15/12/2014 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Un rapport publié sur le site du JAMA (Journal of the American Medical Association) révèle un lien entre un traitement par tramadol et la survenue d'hypoglycémies parfois graves.

Cette étude épidémiologique a été réalisée à partir de données statistiques recueillies au Royaume-Uni entre 1998 et 2012.

Sur 33 4034 patients nouvellement traités par tramadol ou codéine pour des douleurs non cancéreuses, l'étude a recensé 1 105 hospitalisations dues à une hypoglycémie au cours de la période de suivi, dont 112 cas fatals.

Les résultats indiquent en outre que le risque d'hospitalisation pour hypoglycémie est deux fois plus élevé avec le tramadol qu'avec la codéine, et qu'il survient plus particulièrement pendant les 30 premiers jours de traitement.

 






Anne Drouadaine

Les dernières réactions

  • 15/12/2014 à 21:10
    Captagone
    alerter
    S'ils n'avaient pas bêtement supprimé le Di-antalvic ....
  • 16/12/2014 à 11:54
    fatker
    alerter
    je suis d'accord avec captagone tout se passait bien avec le di-antalvic sans le d-antalvic pas mal de patients passent plus facilement à un traitement durogesic ou oxycontin et maintenant tramadol = hypoglycémie!!!!!!
  • 16/12/2014 à 12:13
    moderne
    alerter
    Revoyez vos classiques c'est aussi en partie à cause du problème d'hypoglycémie que le di-antalvic a été retiré!!!!
  • 16/12/2014 à 16:22
    fatker
    alerter

    Suite au constat de plusieurs dizaines de décès en Angleterre et en Suède par intoxication, volontaire ou non, l'Agence européenne d'évaluation des médicaments (EMEA) a émis un avis défavorable au maintien sur le marché des médicaments avec du dextropropoxyphène (DXP)


    EMEA estime que le risque de surdose mortelle dépasse les bénéfices des médicaments contenant du DXP
  • 16/12/2014 à 16:23
    fatker
    alerter
    dans le rapport de L'ansm sur DXP on ne voit pas apparaitre la mention d'hypoglycémie
  • 16/12/2014 à 20:05
    Captagone
    alerter
    C'est justement le problème d'intoxication qui a provoqué le retrait, mais alors il faut fermer les pharmacies car les produits susceptibles d'en être responsables (volontairement ou non) sont légions!!!
  • 21/12/2014 à 12:45
    COLUMBO
    alerter
    On dirait qu'on oublie que le médicament est une substance active et non un bonbon.Soit il est actif et on accepte un certain risque , soit il ne sert à rien et on va chercher des bonbons dans une confiserie.
    Le traitement par le tramadol est souvent de courte durée .
    Je n'ai toujours pas compris pourquoi la glafénine a disparu du marché ni di-antalvic.
    Les intoxications médicamenteuses sont souvent volontaires ou erreur de posologie surtout dans les pays où les conditionnements sont exagérés et la personne ne se rappelle plus si elle a pris son médicament ou non, recompter dans le bocal est fastidieux pour elle tellement il y'en a.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...