13/10/2014 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Leclerc : le sondage qui va bien… pour lui

Vue sur « De quoi je me M.E.L» , le blog de Michel-Edouard Leclerc la synthèse des résultats d'une étude Ipsos* qui révèle « opportunément» que 54 % des personnes interrogées sont prêtes à acheter les médicaments sans ordonnance ailleurs qu'en officine...
« Lorsque le lieu évoqué est une parapharmacie, les Français sont alors 77 % à être prêts à y acheter leurs médicaments OTC. Leur nombre atteint 85 % chez ceux qui en achètent plusieurs fois par mois» , écrit ce jour Michel-Edouard Leclerc sur sa tribune « De quoi je me M.E.L» .

Sans surprise tant c'est le cheval de bataille de la chaîne d'hypermarchés, Michel-Edouard Leclerc insiste sur le fait que des prix plus compétitifs sont la première motivation des personnes favorables à la vente des médicaments de prescription médicale facultative en parapharmacie (argument avancé par 80 % des personnes interrogées selon le blog). 56 % seulement des personnes interrogées mettent en avant la plus grande rapidité de service qui en résulterait.

Enfin, alors que les experts s'accordent à dire que l'un des enjeux de demain est de diminuer la consommation de médicaments, Michel-Edouard Leclerc contourne assez habilement l'argument en affirmant que « 71 % des personnes interrogées n'achèteraient ni plus ni moins de médicaments non remboursés s'ils étaient disponibles en parapharmacie» .

« La crainte d'une envolée des ventes des OTC et la surdose de médicaments, suite à leur ouverture à la concurrence ne semble donc pas fondée, ce qui est confirmé par les observations à l'international»
, conclut Michel-Edouard Leclerc. Cette affirmation ne semble pourtant pas exacte si l'on en juge simplement par la position de la Suède sur les ventes de paracétamol (voir l'éditorial du Moniteur des pharmacies du 11 octobre 2014).

Libéralisée en 2009 dans les supermarchés, stations-services et autres bureaux de tabac, la commercialisation de cette molécule, ailleurs qu'en officine, est aujourd'hui remise en cause par l'Autorité suédoise du médicament qui doit faire face à des achats qualifiés « d'impulsifs» par son directeur, un doublement des hospitalisations pour intoxications entre 2009 et 2013 et une augmentation de 36 % des suspicions de surdosage.

* Etude réalisée du 19 au 22 septembre 2014 par Internet sur un échantillon représentatif de 1011 Français âgés de 16 à 75 ans.





Laurent Lefort

Les dernières réactions

  • 13/10/2014 à 19:53
    ann
    alerter
    Pas d accord
  • 13/10/2014 à 19:58
    danpharma
    alerter
    je trouve pour le moins suspect ce genre de sondage qui tombe à point nommé. C'est vraiment cousu de fil blanc. Tout le monde sait que l'on fait dire ce qu'on veut aux sondages. En l'occurence il s'agit ici d'une caricature évidente où un interessé à savoir MEL fait réaliser pour son propre compte un sondage dont les questions sont orientées comme il se doit , n'en doutons pas un seul instant, afin d'obtenir un résultat en sa faveur. Comment expliquer que les pétitions recueillies dans les pharmacies sur un panel de population beaucoup plus significatif contredisent totalement les conclusions du sondage Leclerc ?
    Manipulation médiatique évidente.
    Quand on est capable de manipuler ainsi les déclarations contre les intérêts des français cela augure de l'esprit dans lequel MEL exercerait la pharmacie dans ces boutiques.
    Les consommateurs voient de plus en plus clair dans le jeu pervers des géants de la GMS. La santé des gens est vraiment le dernier de leur souci!
  • 13/10/2014 à 20:05
    Jjccbb
    alerter
    Pas étonnant géo par exemple et d'autre magazine envoient sur internet une demande de signature pour Leclerc ,par contre on ne peut que valider ,pas de place pour ceux qui veulent dire non
  • 13/10/2014 à 20:29
    Verdure48
    alerter
    Quel avenir pour nos 40.000 pharmaciens assistants chroniques ou nos 4000 pharmaciens chômeurs dans le système actuel: AUCUN! La libre concurrence et VITE! Daniel verdelhan 60 ans pharmacien
  • 13/10/2014 à 20:37
    FRED
    alerter
    avec ce que ça lui coute en pub tv ,il ferait mieux de baisser ces prix sur les concerves.
  • 13/10/2014 à 20:45
    JP
    alerter
    Comme c'est étrange !!!
    Le sondage publié par la revue Les Echos il y a 2 mois donnait des résultats exactement inverses !!!

    Leclerc applique les mêmes recettes que la Corée du Nord.
    Si on le laisse faire, bientôt nous naîtrons dans une maternité leclerc, toute notre vie nous consommerons ce qu'il voudra bien nous vendre au prix qu'il aura fixé et son tonton nous attend déjà au dernier virage avec Roc'Eclerc.
    Il faut RESISTER !!!
  • 13/10/2014 à 20:55
    colere
    alerter
    Sait on que leclerc faisait aussi un sondage en proposant des bons de réduction leclerc? Vu aux sorties de bureaux de poste. Il ne s'agit pas d un sondage mais d'un achat de voix.
  • 13/10/2014 à 20:55
    Fredpc
    alerter
    Leclerc a déjà été condamné récemment pour avoir publié des publicités comparatives mensongères sur la parapharmacie. Malheureusement, seule la presse professionnelle l'a relayée.
  • 13/10/2014 à 21:33
    lanlan1954
    alerter
    Ayant travaillé pour un grand laboratoire pharmaceutique en tant que responsable je puis vous affirmer que la GMS souhaite ces ventes d'OTC pour développer les ventes et faire de la MARGE mais aucunement du conseil car les objectifs seront tels qu'il sera IMPOSSIBLE de faire du conseil FAUTE de gens de conscience car les primes seront attribuées à ceux qui auront le plus de ventes. J'ai vécu l'expérience et je sais de quoi je parle .SCANDALEUX d'en arriver là !!!!!! Nous ne sommes pas des animaux mais des humains et laissons notre santé aux mains de vrais pros qui ont passé les épreuves pour obtenir toute la compétence requise pour être derrière un comptoir à notre service.Vive les pharmaciens et la pharmacie et que MEL fasse les mêmes études pour nous conseiller et de l'argent il sera libéré!!!!!
  • 13/10/2014 à 21:43
    lanlan1954
    alerter
    Je suis révolté par la pugnacité de ce MEL à vouloir mettre l'OTC dans ces rayons pour attirer les chalands et se faire mousser par la pub. Il faut arrêter de penser que le produit OTC est un bien de consommation anodin sinon nous courrons vers des désillusions à lourdes conséquences et il sera trop tard pour faire marche arrière !!!! Je souhaite que ce débat récurrent finisse une bonne fois pour toute et nous laisse travailler en paix et en bonne conscience vis à vis du diplôme et de notre patientèle.Patrick Langiny
  • 13/10/2014 à 21:48
    retraité
    alerter
    La concurrence existe déjà entre pharmacies, et les prix ont baissé. Il est surtout important de dire que la marge supplémentaire reçue lors de la vente des OTC, sauve plus de la moitié des pharmacies et contribue à maintenir le maillage de la pharmacie sur la France. Il n'y a pas de honte à le faire savoir! Mr Leclerc met son nez là où il n'y a pas de charges administratives; le reste il nous le laisse.
  • 13/10/2014 à 22:37
    c'est Clair
    alerter
    C'est Clair !
    C'est Leclerc
    Mensonges, calomnies, dénonciations
    et ça fait des lustres que cela dure
    D'autres doivent aussi y trouver un intéret ...
  • 13/10/2014 à 22:39
    fanfan
    alerter
    Voici l'annonce de recherche d' un pharmacien pour le magasin Leclerc de Seclin :(vous noterez le "à l'occasion" à la fin de l'annonce)
    En relais avec votre responsable, vous appliquez la stratégie définie par la hiérarchie dans le soucis permanant d'efficacité, de qualité, de service et de satisfaction clients.

    Vous travaillez en étroite collaboration avec la responsable de la parapharmacie. Vous avez la charge d'une équipe de 4/5 personnes.
    Votre mission est de défendre le pouvoir d'achat, agir pour une consommation plus juste, c'est tout le sens de l'engagement des centres E.Leclerc.
    - Vous venez partager notre vision de la distribution, où le sens des responsabilités et l'autonomie seront les garants de votre réussite.
    - Vous assisterez à la gestion des achats, à l'animation commerciale du point de vente.

    Vous disposez et étiquetez des marchandises dans votre rayon, vous faites votre facing :
    - Vous mettez en rayon les produits qui se trouvent en réserve.
    Vous devez également effectuer le nettoyage des étagères, présentoir etc&). Vous contrôlez les dates limites de péremption sur les produits et retirez du rayon ceux qui sont périmés ou abîmés.
    Vous mettez des étiquettes sur les articles pour afficher les prix et les modifier suivant les consignes que vous recevez.
    Vous alimentez les rayons en produits en respectant les rangements existants. Vous suivez les consignes d'emplacement pour présenter les produits (promotions, soldes).
    Vous réapprovisionnez les rayons en cours de journée. Vous comptez les produits stockés dans la réserve et faites l'inventaire des invendus. Vous transmettez toutes ces informations à votre Responsable de rayon pour que ce dernier puisse effectuer des commandes de nouveaux produits.
    Vous renseignez les clients du magasin et les conseillez à l'occasion.
    Vous travaillez du lundi au samedi et certains jours fériés.
  • 13/10/2014 à 22:40
    Réality
    alerter
    Sur,il y a bien une chose qui ne l'intéresse pas c'est le tiers payant,avance de trésorerie , conseils désintéressés et soins gratuits tout cela il le balaye! Encore ce matin il avait une tribune sur la 2,ils sont vraiment puants ,ces patrons de la GMS,ne vivent que pour le fric ,prêts à tout détruire pour leur soif inextinguible de pouvoir et d' argent,et avec ça MEL joue les saints hommes ,le philanthrope.Sans vergogne,il me débecte.C'est une honte pour notre pays qui va plus que mal,quel avenir prépare t' on pour les enfants d' aujourd'hui? Une masse laborieuse,décérébrée ,docile et prête à une vie en kit Leclerc?
  • 13/10/2014 à 22:53
    albert
    alerter
    c curieux qu beaucoup de consommateurs trouvent choquants de payer 5 ou 6 euros un médicament alors qu'ils achètent 100 ou 150 EUROS une basket achetée 10€ en chine (coeff 10)
    Les principaux acheteurs d espaces publicitaires dont la presse a besoin viennent de la gms ce qui expliquent la clémence et le parti pris des médias.
  • 14/10/2014 à 08:06
    Chômeuse
    alerter
    Merci Verdure pour votre réactivité !
    Dans un sens ou un autre, il faut que les adjoints et les dépourvus d'emploi donnent leurs opinions et mêmes leurs idées, car je doute que beaucoup soient tentés par l'aventure Leclerc .
    Il faut aussi que les pharmaciens en recherche d'emploi aient le courage de franchir les barrages et demander par exemple une réduction pour les revues de formation, comme le Moniteur, sur justificatif bien-sûr... cela leur permettrait peut-être de s'exprimer ?
    Pour le reste, quelle officine engage aujourd'hui un plus de 50 ans ?
  • 14/10/2014 à 09:23
    homéopotard
    alerter
    La GMS aune fonction et un but : vendre pour faire des profits.
    La pharmacie c'est la même chose mais aussi participer à des animations :
    -"santé-commerciales" pour les laboratoires,
    -"santé-politique" pour améliorer les statistiques du ministère
    Une différence ?

    Que reste-t-il pour exercer son art quand on n'a plus l'espoir de gagner quelqu'argent ?
    L
  • 14/10/2014 à 09:49
    docteur
    alerter
    docteur en pharmacie fait honorer ton diplome et ta licence par un honoraire droit d entree pour un conseil si le monopole est mis en cause legitime !!!!
  • 14/10/2014 à 10:12
    Bas
    alerter
    On n'a jamais entendu dire qu'un pharmacien d'officine mettait à genou ses fournisseurs.
    Si les OTC passent la frontière.... , les officines vont fermer, tous les employés de la pharmacie seront au chômage, et donc iront acheter en GMS, avec un pouvoir d'achat encore plus réduit !!! Mais qui va gagner à tous les coups ???
  • 14/10/2014 à 12:05
    ras le bol de leclerc!
    alerter
    Depuis quand c'est Leclerc qui fait les lois "on marche sur la tête". Sa campagne de pub est juste inqualifiable!!!!
    Leclerc fait pression sur les pouvoirs publics et aussi sur le français moyen pour que tout le monde se rallie à sa cause!!Lavage de cerveau, bourrage de crâne, c'est fou!!!!
    Bientôt on ne vivra que par Leclerc, mais où on va ? ON MARCHE SUR LA TÊTE!!!
  • 14/10/2014 à 15:16
    alice
    alerter
    A quand une contre-publicité des pharmaciens? je trouve que l'initiative des notaires fait réfléchir; il faudrait un spot pour nous défendre, nous aussi, auprès du grand public! Au moins nous serions à armes égales avec les GMS! è_é
  • 14/10/2014 à 19:23
    14
    alerter
    Leclerc controle la presse regionale par son budget pub.D'ailleurs on l'a vu signer l'indice ojd de diffusion de certains journaux.Dans ces journaux ,c'est Leclerc qui tient le stylo sur la photo....Il passe une tribune,et 15 jours apres,(pour ne pas qu'on fasse le rapprochement),double page centrale de pub(coincidence,certainement).Double page d'ailleurs en infraction,car on voit des pubs pour des produits en vente dans plusieurs CENTRE L.(qui sont officiellement des independants)TOUS AU MEME PRIX,donc il y a entente sur les prix.Je l'ai signale a la Concurence.Reponse: petit rire géné....Par contre,quand 2 pharmacies dans le meme village,toutes les 2 Giphar et appartenant au mari et a la femme vendaient le Fluocaril qu"ils avaient acheté ensemble a la centrale sogiphar au meme prix, boum,descente de l'administration et pv .Alors que dans 3 centres L. normands appartenant a 3 proprio differents, les fonctionnaires n'ont rien vu d'illegal.
  • 14/10/2014 à 21:39
    révolte
    alerter
    Baisse des prix, baisse marge ,, fin du monopole, liberté d'installation.........
    Aucune profession ne peut admettre une telle remise en cause.
    Notre réaction devra être proportionnelle à ces coups bas.
    Il faut s' y préparer dès maintenant, les syndicats sont impuissants, l'UE et le FMI mettent une pression terrible pour la dérèglementation, et la population ne va pas pleurer pour les notaires, huissiers....qui seront aussi obligatoirement touchés
    .
  • 15/10/2014 à 12:31
    pourquoi pas
    alerter
    une salle d attente et un ticket d entree payant pour chaque conseil en pharmacie remboursable sur l achat le conseil en officine ainsi serait revalorise a sa juste valeur

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...