16/12/2014 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
Les honoraires de dispensation, qui doivent entrer en vigueur le 1er janvier prochain, connaissent des remous à près de deux semaines de leur mise en œuvre.

La réforme pourrait connaître une entorse du fait du projet du groupement Univers Pharmacie, révélé sur son site par Le Moniteur lundi 15 décembre et qui consiste pour les adhérents de l'enseigne à ne pas facturer d’honoraires pour les médicaments remboursables délivrés hors prescription. Ceci en contrepartie d’une carte de fidélité acquise par les clients au prix de 25 euros par an.

« Les pharmaciens pourront-ils se faire de la concurrence sur le médicament à prix encadré en l’absence de prescription médicale ? C’est oui ». Sur le mode du « on vous avait prévenus », l’USPO (Union des syndicats de pharmaciens d’officine) revient ce mardi 16 décembre sur la réforme de la rémunération, qu’elle considère comme « inacceptable et dangereuse ».

Le syndicat dénonce en des termes très vifs la position de la FSPF (Fédération des syndicats pharmaceutiques de France), alors qu’il avait demandé et obtenu que les trois avenants - génériques, asthme et rémunération - soient présentés de façon distincte à la signature, les deux premiers suscitant alors l'adhésion de l'USPO.

« Malgré cette ouverture, la FSPF a rejeté toute amélioration du texte. Elle a préféré signer seule et imposer cette mauvaise réforme à tous les pharmaciens à cause de sa position de majoritaire obtenue aux élections professionnelles de 2010. » L’USPO estime que le syndicat majoritaire « fait accepter et supporter les économies aux pharmaciens en toute connaissance de cause ».

Pour pouvoir renégocier cette réforme, l’USPO incite les pharmaciens à adresser un courrier type au nouveau directeur de l’UNCAM, Nicolas Revel, sans oublier de mettre ce courrier en copie au syndicat.

Pour sa part, l’UNPF (Union nationale des pharmacies de France) a indiqué ce mardi 16 décembre sur son compte Twitter qu’elle demande un moratoire sur les honoraires. « L’affichage des prix n’est pas encadré et le ne sera pas début janvier », justifie le syndicat.






Matthieu Vandendriessche

Les dernières réactions

  • 17/12/2014 à 08:29
    yc
    alerter
    Une seule solution pour que le Syndicat "majoritaire" (ça reste à prouver) ne signe pas n'importe quoi : c'est qu'il ne le soit plus "majoritaire" Vous savez ce qu'il vous reste à faire.
  • 17/12/2014 à 09:00
    a-T-ré
    alerter
    c'était énorme !
    je refuse de croire que la fspf ne l'ai pas vu venir
    début octobre, j'avais fait signaler à la fspf (via la SSII qui nous équipe) la "bombe" qui était tapie sous cette réforme imbécile.
    à l'argumentaire technique détaillé envoyé, nous n'avons eu comme seul retour un laconique "on y regarde"!
    (...) on a pas mérité cela.
  • 17/12/2014 à 09:15
    homeopotard
    alerter
    à a-Té-ré
    On n'a pas mérité cela ?
    Si si, toute la profession a baissé la tête avant de regarder la fin de son modèle économique de façon externe...
    "... çà passera encore une fois, il reste encore de la MARGE pour bouffer mon voisin...". A repousser la seule négociation possible : un changement radical de rémunération, le mur à franchir s'est élévé, trop haut aujourd'hui pour de nombreux confrères.
    Comment sera l'avenir ?
    Un peu comme l'économie russe, le profit de quelques uns sur le dos des autres.

    -"Ah c'est du capitalisme ? Je n'ai toujours rien compris alors ?".
  • 17/12/2014 à 10:00
    PPP
    alerter
    Beaucoup de confrères ont cru, bouffer les voisins, mais les voisins résistent, et il est possible que les petites officines s'en sortent mieux que les grosses, car la masse salariale, est plus facile à maitriser.
    Boycottons la FSPF, et négocions nos cotisations syndicales.
  • 17/12/2014 à 10:44
    NNN
    alerter
    J'ai déjà boycotté le syndicat "majoritaire"devant leur manque d'ambition et de dynamisme pour la défense de la profession!
    J'adhère maintenant à l'USPO qui nous défend beaucoup mieux et j'encourage tous mes confrères à faire la même chose!
  • 17/12/2014 à 11:28
    14
    alerter
    L'interet de cette situation,c'est de prouver de maniere irrefutable que la signature de la Secu est sans valeur,puisque les parlementaires,lui retirent la credibilité en changeant tout. On peut assimiler cela a une denonciation de l'accord par la CNAM,.qui ne peut plus l'appliquer
    De plus,en ce moment,avec Van Rockeghem parti,et Revel qui apprend son metier,elle est bien incapable de faire face.La conclusion,c'est que desormais,l'interlocuteur ,ce doit etre le seul Ministere.
  • 17/12/2014 à 13:25
    briard
    alerter
    c 'est comme l' ecotaxe une anerie cette nouvelle rémunération; alors on démonte les portiques?
  • 17/12/2014 à 14:05
    ?????
    alerter
    Quelle bêtise que de s'entretuer alors que nous devrions nous unir!!!!!!!!!!
  • 17/12/2014 à 15:02
    potard22
    alerter
    il sera illégal de pratiquer deux prix différents pour une meme spécialité remboursable (ils devront donc aussi faire cadeau des honoraires aux AMO et AMC en cas de tiers payant !!) sinon on va les aligner avec l'aide de la DGCCRF ....
  • 17/12/2014 à 15:47
    lucien
    alerter
    Beaucoup de mes confrères ne prendront pas la carte FSPF l'année prochaine, et je compte bien moi-même adhérer à l'UPSO. Bravo les rigolos !
  • 17/12/2014 à 17:18
    Noëlla
    alerter
    Il y aurait donc un médicament à 2 vitesses, l'un prescrit, légitimant une dispensation "vraie" et l'honoraire attaché à cet acte pharmaceutique et, l'autre même, mais vendu hors prescription, et donc ne légitimant plus ce même honoraire, au titre de la pathétique reconnaissance d'une simple distribution??, voire d'un acte de bienfaisance , cadeau des marchands à leurs clients?? La sécu et les mutuelles dindons de cette mauvaise farce pécunière apprécieront ...
    Le ver est dans la pomme......
  • 17/12/2014 à 17:38
    PPP
    alerter
    extrait article ECHOS 2014decmbre3 ou visiblement la FSPF persiste et est contente d'elle.

    Contrairement aux deux syndicats minoritaires, la FSPF attend beaucoup du nouveau mode de rémunération. « Nous initions la transformation d’un métier de commerçants vers un modèle de professionnels de santé rémunérés à l’acte », souligne Philippe Besset, président du syndicat. Les nouvelles rémunérations vont être prélevées sur l’honoraire conventionnel, qui ne pèsera donc plus que la moitié du total en 2016. Elles seront surtout inscrites sur le relevé de remboursement, se félicite-t-il : «  Aujourd’hui, on ne peut distinguer notre marge forfaitaire du prix du médicament ; demain, il y aura peut-être une ligne à 9 euros pour consulter son pharmacien, à côté des 23 euros du généraliste », se félicite le syndicaliste. Les négociateurs ont du pain sur la planche
  • 17/12/2014 à 17:58
    thomas
    alerter
    Bonjour a tous, cette réforme :
    1-usine a gaz compliquée et imbécile au possible
    2-perte de marge dangereuse inévitable.
    3-Aspect politique désastreux. Nous allons perdre l'appui du public. Comment justifier au comptoir pour une boite de Doliprane 1euros pour le produit et 1 euro pour le pharmacien. De même afficher notre marge sur l'impression du ticket vitale ne va pas nous attirer de la sympathie. Alors déjà qu'avec l'appuie des patients on s'en prends plein le C..., alors sans, les gouvernants auront les mains libres!!!
    j'ai envoyé la lettre au directeur de l' UNCAM et a l'USPO et j'encourage tout mes confrères à faire de même et à dénoncer cet accord invraisemblable que je n'aurais jamais signé.
    A vous de jouer
  • 17/12/2014 à 21:00
    dpierre
    alerter
    si cet accord est appliqué tel qu'il a été signé sans tenir compte des baisses des prix ni du discount maintenant sur les honoraires , la démission de Messieurs GAERTNER et BESSET devra être immédiate pour avoir porté un coup fatal à la profession.
    Si des pharmaciens encore adhérents à la FSPF persistent dans leur choix , c'est vraiment désespérant!
    ................................................................................
  • 17/12/2014 à 22:50
    Wiwi
    alerter
    Cette réforme est un non sens . Comment peut t'on accepté de travailler pour 0€.
    Comment peut on accepté d'être payé dans des délais fantaisistes .
    Soyons réaliste 100% d'économie sur la pharmacie représente un pourcentage de combien dans ce budget santé , tellement ridicule qu'il est totalement aberrant de ne pas parler de globalité des différents intervenants de la santé et de définir un objectif en % pour tous les intervenants .
  • 18/12/2014 à 17:22
    Palamede
    alerter
    L'attitude d'Univers Pharmacie revient à jeter sa voiture contre un platane pour démontrer qu'elle n'est pas aussi sure que l'affirme son fabricant ... Cette brillante démonstration par l'absurde ne tient cependant pas la route (pour filer la métaphore) .La surfacturation à l'Assurance Maladie et aux complémentaires de la dispensation d'un médicament prescrit par rapport à la dispensation du même médicament non prescrit est indéfendable . L'abandon de l'honoraire sur tous les médicaments non soumis à prescription est quant à lui économiquement suicidaire . Il reste que ce jeu de rôle évidemment concerté entre Univers Pharmacie et l'USPO est indigne et irresponsable .
  • 18/12/2014 à 20:07
    Palamede
    alerter
    Vu sous l'angle Sécurité Sociale le projet Univers Pharmacie est discriminatoire , la Sécu payant un médicament plus cher que le simple assuré au comptoir ... du moins une fois que celui-ci aura amorti sa carte de "membre privilégié" .C'est à dire à partir de la trentième boite payée de sa poche dans la pharmacie Univers , bénéficiant alors pendant un mois ou deux d'une remise royale de 0.82 € par médicament remboursable acheté ... . Pas facile à vendre la carte Gold Univers Pharmacie ! Je passe sur la déontologie de la démarche (sollicitation de clientèle par des avantages financiers ...) , les contrôles et litiges inévitables au comptoir (carte individuelle, familiale ou plus ? ) Bon courage aux intrépides collègues membres d'Univers Pharmacie . Si l'USPO tremble de peur, personnellement j'ai envie de dire : allez y ,on vous regarde !

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...