25/09/2014 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Comptoir : comment expliquer la grève

La grève des officines le 30 septembre se prépare au comptoir. Voici quelques clés pour expliquer le mouvement en préparation, qui pourrait être mal perçu par les clients dans la perspective de la fermeture des pharmacies.

Dans leur majorité, les officines se préparent à la grève pour le 30 septembre prochain. La plupart d’entre elles préviennent d’ores et déjà leurs clients en apposant des affiches dans l’espace de vente ou en vitrine, afin qu'ils prennent leurs dispositions pour le jour J. Certaines font signer des pétitions.

Mais comment expliquer de manière efficace au comptoir cette fermeture de la pharmacie ?

« Il y a d’abord pour toutes les officines participantes la nécessité d’avertir ses patients et clients et de faire un travail d’explication. Car de manière générale, les grèves et manifestations sont mal perçues par le grand public, synonymes de blocages et de prises en otage », estime Brigitte Defoulny, directrice de la société de conseil et de formation en officine Héliotrope.

Premier conseil de l’experte en communication : expliquer que ce mouvement qui rassemble de nombreux professionnels de santé vise à défendre les intérêts des patients et non des professionnels eux-mêmes. Autrement dit, cette réforme n’aura pas pour conséquence un manque à gagner pour les pharmaciens, mais bien une mise en péril du système de santé publique.

« Insistez sur les bénéfices qu’apportent le modèle de l’officine actuel, comme la proximité et la qualité, en rappelant les nombreux services, y compris gratuits, qui sont rendus à la population par les pharmaciens », souligne Brigitte Defoulny.

Une grève nationale des officines est suffisamment rare pour que les patients perçoivent la gravité de la situation. N’hésitez donc pas à employer des termes forts. Et être incisif, cela ne veut pas dire pleurer sur son sort !

Exemple d’argumentaire sur la question du prix : « dans un premier temps, la grande distribution (ne focalisez pas sur Leclerc !) sera prête à CASSER le prix des médicaments pour prendre le marché. Mais lorsqu’un certain nombre d’officines de proximité auront été TUÉES, devenue en situation de force, elle fera ce qu’elle veut avec les prix ». Pour rappel, les prix des médicaments en pharmacie sont en France parmi les moins chers d’Europe.

Rappelez également que la vente en grande distribution est uniquement soumise à la notion de profit. « Vous risquez de n’y trouver que ce qui rapporte de l’argent », argumente Brigitte Defoulny. Alors que, selon une enquête citée par l’Ordre des pharmaciens, 4 Français sur 10 sont déjà sortis d’une pharmacie sans rien acheter…

Bien-sûr, pour renforcer son efficacité, toute l’équipe doit être au diapason de cette communication.






Matthieu Vandendriessche

Les dernières réactions

  • 25/09/2014 à 21:57
    Mtac
    alerter
    N'étant ni titulaire, ni syndiquée, mais consciente de l'avenir très incertain de la profession de proximité qu'est l'officine, je serai plutôt pour une action de mécontentement plus responsable, du style grève partielle :

    afficher un grand message sur l'officine pour signifier nos inquiétudes mais ne pas mettre dans l'embarras nos patients et les prescripteurs environnants avec une ouverture partielle de CONSCIENCE PROFESSIONNELLE type 10h12h et 17h19h....? Faire passer un message de SERIEUX et d'UTILITE de notre rôle au plus près des patients....
  • 26/09/2014 à 08:17
    potard
    alerter
    Faire la Grève 1 jour c'est RIDICULE
    Une grève est basée sur une revendication qui doit être obtenue avant qu'elle ne cesse !
    Rideau fermé 1 journée cela ressemble à un gros caprice coléreux !!!
    Fermez vos boutiques tous les jours jusqu'à nouvel ordre à partir de 15h ! tous !!
    Et là la gène sera palpable sans remettre en question votre rôle et votre service.
    Et cela touchera sur le long terme tous les citoyens.
  • 26/09/2014 à 09:08
    edouard
    alerter
    expliquez que le prix d un kg de fruits et legumes est multiplie par quatre qd il arrive ds la gde distribution et ou en sont arrives les agrculteurs ;;;;;;;;;veut on la meme chose pour l avenir du medicament ,,,,,m edouard les consommateurs ne sont pas dupes
  • 26/09/2014 à 09:26
    jl
    alerter
    Pour les petites officines, le patient ne vient que pour ses ordonnances, et va acheter le non remboursable chez le pharmacien soldeur le plus proche..C'est la réalité, personne de peut dire le contraire....Donc , votre grève va servir aux plus nantis d'entre vous, ceux qui vous exterminent dans l' indifférence générale... A la limite, la vente en GMS, ferait revenir une partie de votre patientèle qui était captée par votre" cher confrère " qui se sert de vous, pour justifier un monopole qui n'existe plus que pour eux, en réalité.
  • 26/09/2014 à 09:32
    sans culotte
    alerter
    MARISOl est contre la vente de médicaments en grande surface, solution sortir les médicaments de la définition Donc MARISOL nous entube comme d'habitude. Comme d'habitude la FSPF va s'empresser de signer en considérant que cela aurait pu être pire. La sape de la profession continue.
  • 26/09/2014 à 09:45
    nano
    alerter
    message de 9h26. très bon et extrêmement véridique. merci du témoignage.
  • 26/09/2014 à 10:40
    titanch2
    alerter
    Le plus important dans une grève, c'est l'écho qu'en feront les médias. Et comme ceux-ci ne nous sont guère favorables, j'ai bien peur que notre action, la première de cet ordre depuis bien longtemps, ne soit présentée comme "la défense d'intérêts corporatistes d'une profession de nantis opposée aux évoutions de notre société. Ce qu'il nous faudrait, c'est un "Patrice Peloux des pharmaciens", présent sur tous les plateaux télé ou radio avec des arguments chocs. Sinon notre message, même si nous nous appliquons à le délivrer dans nos officines, ne passera pas.
  • 26/09/2014 à 10:42
    ffl
    alerter
    ok pour des slogans qualité, proximité et pourquoi pas " les grandes surfaces feront elles les gardes de nuit?pour vendre des suppos glycérine a minuit? "
    Affiche pour Manif a lille mardi 10h30
  • 26/09/2014 à 11:58
    LoDGE
    alerter
    Apparemment, certains d'entre vous tiennent plus à leur tiroir caisses qu'à leur profession et leur éthique.....
  • 26/09/2014 à 12:26
    v
    alerter
    c'est clair qu'une journée de greve et une manif' ca ne sert a rien malheureusement..
  • 26/09/2014 à 13:52
    pharmacien
    alerter
    Et oui cette greve ne va servir qu(au plus gros ! Bien vu 9h26 !
    Pourtant le pharmacien est le garant de votre santé ! lol ... Meme pret a vendre sur internet pour gonfler son benefice .... Pareil pour la vente d'alcool : bravo à ceux qui en revende par bidon ; mais c'est vrai qu'il sont en regle vis à vis des douanes en payant les droits ; mais le code de la sante public permet il ça ?
    Malgres tout je fermerais Mardi pour rester solidaire avec ceux qui sont encore de " vrais pharmaciens "
  • 26/09/2014 à 14:13
    potard
    alerter
    à 12:26 : Alors pourquoi pas LA grève tous les jours à partir de 15h ?
    Aucune loi n'oblige les officinaux à ouvrir selon une plage horaire définie, non ?
    Alors à partir de 15h c'est GARDE comme cela le service est rendu, le CA ordonnance conservé (cf rotation des tours de gardes), les horaires des salariés redispatchés selon l'activité et la totalité des malades qui ont vraiment besoin de vrais médicaments génée ....
    Oups pardon pour les potards de galerie et discount ....
  • 26/09/2014 à 17:51
    cs
    alerter
    La grève est indispensable ,pas par rapport à la population, mais car elle fait peur au gvt, qui n'en a pas besoin en ce moment . Cette grève bien suivie avec toutes ses composantes rétablit les rapports de force . Au final, je prédis une reformette:
    Perte de l'amm pour certains otc qui passeront en gms
    Pas de liberté d'installation mais créations et transferts facilités dans certaines zones.
    Contrôle accru pour la vente sur internet, une commission sera nommée......
    Ouverture du capital facilitée pour les adjoints et préparateurs.
  • 30/09/2014 à 08:04
    coucou
    alerter
    les pharmaciens ont tjrs penser a faire du fric , jamais a leur personnel il est logique que maintenant on vende certains produits en grande surface
    de toute façon ya pas d'avenir en pharmacie pour les préparateurs débuter à 1000 euros net 10 ans apres pareil c'est sur les gens vont ailleurs surtout qu'en l'ambiance est délétère et que le personnel est pressurisé

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...