15/10/2014 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Les cinq premières classes thérapeutiques remboursées par les mutuelles en 2013 sont les antalgiques (186 millions d’euros, - 5,2 % par rapport à 2012), les hypolipémiants (118 millions d’euros, - 12,6 %), les antiulcéreux (101 millions d’euros, - 23,7 %), les traitements de l’adénome de la prostate (95 millions d’euros, - 4 %) et les antidépresseurs (84 millions d’euros, - 4,7 %).

Ces 5 classes thérapeutiques ont concentré près de 22 % des dépenses de pharmacie pour les mutuelles, selon l’édition 2014 du Mémento du médicament et des dispositifs médicaux de la Mutualité française.

Le paracétamol (121 millions d’euros, + 6,1 %), Seretide (44 millions d’euros, - 5,1 %), Crestor (40 millions d’euros, - 4,6 %), Piasclédine (33 millions d’euros, - 5,3 %) et l’ésoméprazole (31 millions d’euros, - 13,2 %) ont constitué en 2013 les coûts de remboursement les plus importants pour les mutuelles.






Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...