14/11/2014 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Génériques : les avenants signés pour 2015

Réunis le vendredi 14 novembre, les trois syndicats de pharmaciens (FSPF, USPO et UNPF) ont signé à l’unanimité, avec l’Assurance maladie, les avenants sur les génériques pour 2015.

Alors que le plan sur les génériques promis par Marisol Touraine devrait être présenté fin novembre, les trois syndicats de pharmaciens et l’Assurance maladie ont signé vendredi 14 novembre les deux avenants. Le premier fixe l'objectif national de substitution et le deuxième porte sur la rémunération sur objectifs de santé publique (ROSP) pour les génériques.

Selon Gilles Bonnefond, président de l’USPO, « il y a très peu de changements prévus pour 2015. L’objectif national de substitution pour 2015 est stabilisé à 85 % et la liste de molécules est très peu différente de celle de 2014. ».

« Le taux de substitution en octobre est de 82,9 %. Les efforts des pharmaciens seront récompensés par une prime dont le montant devrait en moyenne avoisiner les 5 600 euros », se félicite-t-il.

« Nous avons aussi décidé de supprimer les objectifs départementaux et rester sur un seul objectif national et poursuivre le dispositif tiers payant contre génériques» , précise Philippe Gaertner, président de la FSPF. 






Les dernières réactions

  • 14/11/2014 à 20:11
    Ha ! No name
    alerter
    Et une belle prime pour nous refiler des trucs qui n'ont jamais été testés comme de vrais médicaments. Pire certaines études à l’hôpital sur les antibiotiques ont démontré une variance très importante de l'efficacité vs le princeps !
    Mais bon une prime vs la santé des clients ....
  • 14/11/2014 à 20:38
    baloue
    alerter
    Un peu épidermique votre réaction, non ?

    Et pas vraiment étayée sur le plan scientifique non plus
    Laurent Lefort
    Rédacteur en chef
  • 14/11/2014 à 23:25
    Jeum37
    alerter
    J'apprécie cette rémunération compensant un peu le travail de substitution effectué. Il aurait été pas mal d'en profiter pour avancer des propositions pour développer encore le générique (com auprès des patients et prescripteurs, soumettre le "non substituable" à acceptation préalable par le médecin conseil comme pour les prises en charge ALD ou invalidité, etc.). Le taux de substitution chute, pas vraiment par la faute des pharmaciens...
  • 16/11/2014 à 14:16
    Zegfr
    alerter
    Aujourd'hui, la sécu ne tient pas compte des mentions Non Substituable des médecins même lorsque le pharmacien prend la peine de "toper" sur le produit. Nous risquons voir notre prime nettement réduite cette année du fait de la recrudescence de la mention Non Substituable.
    Que comptent faire les syndicats à ce propos?
    Il y en a marre de payer pour les médecins!
  • 18/12/2014 à 17:34
    KSAR
    alerter
    Ils sont tous primés! l'assuré est DÉPRIMÉ.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...