01/10/2014 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Après le succès de la manifestation du 30 septembre, la vie reprend son cours dans les officines. « Mais l’action doit se poursuivre », expliquait hier Patrick Zeitoun, à la foule amassée à Bercy, devant le ministère de l’Economie et des Finances.

La feuille de route conseillée par le président d’honneur de l’UPRP (Union des pharmaciens de la région parisienne) passe par :

-  La poursuite et le respect de la grève des gardes ;

-  Le maintien des affiches en vitrine et dans l’espace de vente ;

-  La poursuite de la signature des pétitions.

Les pharmaciens installés en région parisienne peuvent également continuer (ou commencer) à distribuer les sacs « slogans » disponibles auprès de l’UPRP.






Les dernières réactions

  • 02/10/2014 à 00:19
    gagl
    alerter
    en effet, il faut rester vigilant et ne pas se contenter de paroles visant l'apaisement après le succès le la journée du 30 septembre décidée par l'UNAPL mais suivi surtout par les pharmaciens étudiants , adjoints ou titulaires et leurs collaborateurs.
  • 02/10/2014 à 01:11
    isa
    alerter
    La grève des gardes c'est bien mais la grève du tiers payant toucherait l'Etat au coeur du système : plus d'avance de trésorerie par les officines, des milliers de feuilles de soins à traiter par la sécurité sociale alors qu'elle n'a plus le personnel pour le faire, des patients sensibilisés car touchés au portefeuille. Une action visible, très gênante pour l'Etat, peu pour le patient, simple à mettre en oeuvre par le pharmacien et sans risque pour les officines (quand on descend dans les rues les charges ne sont pas en grève)
  • 02/10/2014 à 08:12
    cs
    alerter
    Isa , grève du tiers payant impossible, la sécu remboursera les dégradés en 4 mois, comment tiendrons nous . Et les clients habitués à ne rien payer ne seront pas d'accord pour abandonner leur tiers payant, même pour des petites sommes.
    Grève des gardes peu efficace avec les réquisitions
    Nos atouts sont :la situation de nos officines, notre mobilisation historique, l'appui quand même de Touraine qui sait que son nouveau plan sécu va déjà nous faire très mal hélas
    A nos syndicats de sortir de la crise en gagnant sur les 4 points, c'est possible en acceptant un toilettage des amm (valda, fluocaril, ........)
  • 02/10/2014 à 08:16
    zaz
    alerter
    Mesdames, messieurs,
    Où allez-vous faire vos courses ce week-end ?...assurément pas en GMS ...chez votre boucher, épicier, crémier, boulanger, au marché....évidemment !
  • 02/10/2014 à 08:38
    continuer
    alerter
    Il faut absolument continuer, déjà établir une liste des produits susceptibles de partir, et suspendre toutes les commandes jusqu’à nouvel ordre.
  • 02/10/2014 à 08:41
    han
    alerter
    le pharmacien a toujours été au service!du patient,et de la sécu et de faire la tierce personne qui avance les médicaments!stop aux tiers payants et les banques seront contentes d'avoir des retombées positives..la banque peut faire tenir le pharmacien...et BERCY réagira..le pharmacien n 'est pas un commerçant ordinaire,il est au service du citoyen et a une responsabilité sanitaire et sociale...n oubliez pas que derrière chaque pharmacien,il y a des patients aussi à l 'écoute,et faire signer des pétitions par les patients c est que la population est solidaire de la santé!!allons y à fond...l audace portera ses fruits puisqu ils n'ont jamais vraiment évalué que le pharmacien y perd sa propre santé(stress,travail debout,...) pour préserver la santé d'autrui!
  • 02/10/2014 à 08:47
    pseudo
    alerter
    grève de la tva : versé sur un compte de séquestre auprès de nos amis huissiers qui sont dans le même bateau , eux aussi payent de la tva , là c'est le nerf de la guerre , aux syndicats d'organiser le montage .la tva c'est la richesse de l'etat , quant à MST je pense que beaucoup n'ont pas vu et entendu son émission sur la chaine du sénat sinon ils ne diraient pas de conneries comme CS .
  • 02/10/2014 à 08:48
    LECLERC
    alerter
    info: article : Danone : Leclerc investit massivement pour traverser la crise
    Michel-Edouard Leclerc estime à 2% la croissance du chiffre d'affaires du groupement à la fin septembre, une progression essentiellement tirée par le développement des drive et de ses enseignes spécialisées dans la parapharmacie, les bijoux ou l'optique.
    Notre cher ami aurait-il de telles difficultés, que le gouvernement dit socialiste, se porte ainsi au secours, du prophète des bas-prix
  • 02/10/2014 à 09:21
    potard
    alerter
    opération simple : le comptable calcule la tva et donne les ordres de virement , il suffit de changer l'ordre de virement sur les comptes de séquestre d'un huissier désigné par le syndicat .huissier aura attesté le versement de la tva donc pas en faute et plus de 33 millions d'euro tous les mois ...si les huissiers et notaires nous accompagnent dans cette démarche , là il y aura paralysie de la France .il y a eu des précédents : dans les années 80/90 un directeur de caisse de sécurité sociale (à lille) avait bloqué pendant 1 an sur un compte les cotisations , sans les reverser à l'état , il avait montré ainsi que l'argent était dépensé n'importe comment par l'ETAT , lui pouvait continuer à honorer ses factures de fonctionnement (salaires /bâtiments /maintenance etc...)et les remboursements patients et professionnels sans toucher au capital et au bout d'un an il pouvait verser le fruit de l'argent placé bloqué ....QUANT AU TOILETTAGE / ARRËT DE VENTE PAR INTERNET !là où nous défendons la proximité et le conseil , la vente par internet a apporté de l'eau au moulin de la grande distribution , ce qui met notre discours à 10 000 lieux de la réalité .ce geste de suppression de vente par internet (catalogué par les économistes de "innovation destructrice" -lire le livre de ferry et la théorie de keynés et Schumpeter ) serait déjà une bonne base pour commencer à mettre à plat les pistes à étudier -pour l'instant c'est du grand n'importe quoi ..et depuis des années : comme les dossiers AVK exemple 200 boites d'anticoagulants sur le papier devaient instruire 200 dossiers de suivi soit d'un point de vue honoraires 200x40 euros , or au final 3 dossiers (opposition médecin/ biologistes/infirmières ) et ce service était assuré gratuitement depuis des années au sein de l'officine ...et ce sera la même chose pour le reste .un leurre ! maintenant si des pharmaciens ne pratiquaient pas ainsi leur métier auparavant (avant la décret sur les AVK ) , cela voulait dire qu'ils ne faisaient pas leur métier correctement . c'est pour cela aussi que nous ne sommes pas crédibles aujourd'hui et passons pour des incapables aux yeux des décideurs qui se marrent de voir les syndicats acquièscer sur ce genre de pratique mettre ne lace des procédures pour nous apprendre à travailler sans être payer et pour certains en faisant des frais d'aménagement de pièces , de zone de "dossier suivi AVK .le pharmacien est bon à plumer ,
  • 02/10/2014 à 09:27
    lanlan54
    alerter
    Continuons le combat et RESTONS mobilisés!!!!
    Il faut de nouveau fermer les officines en Octobre,novembre,décembre etc tant qu'ils n'auront pas compris que ce n'est pas le médicaments qui plombent les comptes de la SS . Percepteur du gouvernement pour collecte de TVA et gros pourvoyeur d'impôts et charges contribuant à apporter notre contribution à cette crise,nous sommes les sacrifiés sur l'hôtel du budget des restrictions .
    Génériqueur de la 1ère heure nous avons toujours été source d'économies et là on voudrait nous assassiner que l'on ne ferait pas mieux oubliant nos officines en manque de trésorerie . ATTENTION !!!! TRES GRAVE !!!!Réfléchissez!!!!
  • 02/10/2014 à 14:39
    cosette92
    alerter
    Pendant que Mr Leclerc communique via un spot télé montrant un pharmacien qui ne peut conseiller aucun médicament, enfin pour le moment.. je me demande ce que l'Ordre attend pour réagir? Il faut absolument communiquer de la même façon et expliquer à la population le pharmacien, sa formation et ses fonctions.

  • 02/10/2014 à 18:49
    cs
    alerter
    à pseudo de 8h47, je viens de revoir l'interview de Marisol Touraine sur public sénat. Ses propos sont clairs et dieu sait qu'après 33 ans d'exercice en tant que titulaire, je suis méfiant.
    1) ouverture du capital:elle veut qu'elle soit réservée au personnel de l'officine
    2) ouverture du monopole:uniquement dit elle pour des pdts type eosine ou sérum physiologique, elle veut ue les médocs restent chez nous, c'est clair
    3) liberté d'installation:elle dit qu'il y a déjà trop d'officines en centre ville , donc elle est contre puisque cette libéralisation entraînerait de facto un exode des phcies rurales vers des centre ville, à plus grande rentabilité.
    Mon regret concerne internet qui pour moi est le vrai danger, elle n'en parle pas . Maintenant,Macron décidera mais je maintiens que Touraine a l'air de notre côté, ce qui ressort de ses déclarations.
    PS:je ne suis pas de gauche
  • 02/10/2014 à 19:09
    UE
    alerter
    La Ministre de la santé n'a pas la main dans cette affaire, son avis est consultatif et elle manque d'objectivité.
    Il s'agit ici de libéraliser les professions réglementées selon les normes communautaires : les questions de la liberté d'installation et de la libre concurrence restent donc d'actualité.
    Ses propositions ne sont pas du tout en accord avec les exigences de la Commission.
  • 02/10/2014 à 19:24
    pseudo
    alerter
    à cs ,
    alors pour vous l'éosine est sans danger (mal utilisée donc sans le conseil avisé du professionnel ) ?!
    vous ne voyez que ce que vous voulez voir , l'auto persuasion , je ne suis pas sous le charme de MST qui n'y connait rien et qui ne s'est nullement plongée dans le sujet , juste un pantin de plus . et surtout vous ne voyez pas la dérive , la porte ouverte , et justement elle aurait été crédible si , comme pourtant vous le signalez , elle avait parlé d'interdire la vente sur internet , ce qui est un danger par définition (malgré les soit disant frein et système de sécurité ) ,cela équivaut à une création d'officine virtuelle , donc en contradiction avec votre petit 3 i , et vous oubliez de dire qu'elle était fier d'avoir permis la vente des tests de grossesse hors officine (vous n'avez pas bien regardé et écouté -elle a bien insisté avant de parler de l'éosine -ce qui m'a fait bondir !) , et se vantant qu'elle travaillait pour nous :elle avait mis en place l'essai de distribution à l'unité or ce n'est pas elle mais des députés qui ont relayé les demandes de pharmaciens (groupe de travail) qui ont été interrogés sur ce qui pouvait être amélioré alliant économie et diminuer les risques d'automédication par "consommation de reste de médicaments prescrits" , elle n'a rien fait ,elle a été obligé de suivre ce que les délégués ont récolté et remis (à nouveau ) à VALS . son discours est très superficiel et donne l'impression d'être dans le sens du poil , mais à bien regarder vous comprenez très vite qu'elle est complétement pour la politique de Macron médicaments (qui seront débaptisés pour ne pas être hors définition du code de la santé ) égal bien de consommation (donc pouvoir d'achat , et donc pouvoir augmenter la consommation , le nombre de consommateurs -théorie de keynés- pour faire développer / repartir les chaines de production -ici industrie chimique et pharmaceutique - . Xavier bertrand qui avait déjà eu cette attitude s'est rétracté voyant la merde à venir et qu'il faisait fausse route . rien à voir avec la santé , il faut être vigilant , la première chose à faire , si elle était intelligente et pour défendre notre profession c'est arrêter l'autorisation (et supprimer) de vente sur internet des médicaments , cela prouverait son intelligence et sa ruse et sa compréhension de notre système pour le défendre . que 20ans d'exercice en tant que titulaire mais aguerri aux menteurs et faux culs , aux politiques .
  • 02/10/2014 à 19:55
    eu
    alerter
    à ue , nous avons bien compris votre problème de ne pouvoir ouvrir votre officine dans votre bourgade , mais comme vous nous attendons l'autorisation d'ouvrir dans votre bourgade ! merci pour l'info .
  • 02/10/2014 à 19:56
    cs
    alerter
    Certes, elle n'a peut être pas d'influence, bien qu 'elle a eu un rôle très important dans la campagne de 2012, mais la sortie de fluocaril, valda ou même des tests de grossesse est difficile à empêcher , je vous accorde que l'eosine est discutable, cependant je crois que c'est un moindre mal si on peut conserver 90% de nos otc. Remettons les derrière le comptoir déjà, le libre accès est une catastrophe (saur pour les labos)
    Pour internet, peut on empêcher une société domiciliée au Luxembourg ou aux USA de vendre de l'actifed ou prontalgine en France? Qu'en pensez vous?

  • 02/10/2014 à 20:46
    UE
    alerter
    Vous croyez vraiment que la réforme va se cantonner à faire passer l'éosine, les valda ou le fluocaril en GMS ?
    Arrêtez de rêver...
    Pour eu, ne vous inquiétez pas, d'ici peu et compte tenu de la multitude de fermetures d'officines en milieu rural consécutives au départ en retraite de leurs titulaires sans possibilité de cession, les jeunes confères n'auront que le choix...
    Personnellement je connais déjà un dizaine de sites...
  • 03/10/2014 à 00:00
    pseudo
    alerter
    "quand on veut on peut" .je n'ai jamais mis les produits en avant malgré les directives de mme Bachelot qui déjà (et avant elle mr bertrand) travaillait pour la GRANDE DISTRIBUTION , je me suis fait traiter de ringard , d'idiot par les représentants , prônant la mise en avant , c'était d'ailleurs l'argument phare , pas chez moi ,car ils prenaient immédiatement la porte , certains ont essayé de revenir sans succès . je n'entend pas le chant des sirènes , j'ai déjà et depuis des années fait de sérieuses coupes dans les fameuses otc , dentifrices etc...je n'ai pas le produit dont on fait la pub , je pense et travaille molécules , toxicologie , pharmacologie etc... j'ai une éthique , les gens font des dizaines de kilomètres pour mon conseil , voire repartir sans rien avoir acheté , un travail de 20 ans avec une équipe que j'ai créé , les membres formés dans cet optique , un travail de pharmacien en rappelant les fondamentaux et l'essence de notre métier , remis en cause au quotidien .
  • 03/10/2014 à 00:02
    eu
    alerter
    à ue , faut pas rêver , faut avoir les pieds sur terre . rien ne pousse après une politique de la terre brûlée , il faudra attendre très très très longtemps .
  • 03/10/2014 à 05:07
    UE
    alerter
    à eu, les textes sont à l'étude en droit interne dans le cadre de la loi sur la croissance et ils existent déjà en droit communautaire qui prime sur le premier...

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...