26/09/2014 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Si l'objet était dans ces colonnes d'ouvrir les paris, on pourrait d'ores et déjà miser sur un maintien du monopole officinal en échange d'un grand toilettage des AMM.

Interrogée sur BFM TV et RMC ce vendredi matin 25 septembre, la ministre de la Santé Marisol Touraine a réaffirmé qu'elle n'était pas favorable à la vente de médicaments en grande surface. Certes, mais elle a aussi glissé dans son propos qu'il fallait, selon elle, « que l'on aille vers un nettoyage de la liste des médicaments» .

Donc pas de médicaments dans les supermarchés, mais des médicaments qui pourraient perdre leur AMM, donc ne plus être des médicaments, et de fait sortir du monopole officinal.

« Que l'on regarde s'il y a des produits qui ont besoin encore aujourd'hui d'être appelés médicaments, je crois que c'est utile» , a ajouté la ministre, prenant notamment l'exemple du dentifrice Fluocaril pour appuyer son propos.






Laurent Lefort

Les dernières réactions

  • 26/09/2014 à 17:46
    MEL
    alerter
    Super !

    Plus besoin d'embaucher des docteurs en pharmacie, je suis soulagé, merci.

    MEL
  • 26/09/2014 à 18:54
    kolp
    alerter
    C vrai 6ans d'etude pour vendre du Fluocaril..........
  • 26/09/2014 à 21:37
    glifanan
    alerter
    Il faut bien admettre que de trop nombreux "placebos" , sont encore prescrits, ...Alors que les prescripteurs, et nous les potards, savons tres bien de quoi il retourne !!!!

    maintenant ce qui change, c'est que l'on commence à en parler !!!

    Faut il en pleurer ...???

    Rien n'est moins sur.....
  • 26/09/2014 à 21:46
    pier
    alerter
    on va le garder notre monopole, mais il n'y aura plus rien dedans!

    plan B en action
  • 26/09/2014 à 23:19
    op08
    alerter
    placebos? glifanan, faites vous allusion à l'homéopathie? Boiron en GMS?
    pour le reste difficile de déterminer où devrait s'arrêter la frontière: dentifrice fluocaril bifluoré à 250mg et pas les autres médicaments à base de fluor dans la prévention des caries, toutes les pastilles pour le mal de gorge et les collutoires aussi...? une dérive qui peut nous emmener loin!
  • 27/09/2014 à 07:43
    garfield83
    alerter
    il faudrait que MST relise la définition du médicament qui se trouve dans le Code de la Santé Publique qu'elle est chargée en tant que Ministre (qui étymologiquement vient du latin minus :moindre) de faire appliquer. Mais connait elle son existence?
  • 27/09/2014 à 07:51
    garfield83
    alerter
    cela prouve bien qu'il est inutile de discuter avec les politiciens, ils ont déjà décidé de ce qu'ils veulent faire,: supprimer le monopole d'une manière ou d'une autre!
    il n'y aura pas de brèche dans le monopole : les pharmaciens auront toujours le monopole du médicament mais de médicaments il n'en existera plus les professeurs nimbus sont géniaux!
  • 27/09/2014 à 07:53
    molière
    alerter
    si Molière était en vie, il écrirait une tartuferie avec Marisol la ste Nitouche, en reine des hypocrites.
    Le dépeçage de la pharmacie est en phase terminale, et les syndicats vont s'empresser d'accepter comme d'habitude.
  • 27/09/2014 à 09:06
    Mystery
    alerter
    Le point de vue de Mel est tout simplement inadmissible!!!!!!!!! Si les médicaments sans ou avec ordonnance(s) se retrouvent dans les GMS, il ne faudra pas s'étonner ou venir se plaindre lorsque le nombre d'accidents ou de décès dûs au non respect des posologies, de surdosage voir d'overdoses augmentent de manière exponentionnelle!!! Mr Leclerc affirme que des pharmaciens sont présents dans les rayons parapharmacies de ses grandes surfaces, en réalité il n'en a pas ou si peu qu'ils sont contraints de faire un roulement entre les divers points de vente. Il souhaite vivement embaucher des pharmaciens mais pour un salaire de misère en dépit de la longueur des études et du diplôme!!!!!! Or il est illégal de développer un rayon de parapharmacie, une parapharmacie sans la présence constante d'un pharmacien!!!!!!!

    Beaucoup de gens pensent que les pharmaciens sont des privilégiés mais ils oublient que ces personnes se consacrent avec beaucoup de dévouement à leurs patients, ils apportent des conseils mais aussi énormément de services, d' écoute !!!! S'ils n'existent plus d'officines, qui fera les gardes de nuit, les jours fériés et les week-ends???????!!!!!!!!!
    Les plages horaires d'ouverture des pharmacies sont aussi très étendues! Quand la majeure partie de la population profite de son temps libre grâce aux 35 heures, les pharmaciens sont encore présents dans leurs officines!!!! Ils accomplissent bien plus que 35 heures de travail par semaine!!!! Et quand les patients ont besoin d'eux ils sont bien contents de les trouver notamment les jours ou nuits de garde, les week-end ou jours fériés!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Alors arrêtez de les considérer comme des privilégiés!!!!!!!
  • 27/09/2014 à 09:34
    jl
    alerter
    Je pense qu'il faudrait déjà revoir la liste des ministres compétents..Il y a de nombreuses économies à réaliser à ce niveau..Quand aux hauts fonctionnaires qui les conseillent, toujours les mêmes ,quelque soit le gouvernement, la liste à supprimer est encore plus longue..
  • 27/09/2014 à 09:54
    elpadre78
    alerter
    Monopole?
    De quoi va-t'on bientôt parler?
    Supprimerait-on les AMM trop anciennes
    (paracétamol, aspirine, ibupro, diclofénac,hexétidine etc etc...)?
    Ne garderons nous que les medocs vendus à marge 0?
    Ils sont trop forts ces coyotes!
    Cependant à vouloir trop prendre ils risquent de tout perdre car lorsque nous serons enterrés nous ne serons plus cette variable d'ajustement qu'ils utilisent depuis 20 ans pour soit-disant réguler la hausse des dépenses de santé. Ils devront donc les justifier autrement, peut-être par leur bétise (rêvons).
    En attendant prenons l'air mardi, se sera un enterrement de 1 ère classe.
  • 27/09/2014 à 10:25
    jl
    alerter
    L' avantage pour Boiron de passer en GMS, c'est de ne plus avoir à justifier les A.M. qu 'on leur a supprimées sauf si le laboratoire paie sa rançon pour chaque plante..Donc pour BOIRON , c'est tout bonus avec la liberté des prix sur leurs spécialités et à nouveau la possibilité de vendre leurs teintures mères (retirées du marché récemment)...... sans la surveillance et l'avis du pouvoir comptable, incompétent en santé mais tout puissant.. ..Il est évident que le déremboursement de l' homéopathie est en marche et justifié par un passage en GMS, au préalable, puisque nos sommes gouvernés par des faux culs.
  • 27/09/2014 à 11:52
    combat
    alerter
    On a beaucoup trop tardé à faire grève. Préparons nous a une grève très dure. Je veux bien qu'on nous enlève tous ces produits, mais dans ce cas il faut compenser par une marge-honoraire plus conséquente.
    On ne peut pas avoir un personnel compétent, des obligations nombreuses et avoir une marge minuscule.
    Messieurs des syndicats UNION DANS LE COMBAT.
    MUNICH c'est fini, la guerre est déclarée.
  • 27/09/2014 à 20:12
    hamlett
    alerter
    Ah bon, il y a des phiens chez edouard
    Mort de rire
    J'ai demandé à en rencontrer un, on m'a répondu qu'ils en cherchaient un, vu que l'ancien avait démissionné
  • 27/09/2014 à 22:25
    mma13
    alerter
    qui sont nos ministres qui ont signés les AMM??
    des noms??
    qui sont les fonctionnaires qui ont planché sur les dossiers??
    combien de temps???

    cout de revient estimé des AMM??
  • 28/09/2014 à 10:46
    cs
    alerter
    Il semblerait qu'un nouveau discounter, déjà installé en province , arrive à Paris . exemple de prix, Nurofen:1,30 €.......Cherchez l'erreur???
    Notre premier adversaire ne sera pas Leclerc mais ce type de pharmacie dont le seul but n'est pas d'augmenter le pouvoir d'achat de ses clients mais d'entraîner la mort de ses confrères .
    Comment une profession régie par un Ordre ne peut empêcher une telle dérive commerciale sur des médicaments, je ne parle pas de la para là. Si notre monopole est revu à la baisse, ne pourrait on comme pour le livre sacraliser le prix des médicaments otc, avec une loi (question posée aux experts du Moniteur )
  • 28/09/2014 à 12:38
    Arror
    alerter
    ce sont vraiment des abrutis ....
  • 28/09/2014 à 19:01
    droopy17
    alerter
    Interdie de vendre des médicement par les portes
    de la grande distrisbution mais par la fenetre oui.
    Pour se faire avoir les pharmaciens se font avoir
    bien a sec.
    Bravo continuer.
    Chapeau bas.
  • 28/09/2014 à 21:02
    Anonyme
    alerter
    Je viens de voir le spot télé des notaires . Super !!! Faisons la même chose nous sommes plus nombreux que les notaires alors engageons une bonne com avec 3 spots à thèmes différents un sur la liberté d'installation ( maillage) un sur les médicaments en grande surface, un sur l'entrée au capital par des non pharmaciens . Faisons des spots courts et humoristiques sortons de notre image de nantis.... Soyons créatifs et cotisons nous !!!!!!!!!!
  • 28/09/2014 à 21:44
    coucou
    alerter
    et vous pharmaciens vous faites vos courses chez les epiciers du coin?
  • 29/09/2014 à 02:09
    GMSouDISCOUNTER
    alerter
    EST CE QUE LES DISCOUNTERS ne pourraient pas être poursuivis pour pratiques anti-confraternelles? leurs moyens de pressions sont inégalables auprès des labos, ou plutôt auprès du commercial grand compte qui tient à sa prime de fin d'année: il a tellement plus de marge de manœuvre que les autres commerciaux des autres pharma, donc les petites l'ont forcément dans l'os.
  • 29/09/2014 à 10:53
    elpadre78
    alerter
    FSPF- USPo et le conseil de l'Ordre des Pharmaciens ont la douleur de vous faire part du décès du monopole pharmaceutique.
    La cérémonie se déroulera le mardi 30 septembre devant le ministère des finances ou l'oraison funèbre sera assurée par MST, sinistre de la manté.
    Le cortège funèbre se rendra au Sénat (tout neuf tout beau donc peu concerné) avant de se disperser de façon définitive dans les officines.

    Voila ce que j'attends de cette belle journée, RIEN! Nous jouons avec des cartes truquées face à des tricheurs professionnels qui ont dans leur manches tous les plans B,C, D etc...

    A Coucou:
    Oui quand il en existe encore j'y vais ainsi que chez le libraire, le boulanger, le boucher et chez les producteurs locaux. Maintenant je ne vois pas à quoi sert votre remarque dans ce débat.
  • 29/09/2014 à 11:15
    effet pervers
    alerter
    personnel reduit a sa plus simple expression un etudiant a mis temps un titulaire present trente cinq h par semaine et le reste du temps un service de garde a guichet ferme avec honoraire approprie rembourse ou pas voila ce que risque d etre la pharmacie de nos villages francais
    bravo vous avez tous gagne le pari de l emploi et du pouvoir d achat et de la ruralite c est tout le contraire qu on attendait liberaliser la sante c est lui enlever son caractere social
  • 29/09/2014 à 12:54
    cs
    alerter
    Fin du monopole doit entraîner une refonte de notre marge sur les médocs. À négocier par nos syndicats unis après la grève
  • 29/09/2014 à 19:18
    op08
    alerter
    à coucou: oui je fais mes courses au marché, chez le boulanger, le boucher du coin ... (et je regarde les prix) des épiceries hélas il n'y en a pratiquement plus!
  • 30/09/2014 à 06:56
    a coucou
    alerter
    Oui, je privilégie le local! Il est temps que le concept de commerce équitable soit appliqué en France, autour de nous... Je vais au marché, j'adhère à une amap et à une "ruche qui dit oui"., je vais au boucher et au fromager. On achète moins mais on mange cent fois mieux!
  • 30/09/2014 à 07:02
    rp
    alerter
    En cas d'effritement du monopole, Plutôt qu'une renegociation des marges, il serait quand même judicieux d'engager la voie à de nouveaux services rémunérés... Autoriser le partenariat simple avec l'opticien, campagne de vaccination contre la grippe, interdire le mad hors officine...
  • 30/09/2014 à 10:13
    picsou
    alerter
    Inscrivons cette ignominie au titre du Casus Belli, de toute façon la grève sera longue
  • 01/10/2014 à 12:30
    lapaixsoitavecvous
    alerter
    Chacun son métier. Nous ne sommes pas épiciers, ni médecins. Il faut tendre vers l'amélioration de notre exercice, l'éducation thérapeutique du patient et le conseil, rémunérés. L'officine restera alors un espace plébiscité, rassurant et compétent pour nos patients.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...