05/12/2014 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Justice : un conseiller ordinal visé par une décision pénale

Une décision pénale récente a condamné un conseiller ordinal pour une affaire antérieure à sa prise de fonction à l'Ordre national des pharmaciens. Dans un communiqué laconique, l'instance indique que l'intéressé fait appel de la décision et qu'il n'entend pas se mettre en retrait de ses fonctions.
Dans un communiqué mis en ligne jeudi 4 décembre sur son site Internet, l’Ordre national des pharmaciens indique qu’il « a appris indirectement qu’une récente décision pénale condamnait un conseiller ordinal dans une affaire totalement étrangère aux activités de l’Ordre ».

Les instances du bureau national ont donc demandé des explications à l’intéressé. « Celui-ci a notamment indiqué avoir interjeté appel de cette décision de première instance », indique l’Ordre, rappelant que la présomption d’innocence, en pareil cas, bénéficie toujours à la personne concernée.

Cependant, l’instance considère qu’ « une condamnation pénale, quand bien même était-elle sans lien avec le fonctionnement normal et rigoureux de l’Ordre, et frappée d’appel, est de nature à nuire à l’image de l’Ordre national des pharmaciens et par là même à ses missions ».

Aussi, l’élu a été instamment invité à se mettre en retrait de ses fonctions jusqu’au prononcé d’une décision de justice définitive. « Ce qu’il a refusé en invoquant la présomption d’innocence et les règles gouvernant le fonctionnement de l’institution », précise l’Ordre.

Compte tenu de la date très récente du délibéré, le 21 novembre dernier, le texte de cette décision n’est pas encore disponible.

Selon nos informations, cette affaire concerne l’actuel trésorier de l’Ordre, élu en juin 2012, et remonte à une dizaine d’années, alors qu’il n’occupait pas encore cette fonction.





Matthieu Vandendriessche

Les dernières réactions

  • 05/12/2014 à 18:50
    roti
    alerter
    meme pas surpris que l'ordre rejoigne la rubrique des faits divers. pitoyable instance
  • 05/12/2014 à 19:02
    Matthieu VANDENDRIESSCHE, Pharmacien (autre)
    alerter
    Bonjour,

    Cette réponse pour vous rappeler que l'Ordre évoque une situation à laquelle il n'est pas associé du fait de l'antériorité des faits.

    Si vous lisez bien le communiqué, il semble évident qu'il voudrait aller encore plus loin dans la dissociation.

    Bien à vous,

    Matthieu Vandendriessche
    Rédacteur en chef adjoint

  • 05/12/2014 à 20:34
    Omar
    alerter
    Peut être espere t'il en étant a l'ordre étouffer des affaires qui ressortiront ds 10 ans et qui auront un rapport direct avec notre métier cette fois. Et peut être egalement que l'ordre devrait effectuer quelques audits internes notamment ds les doms ou j'ai l'impression que ce ne sont pas les meilleurs d'entre nous qui le représente .
  • 06/12/2014 à 08:08
    anonyme
    alerter
    ce monsieur a sans doute profité des largesses du conseil de l'ordre, et est exonéré de cotisations depuis son entrée en fonction!et peut-on imaginer que sa mentalité ait changé depuis lors?quand le ver est dans le fruit...
  • 06/12/2014 à 09:26
    de
    alerter
    C'est bien pour faire du papier tout ça.
    Un excès de vitesse , par exemple, peut relever du pénale...
    arrêtez de parler sans rien savoir
  • 06/12/2014 à 10:24
    Omar
    alerter
    Ah tiens un membre de l'ordre. Oui excès de vitesse de plus de 30km/h, vol à main arme, abus de biens sociaux, surfacturations, compérage en bande organisée , boh peu importe pour le pharmacien lambda que je suis. C est du pénal, et nous on fait tout pour être exemplaire dans notre exercice et vous mr et mme de l'ordre en faites vous autant?
  • 06/12/2014 à 11:17
    jl
    alerter
    Rien à cirer de cette affaire.... Le mutisme de l'ordre vis à vis des faillites liées à la concurrence déloyale entre officines, aux pratiques de remises et marges arrières légales ou illégales, ça, c'est plus important à souligner, car démontre que la déontologie et l'éthique ne sont plus des priorités pour l'Ordre.On peut alors se poser légitimement la question de son utilité..
  • 06/12/2014 à 11:20
    GUITOU
    alerter
    l'ordre des pharmaciens prend systématiquement le parti de hurler avec les loups, ce qui rend coupable le prévenu (encore) innocent. En effet, l'absence d'objectivité de l'ordre est prise comme une reconnaissance de culpabilité, et l'avocat de l'ordre aggrave la situation, voire la retourne contre le pharmacien. S'il en était fait autrement, notre profession aurait des statistiques de condamnation inférieures, et surtout une attitude plus équitable, en évitant de condamner avant jugement. Il suffit d'attaquer un pharmacien pour le rendre coupable aux yeux de ses pairs! Certains corporatismes savent très bien s'en servir contre notre profession!
  • 06/12/2014 à 11:28
    UNPVO
    alerter
    A cause de la condamnation par notre ordre de confrères pas encore jugés, un grand nombre de confrères sont passés pour des truands devant les juges qui observent la position de l'ordre. Idem face au Défenseur des droits. Idem face aux députés et sénateurs. Or ces confrères sont parfois totalement innocents, et parfois on à se reprocher une faute provoquée, et provoquée par ... la profession vétérinaire qui se porte partie civile et obtient régulièrement 3000€ et plus de dédommagement, et n'est jamais remise en cause alors qu'elle est à l'origine de l'ensemble de la problématique ou presque. L'avocat de l'ordre des pharmaciens est aussi dangereux pour nous que celui de l'ordre des vétérinaires. L'ennemi du pharmacien est et a toujours été le pharmacien. Guy Barral
  • 06/12/2014 à 11:54
    YB
    alerter
    Sous pretexte que la profession a complemetement abandonnée les médicaments veterinaires, je dis bien médicaments !!!!!- merde on est des pharmaciens donc les spécialistes du médicaments.
    Le moindre confrere qui résiste à cette situation d'abandont est considéré comme un délinquant, sans que pour autant il soit défendu par le Conseil de L'Ordre.
    Et ceux qui jugent sans connaitre le fond de l affaire vous feriez mieux de le défendre, on a assez de protagonistes qui veulent s'attaquer à notre monopole sur le médicaments. C'est en etant solidaires que l'on pourra faire face .


  • 06/12/2014 à 17:19
    Margt
    alerter
    Personne n'est tout blanc ...même ceux qui critiquent les autres feraient mieux de balayer devant leur porte ...Heureusement tout de même que l'Ordre existe ,qui préserve la Profession de biens des abus .Vive l'Ordre des Pharmaciens et exfiltrez ceux qui n'en sont pas dignes ...
  • 06/12/2014 à 18:54
    potard49
    alerter
    l'ordre ne nous a rarement defendu devant les politiques, les journalistes et les autres prof de santé surtout contre les vétérinaires.( sauf et merci mme Adenot pour cette année) . des pans complets de notre monopole dont les médicaments vétérinaires, le HAD, les compléments alimentaires, l'oxygene, le maintien à domicile etc ... ont été en toute illégalité pris par d'autres (l'oxygene est délivré à 92 % par des non pharmaciens .. les medoc véto à 95 % par les vétérinaires et les coopératives d'éleveurs ..etc).. et mr trouillet en tant que pdt de l'apr et membre de cnop devait etre trop occupé au resto à Paris !! c'est honteux !!
  • 09/12/2014 à 03:31
    violetta
    alerter
    Pauvre non coupable déjà condamné par ses pairs, c'est un règlement de compte voulu pour éliminer un bien-pensant peut-être trop bavard et trop conscient des erreurs ordinales !
    L'Ordre rend la justice et devrait faire attention à d'autres faits bien plus graves qui se passent chez eux...défend-il vraiment les usagers en se comportant ainsi ?
  • 09/12/2014 à 18:06
    gerard
    alerter
    l ordre ferait mieux de s occuper des vetos verreux ,c est un pleonasme ils le sont tous , mais cela est plus difficile que de s attaquer aux confreres ou defendre la profession
  • 09/12/2014 à 20:19
    veroler
    alerter
    que ce soit en politique ou dans une association ,
    le poste de trésorier est un poste difficile!

    il faut savoir dire non au risque de se faire virer aux prochaines élections...

    Y AVAIT IL UN TRESORIER DANS L'AVION APR ?

    Y A T IL UN PILOTE DANS CELUI DE L'ORDRE ?

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...