14/10/2014 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Inscrits à la section D, réservez votre journée du lundi 19 janvier 2015. Vous avez encore quelques mois devant vous pour vous organiser afin de participer aux États généraux du pharmacien adjoint d’officine qui se dérouleront à Paris à l’Espace Pierre Cardin où plus de 400 participants sont attendus.

« Ce n’est pas une journée de revendication. Il s’agit d’une journée consacrée à l’exercice professionnel », précise d’emblée Jérôme Paresys-Barbier, président du Conseil central de la section D de l’Ordre national des pharmaciens. Ce n’est donc pas le lieu pour obtenir des réponses à des questions touchant par exemple au droit du travail, « car elles ne rentrent pas dans les champs d’activité de l’Ordre », ajoute Jérôme Paresys-Barbier.

L’événement, qui s’adresse plus particulièrement – mais pas exclusivement – aux adjoints, intérimaires, gérants après décès ou remplaçants, gérants ou adjoints des pharmacies mutualistes ou minières s’organisera autour d’interviews et de témoignages d’adjoints sur le terrain. Et de 4 tables rondes :
- « Etat des lieux de l’officine d’aujourd’hui » ;
- « Missions du pharmacien adjoint dans les murs de l’officine » ;
- « Etat des lieux au-delà des frontières » ;
- « Missions du pharmacien adjoint hors les murs de l’officine ».

La journée sera suivie par l’élaboration de recommandations.

Un site Internet dès le 14 octobre
Ouvert dès aujourd’hui et jusqu’au 31 mars 2015, le site ega2015.fr permet de s’inscrire en ligne. Il anticipe le lundi 19 janvier en permettant de poser des questions, de soumettre des suggestions. « Nous avons besoin des témoignages et des expériences des adjoints, lesquels nous permettront d’affiner le contenu des interventions pendant les États généraux », insiste Valérie Bourey de Cocker, vice-présidente de la section D.






Laurent Lefort

Les dernières réactions

  • 14/10/2014 à 15:31
    Potard
    alerter
    Très belle initiative ordinale bravo la section D
  • 14/10/2014 à 16:26
    Homéo
    alerter
    Le droit du travail ne rentre pas dans les champs d'activité de l'Ordre et c'est bien comprehensible, ils ne vont quand même pas se préocuper des interêts et préocupations des adjoints.
    Le financement d'un fact checking et la publication d'affiches syndicales pour défendre le monopole des titulaire avec les cotisations de chacun est tout à fait normal et acceptable.
    Bravo la section D !
    PS:je ne participerai pas à votre journée car les activités que vous souhaitez mettre en avant, il m'à été impossible de les réaliser au sein de l'officine pour laquelle je travaile.
  • 14/10/2014 à 17:12
    ordinal
    alerter
    les préoccupations professionnelles bien sur que si ; l'indépendance , la moralité oui aussi
  • 14/10/2014 à 17:13
    ordinal
    alerter
    cette journée vous donnera des clés pour réussir
  • 14/10/2014 à 19:49
    Dantonluc
    alerter
    Moi aussi je boycotterai cette initiative tout comme la prochaine grève prévue par les titulaires et j’espère cette fois que les préparateurs ne suivront pas non plus...
    Des décennies qu'on est traité comme de la M.....
    Même pas droit au vaccin antigrippe....
    La seule chose qui compte pour l'ordre c'est de récupérer des cotisations et de maintenir le système actuel....
    J P-B est un vendu!
  • 14/10/2014 à 20:34
    cpvxo
    alerter
    Moi franchement je me sent pas concerné, on ne les interesse pas ...
  • 14/10/2014 à 20:47
    Riri
    alerter
    Ce n'est pas vrai, vous ne vous intressez pas à la vie de l'officine en considérant que le titulaire est un gros méchant. Vous êtes le cul entre deux chaises vous voulez les avantages du titulaire " la liberté er le salaire " selon-vous mais aussi les 35 heures et les 5 semaines de vacances des adjoints
  • 14/10/2014 à 20:52
    Riri
    alerter
    Il y a des pharmacies ce partenariat fonctionne très bien et cela est appelle à se développe et se renforcer ... Il faut vous dire qq chose : des adjoints il y en aura 13 à la douzaine et ce n'est pas fini celui qui fera la différence c est celui qui veut s'impliquer dans lavie de l'officine et seconder le titulaire car les titulaires ont besoin de ce bras droit sur qui ils peuvent compter
  • 14/10/2014 à 21:23
    Hana
    alerter
    Enfin un événement pour les "adjoints". Par contre je ne comprends pas pourquoi l ordre ne s occupe pas des problèmes du droit du travail vu que le respecter fait parti de la morale.
  • 14/10/2014 à 22:52
    Adjoint
    alerter
    Bravo riri tu es le parfait adjoint continue comme ça mais c'est pas des adjoints comme toi qui vont faire évoluer nos conditions. Tu ne dois pas trop te donner au boulot pour être satisfait de ta situation. Quand on aide le patron au quotidien dans le mangment de l'equpe, qu'on fait des entretiens pharmaceutiques, est inscritl au test mensuel prescrire, gère des gammes etc...et c'est pas fini on va nous en rajouter gratis , bref on mérite un peu plus
  • 14/10/2014 à 23:05
    ordinal
    alerter
    au lieu d'insulter l'ordre et leurs responsables vous ferez mieux d'être force de proposition
  • 15/10/2014 à 02:07
    James p
    alerter
    Liberté d'installation= liberté d'être adjoint ou non .

    Être adjoint n'est pas toujours un choix.

    .........................................................................

    Si l'ordre ne s'intéresse pas aux droits du travail et donc du rapport "chef employé ";alors titulaire et adjoint font le même métier. Ou est la différence du point de vue professionnel de santé?

    Pourquoi deux sections différentes dans ce cas?

    Arrêtons cette mascarade


  • 15/10/2014 à 07:53
    GREVE
    alerter
    Nous les vieux installés, avons surtout eu la chance de pouvoir emprunter pour acheter nos fonds, ce qui nous permettait d'accepter avec le sourire la situation d'adjoint. Aujourd'hui les jeunes ne peuvent plus acheter et c'est cela qui les rend si amers. Et la situation ne risque pas d'évoluer, vu les idées farfelues du gouvernement. Alors soyons unis dans cet ultie combat.
  • 15/10/2014 à 09:36
    bibi
    alerter
    mais moi je dis aux adjoints installez vous!

    avant de croire que le status de titulaire est magnifique.
    endettez vous sur 15 20 ans.
    angoisser vous car vous n’êtes pas sûr de récupérer votre mise de fond.
    habituez vous a vivre avec un salaire variable en fonction des résultats de votre entreprise.
    réjouissez vous de ne pas avoir droit au chômage si votre entreprise dépose le bilan.

    allez y les adjoints installez vous!
  • 15/10/2014 à 09:54
    chômeuse
    alerter
    Mille mercis !
    Merci d'être à notre écoute et nous permettre d'échanger avec vous !
    Merci d'oublier l'amertume de certains propos des uns ou des autres, amertume que nous avons tous ressentie un jour ou l'autre dans notre carrière d'adjoint ( mais que j'aurais souhaitée néanmoins plus longue ...)
    Je veux cependant ajouter, que j'espère très sincèrement que beaucoup d'adjoints comprendront qu'ils ont un rôle à jouer dans cette réflexion et qu'ils mettront toute leur énergie pour se construire un avenir meilleur.
  • 15/10/2014 à 11:36
    Dantonluc
    alerter
    Titulaires méprisants et négriers :aujourd'hui vous avez gagner le cocotier: 10 000 pharmacies en vente aujourd'hui;seulement 1000 vendues par an :chercher l'erreur...Les jeunes savent maintenant que 1+1=2 et non plus 3.....
  • 15/10/2014 à 12:01
    Dantonfion
    alerter
    dantonluc le contrepétreur. 1+1 a toujours fait deux, la différence c'est que les banquiers, donc notre cher Macron veulent s’approprier le bien d'autrui, et par conséquent ne veulent plus prêter à des jeunes qui pensent l'avoir dans le cul et veulent gagner sans investir. Mais même en ouvrant l'installation a tout va, il n'est pas certain que le banquier te prêteras. Car celui qui est méprisant n'est pas le titulaire, mais le jeune adjoint qui vit en l'ayant dans le fion,( pour varier). Change de mental, jeune adjoint, ouvre tes chakras, ou tu risque fort de rester adjoint toute ta vie.
  • 15/10/2014 à 12:29
    Sexion D'assaut
    alerter
    Moniteur 3029. Apport perso en 2013 pour s'installer : 330 K€ . Autant dire que bcp d'adjoints vont rester sur le carreau. Adjoint n'est pas un choix, il est aujourd'hui subit. Les officines en vente ne trouvent pas de repreneurs, faute de capitaux. Vouloir n'est pas toujours pouvoir. Le système doit évoluer. Une réforme et vite.
  • 15/10/2014 à 12:40
    Dantonluc
    alerter
    Peut-être adjoint à vie.... ( Voilà la pire insulte d'un titulaire qui a une licence à celui qui" sent le pétrole"....et qui montre bien ce qu'on pense de ceux qui ne sont pas nés avec une cuillère en argent dans la bouche.....) Pour ta gouverne sache que tout adjoint que je suis (et j'en suis fier) j'ai investi dans l'immobilier et aujourd'hui mon seul appart vaut plus que ta misérable pharmacie....
    Quant à ta prétendue supériorité .... moi j' ai eu les honneurs de la nation toute entière ... toi tu resteras un simple épicier....
  • 15/10/2014 à 12:44
    darkblue
    alerter
    La seule chose que devrait faire l'ordre :c'est d'interdire le salariat en officine pour les pharmaciens diplômés;
    et donc de redonner une vraie indépendance d'exercice aux actuels adjoints.
  • 15/10/2014 à 13:59
    Adjoint
    alerter
    Bravo dantonluc tout à fait d'accord tu me donnes un peu d'espoir
  • 15/10/2014 à 15:19
    Sexion D'assaut
    alerter
    Aujourd'hui Macron dévoile ses pistes. L'espoir est permis pour les jeunes. Enfin un qui comprend l'attente des pharmaciens sans dents! J'attend les détails du conseil des ministres....
  • 15/10/2014 à 15:35
    Homéoparti
    alerter
    Merci Ordinal vous m'avez totalement convaincu de participer à cette journée et effectivement c'est bien une petite carence en indépendance profesionelle qui m'empêche par exemple, de réaliser les entretiens AVK et asthme pour lesquels j'ai pourtant suivi une formation. Mais attention veillons à ne pas susciter trop d'espoir chez nos confrères adjoints, l'indépendance des pharmaciens salariés est et doit rester un pretexte pour empêcher l'ouverture du capitale et la libre installation sinon les fonds risquent de perdre de la valeur.
    Et puis franchement 400 places pour plus de 20 000 adjoints tout le monde ne pourra y participer.
    Je terminerai simplement en disant qu'être pharmacien en 2014 c'est accepter d'être soutenu publiquement par Eric Zemmour et le front national et ça il ne faut pas l'oublier.
  • 15/10/2014 à 21:12
    lustucru
    alerter
    Beaucoup de réactions à chaud et de petits accrochages inutiles. On peut choisir d'être adjoint et de privilégier la liberté de changer d'employeur quand on veut. On n'en est pas moins considéré. Diplômée en 81 je reconnais être en fin de parcours. Cependant si la profession a beaucoup évolué, le partenariat avec le titulaire doit rester dans les limites d'un respect mutuel. Le sentiment d'être exploité peut affecter cette relation. Il ne reste alors qu'à chercher ailleurs ou faire des remplacements. Et arrêtons de nous plaindre dans le contexte économique actuel.
  • 15/10/2014 à 22:40
    Adjoint
    alerter
    Désole mais les temps ont changé et ce n'est pas le moment de risquer de perdre son emploi. Nous sommes les sacrifiés de cette réforme. Il n'y a plus d'offre d'emploi
  • 16/10/2014 à 07:45
    dantonfion
    alerter
    dantonluc 12h40 "mon seul appartement vaut plus cher que ton officine". C'est fort probable. Dans ce cas tu n'as donc aucune excuse de ne pas t'installer, il suffit comme je l'ai fait de vendre mon appartement pour avoir l'apport personnel. Je pense plutôt que tu manques de courage pour t'installer, Car devenir titulaire est un risque.
    Abstient toi de critiquer les titulaires, tu n'est pas crédible.
  • 16/10/2014 à 12:27
    popol
    alerter
    Comme tout bon financier, regardez le rendement et la pérennité du capital. Aujourd'hui mieux vaut avoir une SCI qu'une pharmacie. De toute façon bon nombre de titulaires jouent sur les 2 tableaux.
  • 16/10/2014 à 19:36
    BROUTMINOU
    alerter
    LE résultat est là! on l'a dans le cul est bien profond;ça c'est du pragmatisme !et les adjoints qui vont rentrer dans le capital vont juste renflouer des trésoreries défaillantes
    et seront toujours sous le joug des titulaires car minoritaires! etc'est la fin d'un système...la rentabilité
    à minima n'est plus là! vaut mieux acheter un appart!
    hélas c'est une dure réalité
  • 16/10/2014 à 19:38
    BROUTMINOU
    alerter
    JPB TRAVAILLE POUR LUI! C'est un vrai politique!!!!!!

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...