10/10/2014 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

« Les médicaments doivent absolument rester dans le circuit pharmaceutique, à tous les étages de la chaîne », a tenu à rappeler Isabelle Adenot, présidente du Conseil national de l'ordre des pharmaciens lors de la convention de synthèse de l’Opération Jeunes qui s’est déroulée à Paris le 9 octobre.

Cependant, « il y a des choses qui peuvent sortir des pharmacies. Cela donnera de la cohérence au mot 'médicament' », a-t-elle ajouté, rappelant que la définition officielle avait changé en 2007, à la suite d’une transposition d’une réglementation européenne. Concrètement, depuis cette transposition, le médicament se caractérise par une action pharmacologique, immunologique ou métabolique. C’est ainsi que la présidente du Conseil de l’Ordre a expliqué que les produits « qui sont totalement inertes » pourraient sortir des pharmacies.

Précisant sa pensée, elle a évoqué ceux qui « qui agissent uniquement par action mécanique ou physique, qui ne sont absolument pas résorbés, qui ne sont absolument pas métabolisés, qui n'ont pas d'action systémique, qui n'ont pas d'action pharmacologique » en donnant deux exemples : l'huile de paraffine et la vaseline.

Isabelle Adenot a souligné que cela ne viserait pas des molécules comme le paracétamol ou l'ibuprofène, ni les pommades antalgiques ou les antiseptiques, contrairement aux informations qui avaient circulé le 7 octobre. Sur le sujet des antiseptiques, elle s'est même montrée particulièrement véhémente, mentionnant des accidents à type de brûlures survenus avec la chlorhexidine chez de jeunes enfants et une enquête à ce sujet du PRAC, comité pour l'évaluation des risques en matière de pharmacovigilance de l'Agence européenne du médicament.
Consciente de la cacophonie ambiante et des informations confusantes distillées ça et là, elle acquiesce : « On aimerait bien que les choses aillent vite, on ne peut pas rester dans ce flou ».

Les autres pistes du projet de loi croissance
Dans son discours de clôture de la convention, Isabelle Adenot est également revenue sur la réforme des professions réglementées, du moins sur les sujets concernant les pharmaciens, se positionnant sans ambiguïté en faveur d'une ouverture du capital aux jeunes pharmaciens salariés.

Elle a également appelé à « faire sauter les verrous pour faire circuler plus facilement les capitaux, les achats de produits entre établissements pharmaceutiques, la sous-traitance de services entre établissements, pour faciliter les transferts d'officine ».

Isabelle Adenot a également évoqué la nécessité de « facilités pour se regrouper » afin de « rationnaliser notre réseau » et travailler en coordination avec les autres professionnels de santé. « La réponse ne viendra pas de l'extérieur de la profession mais bien de l'intérieur », a t-elle asséné.

Pour la présidente du Conseil national de l'Ordre, il n'y aura cependant « pas de vision, pas de futur, pas d'officine du 21e siècle si la viabilité financière de l'ensemble de chacun des systèmes n'est pas assurée ».
« Or, chacun le sait, l'équilibre financier est en danger. Pourtant, chacun a droit à une rémunération digne de ses efforts et digne de son implication », a-t-elle considéré.






Laurent Lefort

Les dernières réactions

  • 10/10/2014 à 11:54
    anonyme
    alerter
    on appelle mdt : un produit présentait comme ayant des propriétés .......
    Le truc c que la gms veut tout et plus et que personne n'est assez puissant pour résister
    Cordialement
  • 10/10/2014 à 11:55
    anonyme
    alerter
    présenté
  • 10/10/2014 à 12:32
    QUINOCEEN
    alerter
    Et l'homéopathie dans tout cela ?
    Médicament ou pas ?
  • 10/10/2014 à 12:35
    UE
    alerter
    Est-ce que l'Ordre en qualité d'instance inerte va aussi sortir des officines ?
  • 10/10/2014 à 13:49
    EB
    alerter
    Je rappelle qu'une une utilisation chronique de l'huile de paraffine par VO entraine à terme des carences en vitamines A D E et K .... sans conséquences ?! eh bien justement notre rôle est là aussi: prévenir du risque là où il SEMBLE ne pas en avoir !
  • 10/10/2014 à 14:51
    vrai
    alerter
    à UE
    Bravo!
    esperons que l'inertie atteigne le conseil de l ordre qui n'a
    de pouvoir que sur la cotisation obligatoire à payer!!
  • 10/10/2014 à 15:08
    Wood
    alerter
    Et nous sommes toujours obligés de payer annuellement ces nuisibles pour pouvoir exercer ...
  • 10/10/2014 à 15:13
    pharmacien95400
    alerter
    L'ordre n'est efficace que pour condamner les pharmaciens innocents et pour encaisser la cotisation !!!
  • 10/10/2014 à 15:32
    jean paul
    alerter
    et le lansoyl avec amm , c pas de la paraffine liquide peut-etre? C I absolues : grossesse et occlusion intestinale , ils sont loin les cours de pharmaco pour nos conseillers ordinaux
  • 10/10/2014 à 15:37
    albert
    alerter
    la gsm sera t elle soumise à 2 cotisations comme les S E L?
    Si on est pharmacien pourra-ton ouvrir des boutiques ne vendant que des produits inertes et autre produits?
    L'état construira -t-il une autoroute avec les impôts des pharmaciens d'officine pour que des clients puissent venir dans ma boutique
    Cordialement
  • 10/10/2014 à 15:46
    albert
    alerter
    et le lubentyl un produit inerte?
    - Chez l'enfant, la prescription de laxatifs doit être exceptionnelle : elle doit prendre en compte le risque d'entraver le fonctionnement normal du réflexe d'exonération. Précautions d'emploi : - L'utilisation prolongée de l'huile de paraffine est susceptible de réduire l'absorption des vitamines liposolubles (A, D, E, K). - L'administration d'huile de paraffine chez les jeunes enfants, les personnes débilitées, allongées ou ayant des difficultés de déglutition doit être prudente en raison du risque d'inhalation bronchique et de pneumopathie lipoïde. - Chez les diabétiques, tenir compte de l'apport de saccharose par cuillère à café
  • 10/10/2014 à 15:54
    PA
    alerter
    Il n'y a rien d'inertie...: regardez le millepertuis et ces multiples effets indésirables sur de nombreux traitements...
  • 10/10/2014 à 15:55
    PA
    alerter
    "Aujourd'hui on donne un doigt demain on nous prendra le bras" ...
  • 10/10/2014 à 18:07
    potard77
    alerter
    Que cette dame garde ses opinions desastreuses pour elle.
    On a assez à faire avec M Macron.
    Elle n'imagine pas où elle met le doigt...
    resistons, unis.
    No nego-no collabo.
  • 10/10/2014 à 18:15
    anonyme
    alerter
    je vois vraiment pas pourquoi parce qu'un type veut vendre des mdts dans sa boutique, qu'il faille changer les lois.
    c bizarre ou je comprends rien
    cordialement
  • 10/10/2014 à 19:28
    14
    alerter
    et ce type,juste a cote de sa boutique ou il veut vendre des medicaments,dans sa galerie marchande,il a deja une pharmacie qui le fait mieux qu'un" CORNER medoc. "Pourquoi un 2eme point de vente de medicaments,qui n'apportera rien de plus,ni sur les prix(difference infime),ni sur la disponibilite(memes horaires d ouverture et en +,garde de nuit parfois),et nettement mieux pour les conseils.
    Par contre,ca fragilisera le reseau de proximité dans un rayon de 10 kms.Et quand les + de 65 ans doivent faire + de 500 m pour aller a la phie,ils y vont 2.5 fois moins (etude Moniteur de decembre 2010).Non vraiment,le medicament en GMS, c 'est la fausse bonne idée.
  • 10/10/2014 à 19:30
    briard
    alerter
    le serum phy inerte le magnesium inerte le calcium inerte le lavement normacol avec des sels inerte adiaril inerte aussi pourtant ils ont tue et ils tueront encore chez leclerc ; trop de normacol entraine des desordres electrolytiques idem adiaril etc etc je n ai pas fait beaucoup de toxicologie 1 an et demie mais j en sais un peu plus que la presidente de l ordre;
  • 10/10/2014 à 19:41
    MIKA01
    alerter
    Et la marge va bientôt être inerte si on déshabille celle des produits dit "inertes", et les pharmacies seront reléguées au rôle inerte de musées.
  • 10/10/2014 à 19:51
    potard 49
    alerter
    inerte l'huile de paraffine !!?? incroyable que notre présidente retourne potasser ses cours ... entre ses effets secondaires notamment les carences vitaminiques et ses usages détournés en agriculture, viticulture notamment il s'agit justement d'un produit qui peut paraitre anodin ( comme le paracetamol) mais qui nécessite justement un minimum de conseil d'utilisation. nous sommes mal barrés !!
  • 10/10/2014 à 19:59
    cs
    alerter
    Il paraît difficile de faire la distinction entre vrais et pseudo médicaments, de belles batailles en perspective, où les labos ne seront pas loin...
  • 10/10/2014 à 20:29
    albert
    alerter
    c la disparition d ' un certain nombre de pharmacies
    le solde d'emploi dans cette opération sera négatif
    et la diminution de la classe moyenne au profit de ?


  • 10/10/2014 à 21:24
    Mamou
    alerter
    On est très mal barres
    Les arguments pharmacologiques de Mme adenot sont pathétiques : les "huiles " de la profession ont perdu toutes notions de terrain et les cours sont bien loin pour ceux qui ne fréquentent plus leurs officines
    Mais savent bien se faire mousser devant les caméras de télévision pour initier l'inepte vente à l'unité des antibiotiques
    Heureusement le bon potard de base connaît bien son job
    Il va falloir gueuler bien fort pour défendre l'avenir de la pharmacie :œuvrons au quotidien avec nos patients
    Mais que d'inquiétude pour notre avenir!!!!!!
  • 10/10/2014 à 21:36
    Longtif
    alerter
    Que de points négatifs!!!
    Regardez en grande surface, ils ont des pansement des désinfectants
    Aujourd'hui ils en veulent plus.
    Adenot leur laisse des babioles, plutôt que du médoc.
    Que valda ou la vaseline soit en GMS, ça sera sans conséquence pour les pharmaciens et les patients.
    Tous les médocs qui sont en surface de vente de nos pharmacies et qui ne devraient pas y être ... ( saforelle, gyn hydralin, fluocaril...)
    Revenons à ce que nous savons faire : le médoc !
    Ça changera rien à nos vies de perdre la lysopaine, la vaseline et les pastilles valda. Ou plutôt ça va nous la simplifier! On a autre chose de plus efficace à conseiller.
    Et à nous d'éduquer les patients à risques.
  • 10/10/2014 à 22:03
    Oui e
    alerter
    Bien sur longtif ....on va juste perdre de la marge !!!!!
    C est pas possible de dire ça et être titulaire . Et en plus on va perdre du temps a éduquer nos patients ?!?
  • 10/10/2014 à 22:20
    brutus
    alerter
    perte de marge sur ces produits + plffs 2014 et 2015 ==> on va demander nous mêmes l'ouverture du capital aux financiers pour survivre après avoir licencier.
    Toujours aussi visionnaires (ordre et syndicats) ces incompétents.
  • 10/10/2014 à 22:27
    supraben
    alerter
    "Sur le sujet des antiseptiques, elle s'est même montrée particulièrement véhémente, mentionnant des accidents à type de brûlures survenus avec la chlorhexidine chez de jeunes enfants " --> la chlorhexidine est déjà vendue en grande surface Oo
  • 10/10/2014 à 23:32
    dich
    alerter
    @Jean Paul : je ne vois pas trop où est la contre-indication du lansoyl pendant la grossesse...

    Mais la sortie de Mme Adenot est pour le moins étonnante... Effectivement, j'ai du mal à accepter que le lansoyl, et d'autres produits clairement destinés à une action thérapeutique, fussent-ils uniquement mécaniques ou physiques, puissent sortir de l'officine. Il faut reconnaitre qu'il risque effectivement d'y avoir énormément d'abus... (cf les patients, qui malgré nos mises en garde persistent et font des simagrées pour avoir leur microlax ou leur pursennide en chronique). Maintenant, je ne serais pas choqué de voir un bidon de paraffine liquide, destiné clairement à un autre usage en dehors d'une officine. D'ailleurs, est-ce que ça n'existe pas déjà, comme lubrifiant par exemple?
  • 10/10/2014 à 23:35
    dich
    alerter
    ET je n'arrive pas à comprendre l'histoire de l'ouverture du capital aux jeunes (et moins jeunes) associés... A partir du moment où un indicidu achète une part significative d'une société, il devient actionnaire et donc dirigeant, même minoritaire, et n'est plus salarié. De plus, il n'y a pas besoin d'une ouverture, puisque ça existe déjà...
  • 11/10/2014 à 00:10
    eve
    alerter
    Rien et rien ne doit sortir!!!! de la Pharmacie.Trop c'est trop!
    De quel projet de loi Croissance! Croissance de quoi?
    Non au dénigrement de la profession du Pharmacien, acteur incontournable de santé.
    Non! Non! et Non!!!
  • 11/10/2014 à 00:15
    cs
    alerter
    A mon avis, la vente en gms de tous les otc ne sera effective qu'à 2 conditions
    Présence d'un phcien diplômé, inscrit à une nouvelle section, du début à la conclusion de la vente
    Visite d'inspecteurs avec fermeture immédiate du rayon si absence d'un pharmacien.
    À ces conditions, l'ordre avalisera la sortie du monopole
    Le public sera rassuré, satisfait d'une éventuelle baisse des prix
    On ne sera plus crédible, je crains ce scénario
  • 11/10/2014 à 01:25
    Bobine
    alerter
    On nous prend pour des cons! Comme d'habitude !
  • 11/10/2014 à 06:22
    Jeanne d arc
    alerter
    On nous fait croire que le bonheur , c est supermarché , Mac do et compagnie ... Le lien social n y est pas ! Le supermarché crée moins d emploi que le petit commerce ... Pauvres cons de pharmaciens que nous sommes de besogner de longue ... L inertie inerte de l ordre m insupporte !!!!
  • 11/10/2014 à 08:03
    bas les masques
    alerter
    Adenot dérape produit inerte, médicament a l'unité, ouverture du capital aux adjoints (incompréhensible ) Nous avons besoin de syndicats qui nous défendent, non d'organismes, qui relaient les idées du gouvernement, et qui signent n'importe quoi.
  • 11/10/2014 à 08:16
    ALBERT
    alerter
    La gms ne prend que le "gras"
    les best sellers des libraires
    les vidanges, pneus et freins des garagistes
    l'otc des pharmaciens
    avec en résutat un solde négatif d'emploi et donc des cotisations chomage en plus
    je vois pas ou est l'augmentation du pouvoir d'achat
  • 11/10/2014 à 08:42
    albert
    alerter
    il est de la lutte anti-chomage ce que la lutte antitabac est à la cigarette
    on favorise les financiers au détriment des petits emplois et on montre du doigt les notables qui créent des emplois de proximité et respectent leurs salariés
  • 11/10/2014 à 09:49
    !!!!!!!
    alerter
    Je propose de rester inerte à la prochaine cotisation de l'Ordre qui est censé défendre la profession et non contribuer à sa destruction !
  • 11/10/2014 à 09:54
    droopy17
    alerter
    Toujour pareil
    faite se que je dis pas se que je fait
    Pharmacien faisant partie de l'ordre régionall et qui vend dans sont officine des produit de dermo cosmétologie à base de sel de ile de ré produit et commercialisée par un groupe agro alimentaire soit disant bio financer par l'argent des contribuable local département et régional et servant pour l"emploie des joueuses et joueurs des club locaux de sport
    collectives
    Belle exemple
  • 11/10/2014 à 10:22
    xael
    alerter
    Hum... On se croirait presque dans une cour de récré au CE2 ici...

    Est-ce que vous comprenez qu'on veut transformer TOUTE notre société pour en faire un clone de la société américaine ?

    Le problème n'est pas vraiment "le conseil" ou les "grandes surfaces" enfin ouvrez les yeux :

    LE PROBLÈME C'EST QU'AUCUN CITOYEN N'A JAMAIS RÉCLAMÉ A CE QUE LES GRANDES SURFACES VENDENT LE MÉDOCS !!

    Est ce que vous comprenez ce que veut dire le "déficit démocratique" ? On n'a jamais vu 2 millions de personnes dans les rues avec des panneaux, exiger "des médocs dans les Leclerc!"

    ALORS QUI ET POURQUOI EST DERRIÈRE TOUT CELA ?

    On trouvera toujours des arguments à rétorquer à vos "conseils", en Amérique il y a un pharmacien au rayon pharmacie du supermarché, et certains médicaments ne s'obtiennent aussi que sur ordonnance. D'ailleurs, le médecin Faxe ou E-mail directement l'ordonnance au pharmacien, après un petit coup de téléphone et paiement en ligne ou par CB et une auscultation sommaire sur un appareil médical connecté avec webcam.

    Donc oubliez tous vos argument sur le conseil et la sécurité, il seront balayés par les lobbyistes à grand coup de séminaires dans les îles Hawaï pour les députés.

    LE PROBLÈME EST QUE LES FRANCAIS NE DECIDENT PLUS DE RIEN DANS LEUR PROPRE PAYS !

    (...)
  • 11/10/2014 à 10:28
    J F
    alerter
    Alouette, gentille alouette, alouette je te plumerai, je te plumerai la para, la para et le reste et le reste...
    Un seul mot " d'Ordre", coulons ces riches officinaux pour sauver les pauvres GMS.. MASO ET SERVILE.
  • 11/10/2014 à 11:16
    14
    alerter
    ne comptez pas sur ADENOT pour demissionner si elle est en contradiction avec la base: c'est tres confortablement payé (par nos cotis') d'etre Presidente de l Ordre.COMME DE LA FSPF-etc....
  • 11/10/2014 à 11:23
    anonyme
    alerter
    Je ne suis pas sur qu'il faille fustiger...
    Madame Adenot comme les syndicats doivent subir des pressions. Il faut juste trouver un remède contre ces pressions.
    Cordialement
  • 11/10/2014 à 12:52
    ben
    alerter
    Non mais Adenot est acheté par Leclercq ou quoi?
  • 11/10/2014 à 14:05
    UE
    alerter
    Ce sont les multiples dérives de la pharmacie actuelle qui obligent à nous réformer. Cela fait plus de trente années qu'on aurait dû prendre conscience qu'il fallait se recentrer sur notre vrai métier, le médicament : c'est donc un juste retour de balancier.
    Il s'agit aujourd'hui de répondre au concept de la pharmacie tel que la Commission l'entend.
  • 11/10/2014 à 15:16
    anonyme
    alerter
    Il n'y a pas eu plus de dérives en pharmacie qu'ailleurs- UE votre jugement a été influencé par les campagnes médiatiques précédent(s) l'attaque. Les recettes publicitaires dont les médias ont besoins ne sont pas apportées par les pharmaciens (idem pour les partis politiques)
  • 11/10/2014 à 15:30
    oulala
    alerter
    MME ADENOT PHARMACIEN ??????????Je comprends pourquoi Mr leclerc se prend pour un pharmacien. Y'a du boulot les gars...............................
  • 11/10/2014 à 15:31
    Sexion D'assaut
    alerter
    Croissance nulle, perte de marge, sortie de monopole , PLFSS 2015, 2016..., baisse des prix de cession. Mais qui veut encore du capital??? Ça devient un baise couillon. Tous les verrous vont sauter en même temps. Qu'on nous paye 4700 euros/mois pour 35heures. (Calcul selon source fréquemment citée :7500 mensuel pour 55 heures hebdo). Que l'état ou des gros prives rachètent les officines et basta. On se prendra moins la tête et on fera vraiment notre cœur de métier.
  • 11/10/2014 à 15:56
    jl
    alerter
    Comme quoi, Isabelle Adenot a compris et applique à la lettre la contrepèterie suivante / Le ministre des finances (AVEC LA VASELINE) trouve toujours des baisses faisables ....Celles des pharmaciens..
  • 11/10/2014 à 16:22
    UE
    alerter
    Les notaires versent leurs cotisations à la caisse des dépôts, pourquoi ne pas faire la même chose ?
  • 11/10/2014 à 19:06
    anonyme
    alerter
    Que l'Ordre utilise tout ou partie de notre cotisation pour COMMUNIQUER auprès du grand public, comme le font les notaires (spot télé) ....et Leclerc qui met en scène un pharmacien(??)empêché de vendre des médicaments dans sa grande surface!!!
    Eh, la rédaction du Moniteur, c'est quoi le commentaire du 10/10/14 à 22:06???? Pas très digne ...
  • 11/10/2014 à 21:47
    albert
    alerter
    Il faut regarder vers les nouveaux partis politiques qui ont réellement envie de promouvoir l emploi et l entreprenariat de proximité . Ceux qui sont aux pouvoirs sont bloques dans leurs decisions
  • 12/10/2014 à 09:15
    potard
    alerter
    Au risque de déplaire, je pense que l'Ordre a fait un boulot énorme pour défendre la profession. Depuis des semaines, il a tenu un langage clair, affiché une ligne et des objectifs précis. Isabelle Adenot a multiplié les interventions dans les médias avec beaucoup de professionnalisme, de clarté, de maîtrise.
    Ceux qui ruminent de vieux fantasmes au sujet de l'Ordre (la "paie" de la Présidente !!) et qui alignent des fautes d'orthographe dignes d'un niveau bac MOINS 10 ne font pas honneur à la profession...
    Je considère néanmoins que la notion de substance inerte opposée à celle de médicament constitue un dérapage malencontreux.
    Passons sur les risques de carence en vitamines liposolubles liés à la consommation excessive d'huile de paraffine, sur les mères anxieuses abusant de suppo à la glycérine mais garder ces produits en officine permet de maintenir le dialogue, de répéter les mises en garde, voire de dépister un cancer du colon (ça, c'est du vécu...)
    La notion de substance inerte doit-elle conduire, à l'opposé, à revendiquer la vente du wisky en officine au vu de ses effets sur l'organisme ?
  • 12/10/2014 à 10:47
    ortograf
    alerter
    Ne payons plus nos cotisations ordinales l'an prochan!
    M.Mitterand s' était engagé à supprimer ces ordres débiles qui ne servent qu'à faire chier les pharmaciens !
    Hélas, comme tous ses engagements, il n'a pas tenu parole.
    Si personne ne paie, l'ordre sera t il inerte vis à vis de sa rente annuelle?
    Que pourra t il faire contre tous "ses"(qui lui appartiennent?) pharmaciens???
    Devra t il tous leur interdire d'exercer?...
    L'inertie doit payer selon ses dires alors soyons inertes vis a vis du CNOP!!!
    Ne payons plus rien à ce dictat(eur)ou gourou!
    Soyons solidaires dans ce principe: un fois n'est pas contume



  • 12/10/2014 à 12:54
    marie
    alerter
    les cotisations vont donc baisser lu êtres suspendues,ou partagées avec ceux quiu veulent partager les responsabilités
    l ordre ne sert à rien ,sinon à nous sanctionner
    incapable dejà de se faire respecter *
    instance complétement depassé,qui nous coute beaucoup ,pour nous taper dessus
  • 12/10/2014 à 17:56
    Antoine
    alerter
    Je propose de rester inerte à la prochaine cotisation de l'Ordre qui est censé défendre la profession !
  • 12/10/2014 à 23:15
    Tintin
    alerter
    D'accord sur la plupart des commentaires véhéments contre l'approche des produits "inertes" selon Madame Adenot.

    Par contre, consterné par les commentaires de coco et a, de 17 H 57 et 21 H 18. Que fait la rédaction du Moniteur pour filtrer ces grossièretés qui ne grandissent pas notre profession ?... L'attitude pro ne consisterait-elle pas à vérifier les contenus de toutes les réactions à l'actualité, AVANT de les publier ?

    J'attends une réponse de la Rédaction, merci d'avance.
  • 13/10/2014 à 09:02
    anonyme
    alerter
    Je lance un appel: Ne payons pas la cotisation!!!!! c'est honteux d'avoir un président de l'ordre de ce genre à nous sortir des débilités et incohérences. Elle donne une mauvaise image du pharmacien, c'est un peu normal que Leclerc nous prend pour des débiles!!!!!!
  • 13/10/2014 à 09:20
    UE
    alerter
    et pour les syndicats ?
  • 13/10/2014 à 09:42
    baloue
    alerter
    Bonjour à tous !
    En réponse à Tintin. Effectivement, il y a eu quelques réactions qui frôlent l'inadmissible et qui sont passées entre les mailles du filet de la rédaction. Nous sommes tout autant consternés que vous par le niveau de ces réactions qui ont depuis été supprimées (inutile donc de les chercher !). Accords, désaccords, propositions, contre-propositions, voilà le sens de la possibilité que nous vous offrons de réagir à nos actualités. Le débat est une richesse. En revanche, adeptes des grossièretés et des insultes avec le courage de ceux qui se retranchent sous pseudo derrière un ordinateur, une bonne fois pour toutes, passez votre chemin...
    Laurent Lefort
    Rédacteur en chef
  • 13/10/2014 à 11:55
    Défenseur des opprimés
    alerter
    @ Mr Lefort
    Bonjour Mr Lefort
    J'ai effectivement vu les propos de certaines personnes hier et je ne les dénoncerai pas ! Quand un institution récolte plus de 17 000 000 euros par an avec nos cotisations pour soit disant ''défendre notre profession '' et qui tient des propos pareil, c'est une honte ! (citation modérée par les administrateurs)
    Mon pauvre Mr Lefort je vous connais toujours gai et souriant mais sachez que des milliers de pharmacie d'officine vont crever et vous comprendrez mieux les réactions que vous avez supprimé hier.. même si elles sont hard...
    Merci beaucoup
  • 13/10/2014 à 14:56
    nano
    alerter
    On est deja en train de crever!
  • 13/10/2014 à 15:18
    UE
    alerter
    Mes chers amis, l'Ordre n'a pas qualité pour défendre la profession sur un plan financier, c'est le travail des syndicats.
    Pour sa part, l'Ordre est en charge du respect de l'éthique, de la déontologie et de l'adaptation des textes.
    Je vous concède qu'il devrait d'ailleurs se soucier un peu plus des règles communautaires car on est en infraction.
  • 15/10/2014 à 13:29
    Eric
    alerter
    Très belle réaction de "défenseur.." Franchement ces gens la sont des ***** et n'ont pas honte des propos pro-Leclerc qu'ils tiennent. C'est une honte
  • 15/10/2014 à 22:35
    medoc
    alerter
    comment ce fait il qu'a la suite de notre mobilisation massive du 30 septembre un relai au JT de 20h n'ai pas été organisé par notre représentante madame ADENOT
    spots TV, magazines, pub radio etc je ne les entends pas ou ne suis je pas à la bonne heure d'écoute?
  • 15/10/2014 à 22:58
    regarde
    alerter
    Parce-que Mme Adenot a signé la pétition de Leclerc pas la notre....
  • 15/10/2014 à 23:03
    Défenseur des opprimés
    alerter
    Parce que elle avait très mal a la gorge! Mais heureusement les laboratoires Pierre Fabre et Reckitt lui ont offerts entre autres des pastilles pour lui adoucir la gorge..... C'est pour cela qu'elle a pu tenir ces propos honteux sur les molécules inertes....
  • 06/11/2014 à 18:32
    bcg
    alerter
    huile de paraffine et absorption impossible des vitamines si utilisee de facon continue.......................
    NOUS ON CONNAIT NOTRE METIER LA CAISSIERE DE LA SUPERETTE SANS DOUTE PAS

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...