01/12/2014 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
Parmi les médecins, seulement 15 % se disent « pro génériques », tandis que 28 % sont des « anti » et 57 % restent neutres.

Ces chiffres proviennent d’un sondage mené sur le site Internet du Quotidien du médecin et soutenu par le laboratoire Biogaran (2755 répondants). Les résultats ont été mis en ligne sur ce même site lundi 1er décembre.

Adhérer aux génériques n’empêche pas les réserves et les contradictions. Pour les trois quarts des médecins pro génériques, les mesures destinées à favoriser leur développement ont tout de même généré des tensions plus fortes entre médecins et patients. Et également entre médecins et pharmaciens, selon le point de vue de 44 % des prescripteurs favorables aux génériques.

Plus du tiers (37 %) de cette frange de médecins estiment que le générique constitue cependant une atteinte à la liberté de prescription. Et seulement les deux tiers (65 %) d'entre eux sont convaincus de la bonne tolérance des génériques par les patients.

A l’inverse, les médecins réfractaires au générique sont près de la moitié (45 %) à penser que ces médicaments sont tout de même efficaces. Mais seulement le quart de ces prescripteurs considèrent que les génériques sont bien tolérés.

Qu’ils soient pro ou anti génériques, les médecins restent avant tout prescripteurs de princeps (85 % des réponses). Près des deux tiers (71 %) d’entre eux prescrivent également en DCI, tandis que seulement la moitié des médecins affirment préciser une marque de génériques sur l’ordonnance.

Au final, la moitié des médecins pensent que la prescription obligatoire en DCI, qui doit entrer en vigueur dès janvier prochain, est une mesure pertinente.






Les dernières réactions

  • 01/12/2014 à 20:24
    Jeum37
    alerter
    Pour le moment, à part taper sur le prix des médicaments, le développement des génériques est une des mesures les plus efficaces pour faire des économies pour la sécu. Il suffit de faire payer ceux qui n'adhèrent pas à ce système et nous passerons rapidement à plus de 90% de substitution !
    Suffit de voir l'efficacité redoutable de la mesure tiers payant contre générique (patient payeur), puis l'impact des refus de remboursements par la sécu lorsque les pharmaciens se sont relâchés sur le dispositif (pharmacien payeur) ainsi que la baisse des mentions "non substituable" lorsque un agent de la sécu vient mettre un coup de pression à un prescripteur ou (et surtout) lorsqu'on donne aux médecins une rémunération sur objectifs de substitution (médecin payeur, dans le sens où il ne gagne pas autant s'il ajoute NS).
    Taper dans le portefeuille marche à tous les coups ! Tout le monde se plaint mais ça fonctionne immédiatement !
  • 01/12/2014 à 20:45
    op08
    alerter
    d'où découle l'ambivalence quand ce n'est pas la franche réticence des patients... une formation approfondie des médecins s'impose
  • 02/12/2014 à 09:24
    pff
    alerter
    Et dans les 57% de neutres combien de faux c... ?
    Ah oui c'est vrai ...la prime
  • 02/12/2014 à 11:48
    hav 91
    alerter
    Et les Laboratoires ? Il y a des pures génériques et il y en a des auto génériques ! Pour eux il s'agit de pure commerce !
  • 03/12/2014 à 21:15
    greatthor
    alerter
    Plus de tiers payant pour les princeps.
    La mention NS juste pour signaler que la personne ne prend pas le générique.

    POINT BARRE !
  • 04/12/2014 à 10:47
    garfield06
    alerter
    nous dans les alpes maritimes il y a longtemps que ce principe nous a été imposé par notre dictateur de cpam local
    cela fonctionne et au moins je ne vois plus la nécessité de rémunérer des médecins qui sont tous contre le générique ayant perdu l'avantage de la main mise sur la prescription de tel ou tel marque de médicament
    cela devrait faire des économies supplémentaires à la secu

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...