25/11/2014 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Un tabou serait-il sur le point de tomber ? Il s’avère de plus en plus difficile pour les pharmaciens, quels que soient leurs domaines d’activités, de préserver leur indépendance professionnelle dans un contexte de contraintes économiques et d’évolution de leur métier.

C’est pourquoi l’Ordre avait choisi d’aborder ce thème lors de sa 27e Journée annuelle, lundi 24 novembre, en présence des présidents des conseils centraux. Représentants des pharmaciens exerçant à l’officine, en industrie, à l’hôpital ou encore dans la répartition, ils font tous état de situations où l’indépendance professionnelle est menacée sous le poids hiérarchique.

Mais obéir à sa hiérarchie n'exonère pas un pharmacien d'exercer son libre arbitre. Et Isabelle Adenot va encore plus loin : « L’Ordre agit sur le pharmacien, qui est traduit en chambre disciplinaire. Mais il devrait aussi pouvoir agir sur celui qui fait pression sur le pharmacien et qui n’est pas inscrit à l’Ordre », estime la présidente de l’instance.

Cette réflexion s’applique notamment aux laboratoires d’analyse médicale où « des non-biologistes donnent des ordres à des biologistes », souligne Robert Desmoulins, président de la section G.

Même constat à la section C, où Philippe Godon relève que « des entreprises de répartition sont dirigées par des non-pharmaciens. Le statut de pharmacien responsable mériterait d’être amélioré. Nous sommes en train d’essayer d’écrire un document afin de rappeler aux industriels et aux établissements en gros certains éléments essentiels ».

Car à la section B, Jean-Pierre Paccioni évoque le cas précis de pharmaciens responsables soumis à pression sur une notice de médicament par le laboratoire pharmaceutique qui les emploie…

Au conseil central H, représentant les hospitaliers, Badr Eddine Tehhani rappelle qu’en définitive, c’est la responsabilité personnelle du pharmacien qui est engagée.

Et à l’officine ? La question de l’indépendance professionnelle se pose pour nombre d’adjoints et de préparateurs. Elle est d’autant plus brûlante que les gardes fous sont rares dans ces établissements pharmaceutiques aux effectifs restreints. Jérôme Parésys-Barbier, président de la section D, estime qu’employeurs et salariés doivent se mettre d’accord dès la signature du contrat de travail. « Si on n’a pas la même philosophie de la délivrance au comptoir, il ne faut pas s’engager ensemble », assène-t-il.

A la section A, Marcelline Grillon incite les jeunes confrères intégrant le capital d’officines à soumettre leurs documents d’association aux représentants ordinaux les plus proches : « Ils peuvent vous conseiller. Ne signez pas n’importe quoi, comprenez ce que vous signez », a insisté Isabelle Adenot.

La présidente de l’Ordre a clôturé la journée en indiquant, énigmatique, que l'indépendance de l'instance elle-même était menacée : « certains conseillers ordinaux subissent des pressions de la part de confrères ou de membres d’autres organisations qui vont à l’encontre de la déontologie. L’Ordre ne cèdera pas aux pressions d’où qu’elles viennent ».






Matthieu Vandendriessche

Les dernières réactions

  • 25/11/2014 à 20:56
    dan30
    alerter
    Il faudrait que le conseiller ordinal salarié puisse bénéficier des mêmes protections juridiques qu'un délégué syndical, en particulier sur son éventuel licenciement et sur sa liberté de quitter son poste pour assister aux réunions ordinales sur son temps de travail et sans perte de rémunération. Mais là, il ne faut pas rêver !
  • 25/11/2014 à 21:42
    Syndicat des preparateurs
    alerter
    Pensez aux salariés de l'officine que ne sont pas payés malgré les responsabilités qu'ils peuvent avoir avant de penser aux titulaires...!!!
  • 26/11/2014 à 00:35
    gilles
    alerter
    @ syndicat des préparateur :1) il me semble que la cour d appel d Amiens a exactement pu juger que le préparateur (avec au surplus un statut de CADRE !), en tant que employé etait sous la responsabilité pleine et entière du pharmacien titulaire, ce dernier etant pharmacien, a donc l obligation de verifier et contrôler tous les actes de l employé preparateur !
    Decision de cour d appel, chambre SOCIALE, qui fait jurisprudence nationale !
    Au pénal , le pharmacien est CO responsable de la faute pénale du préparateur, et est donc condamné !
    Au civil, c est aussi le pharmacien titulaire qui trinque !
    Au disciplinaire, le pharmacien est aussi condamné pour la faute du préparateur !

    Allez voir ce jugement :jurisprudence Carole Philippe. ...
  • 26/11/2014 à 09:32
    grigri
    alerter
    Alors comme ça la déontologie serait juste "une philosophie"?

    Si ton titulaire n'est pas philosophe, va voir ailleurs!

    Merci à l'Ordre pour ces précieux conseils...









  • 26/11/2014 à 10:21
    jl
    alerter
    Quand I. Adenot se félicite de la concurrence entre pharmacies, ce qu'elle a écrit noir sur blanc à de nombreuses reprises, elle favorise les officinaux discounters et leurs pratiques mercantiles de vente des médicaments. On ne peut pas dire tout et son contraire..
    Pour solder du médicament, il faut en vendre plus, et le personnel est formé pour cela.. L'éthique n'est pas la survie , ni l'avenir de la pharmacie.. L'Ordre n'a jamais écrit une seule ligne pour sauver les petites pharmacies et ne s'est jamais opposé aux dérives commerciales favorisant la concurrence déloyale.Alors pas de leçons à donner ...
  • 26/11/2014 à 10:29
    Adj.
    alerter
    Arrêtez les discours, tout le monde sait comment ça se passe en pratique. Tu fais comme le titu dit sinon tu prends la porte. Et par les temps qui courent tu prends le boulot où il est.... Quitte à vendre ton âme au diable.
  • 26/11/2014 à 10:38
    jl
    alerter
    PS...L' Ordre n'a jamais entendu parler ces dernières années des marges arrières illégales sur le remboursable par exemple ?...
    Quand un pharmacien propose du non remboursable aux patients, à un prix de vente très inférieur au prix d'achat remisé laboratoire proposé au pharmacien Lambda , l'Ordre ne s étonne pas non plus...
    Quelles sont les propositions de l'Ordre pour arrêter ces pratiques de concurrence déloyale ? Parler de déontologie, d'éthique est donc très éloigné de la réalité des faits..
  • 26/11/2014 à 16:46
    briard
    alerter
    un pharmacien bien connu dans le 77 propose des pilules en dessous du prix fabricant et sans poursuites ordinales ; pilule convuline : prix bradé
  • 26/11/2014 à 18:32
    Etonné
    alerter
    Ce qui me semble drôle dans vos réflexions sur la responsabilité, c'est que depuis 10 ans que je vais à la même pharmacie et pour diverses pathologies, je n'ai JAMAIS vu un pharmacien venir vérifier le travail des préparatrices qui délivrent les médicaments, même sur des ordonnances complexes !
    Responsable ?
  • 26/11/2014 à 19:47
    MB
    alerter
    Pharmacien depuis 1978 inscrit à la section D, je subis aussi le chronométrage au comptoir depuis que le titulaire a repris l'officine. Ce nouveau titulaire est bien plus jeune que l'ancien avec lequel j'avais signé mon contrat.

    Je pense que c'est un moyen de pression pour démonter un confrère plus ancien (moi) que lui dans l'officine.
  • 26/11/2014 à 20:24
    LF
    alerter
    Il y a deux sortes d'officines !!! Les grosses ou les titulaires se déchargent de l'ensemble de leur travail et se prennent pour des chef d'entreprise.... Mais le diplôme de pharmacien n'a strictement rien à voir avec la formation de chef d'entreprise .... Evidemment, ça fait de la casse dans l'équipe ! Et puis il y a les petites officines qui essayent de sortir la tête de l'eau et dont le titulaire se tape les gardes et ne fait pas 35h00 comme ses employés ....Eux, ils ont du mérite malgré que leurs confrères faux-cul les brisent avec leurs prix ultra-bas .... C'est même eux qui vont dans la rue pour dire : "il faut sauver les pharmacies de proximité ..." MDR alors qu'ils appuient sur leur tête encore plus fort pour les faire couler !!! Le métier est devenu égocentrique et individualiste et il court à sa perte ! Quand on cherche, on trouve ....
  • 26/11/2014 à 21:42
    Sexion D'assault
    alerter
    Pour répondre @etonné. La seule réponse de l'ordre que j'ai lue par rapport au contrôle effectif des pharmaciens sur les préparateurs c'est que ceux ci doivent être présent dans l'officine et facilement consultable en cas de nécessité. Olé olé. Pas convaincant, limite amateurisme. Respect pour tous les préparateurs qui vont le job sans broncher. Je m'étonne encore que Leclerc ne s'est pas faufiler dans la faille.
  • 27/11/2014 à 00:43
    LF
    alerter
    Merci SexionD'assault :)
  • 27/11/2014 à 08:58
    margt
    alerter
    Etant tombée sur une consoeur maligne affairiste menteuse avec une famille à staff juridique :pas de contrat à l'ordre ,heures extensibles à souhait ... vacances de 2 mois et plus non déclarées à l'Ordre elle aurait aimé que je parte au bout de 30 ans en me dégoûtant avec l'aide d'une petite consoeur jalouse tout aussi corrompue :oui dans certaines officines on peut souffrir l'enfer...et donc pas payé .N'étant pas du genre à me laisser faire je l'ai mis aux prud'hommes et a été forcée de m'indemniser .Moralité :devant des confrères affairistes et sans scrupule battez- vous, résistez et vous finirez par avoir gain de cause ...

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...