • 16/12/2014 à 16:05
    Potard grognon
    alerter
    Quelle stupidité ! Les pharmaciens n'ont pas répercuté la hausse des tarifs année après année imposée par les labos ni la hausse de TVA sur les médicaments en LA... donc une stabilité des prix ! Et on passe pour des affairistes ? Cherchez l'erreur et regardez dans les GMS.
  • 16/12/2014 à 17:19
    op08
    alerter
    comme d'habitude que signifie de telles comparaisons? il existe des équivalents pour pratiquement tous ces médicaments qui ne sont pas en libre-accès ou pas des marques pour bien moins cher. Cessons cette hypocrisie... aciclovir, ibuprofène, trolamine, lopéramide , xolaam, ac boriq/borax
  • 17/12/2014 à 20:51
    billydjo
    alerter
    Je suis convaincu que les si les produits sont en libre service dans les pharmacies avec évidemment le prix indiqué, les ventes seraient plus importantes. Ce qui rebute le consommateur c'est d'abord de demander un produit déterminé et ensuite connaître le prix. Le client se trouve "coincé" et ne peut refuser, par contre il ne reviendra pas. Idem pour les produits "conseils" qui sont à 90 % libres, je dirai même trop libres. Je mets les ventes sur internet de côté car méfiant sur la qualité. Pourquoi pensez-vous qu'un client ira acheter en grande surface ? (même de la cochonnerie). Vous noterez de la timidité, la crainte de se sentir obligé de prendre et en plus celle de trouver un prix prohibitif. Comprenne qui voudra, j'achète en pharmacie après avoir fait la comparaison de prix. De 1 à 4, peut-être, mais de 1 à 2 très souvent, trop souvent.
  • 17/12/2014 à 22:17
    Comme Quoi
    alerter
    Comme quoi, il y a bien concurrence entre les pharmacies !!
  • 18/12/2014 à 04:31
    heula
    alerter
    arrêtons l'hypocrisie quand on parle d'écarts de 1 à 4. si je commande un produit chez le grossiste et que dans une autre pharmacie le produit à été commandé en direct et en grosse quantité aucun des deux pharmaciens n'est un "voleur" comme le laisse sous entendre l'enquête. oui à l'encadrement des prix et oui à l'accès des grossistes aux paliers de remises afin de pouvoir les répercuter sur les pharmacies et du coup les "grands écarts" tendront à disparaitre pour ex si je veux du Bion il est largement moins cher dans une parapharmacie que hors taxe chez le grossiste.
  • 18/12/2014 à 09:45
    ANTOINE BARSBY, Pharmacien adjoint
    alerter
    Que veulent ces associations ? Que les prix soient les mêmes dans toutes les pharmacies ? Mais lorsque c'est le cas, elles crient à l'entente sur les prix et y voient la preuve d'une absence de concurrence.
    Peut-être qu'au lieu de regarder nos prix, ces gens devraient comparer nos marges à celles d'autres secteurs. Ils comprendront peut-être pourquoi les grandes surfaces prospèrent plusI queles pharmacies... ls ont regardé Gallia ? Qui parmi vous gagne plus de quelques centimes sur les boîtes de lait infantiles ? Quelle association le dira ?

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...