24/09/2014 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Grève, fermeture : vos obligations envers l’autorité sanitaire

Les pharmaciens s'apprêtent à participer à deux grèves. La première, le jeudi 25 septembre, à l'appel du syndicat USPO concerne les gardes de nuit. La seconde, le mardi 30 septembre, à l'appel de l'Union nationale des professions libérales (UNAPL) couvre la journée entière. Quelles sont les obligations à remplir vis-à-vis des autorités sanitaires ?

Devez-vous déclarer la grève de gardes du 25 septembre auprès de l’agence régionale de santé (ARS) ?

Oui. Si vous envisagez de participer à la grève des gardes de nuit qui débutera le 25 septembre, vous devez vous déclarer auprès de l’ARS de votre région. Cette déclaration doit prendre la forme d’un courrier en recommandé avec accusé de réception. 

Si le préfet l’estime nécessaire, il procédera à la réquisition de pharmacies afin d’assurer la continuité de l’accès aux soins. Selon les ARS, ce sont les pharmacies désignées sur le tour de garde qui seront réquisitionnées. 


Des réquisitions ont-elles déjà eu lieu ?

Oui. Plusieurs ARS ont confirmé que des préfets ont procédé à des réquisitions, notamment en Aquitaine ou en Bretagne. Dans cette région, l’ARS signale déjà 22 pharmaciens réquisitionnés en Ille-et-Vilaine, quatre dans les Côtes d’Armor, deux dans le Morbihan et une dans le Finistère. Les réquisitions en région Rhône-Alpes devraient parvenir dans les prochains jours aux pharmaciens concernés. 


Quelle conduite à tenir pour la fermeture du 30 septembre ?  

La fermeture de l’officine le 30 septembre ayant lieu dans la journée, elle peut se faire sans déclaration obligatoire auprès de l’ARS. Certaines ARS incitent les pharmaciens à se déclarer néanmoins afin d’assurer un meilleur accès aux soins pour le patient.

 

Devez-vous informer les patients ?

Oui. L’article R.4235-49 du Code de la santé publique impose au pharmacien de porter à la connaissance du public les noms et adresses de ses confrères proches en mesure de procurer les médicaments aux patients. Ainsi vous devez contacter l’ARS compétente sur votre territoire pour connaître les pharmacies en mesure d’assurer la délivrance auprès des patients.

 

 

 

 






Anne-Charlotte Navarro, juriste, responsable du service Moniteur Expert.

Les dernières réactions

  • 24/09/2014 à 21:48
    Anon
    alerter
    Merci de ces précisions.
  • 24/09/2014 à 22:15
    Ras le bol
    alerter
    Quand la GMS aura tout raffle,comment feront les patients pour trouver le Leclerc ou Auchan le plus proche la nuit à 60 km près?
  • 24/09/2014 à 23:09
    Lanlan 54
    alerter
    pendant ce temps les GMS feront les foires aux vins pour essayer d'en écouler le plus possible au détriment de la santé de leurs clients alors qu'ils nous laissent prodiguer nos conseils élaborés après 6 ans d'études difficiles et d' expériences liées aux comptoirs de nos officines. Merci et
    nous,nous ne souhaitons pas vendre de vins!!!
  • 25/09/2014 à 08:48
    Normal 74
    alerter
    - des syndicats en dessous de tout ...
    - des pharmaciens qui se laissent plumer sans réagir ...
    ... et voilà que se réalise la prophétie que Mr Lacombe annonçait il y a déjà plus de 30 ans ...
    ... merci à tous ces acteurs responsables de cette belle autodestruction!
  • 25/09/2014 à 14:15
    esculape
    alerter
    Enfin la liberté d'installation pour les diplômés.Assistants, ne manifestez pas pour défendre les rentes de vos titulaires car vous faites parti des cadres les moins biens payés sans aucun plan de carrière.....
  • 25/09/2014 à 19:44
    droopy17
    alerter
    Et l"avenir des préparatrice et préparateur quelque réponse peut on leur donner.
  • 26/09/2014 à 15:06
    jolex3800
    alerter
    a esculape : difficile d'être bien payé quand on accepte pas de travailler suffisamment le samedi ou au delà de 35h (voire 50-60h comme un titulaire, qui prend que 15 jours de vacances par an, qui travaille double gagne double c'est la moindre des choses. Qui prend tous les risques financiers pour payer son outil de travail dont vous bénéficiez vous même gratuitement et sécuritairement ? qui se retrouve avec une 1/2 retraite en fin de carrière ? etc....
  • 26/09/2014 à 18:05
    Lucien
    alerter
    "Qui travaille double gagne double", voilà une belle maxime. Mon pharmacien d'à-côté m'avait dit un jour qu'il gagnait 4000 € / mois. Joli salaire... Mais pour 60 h / semaine !
    Ramené aux 35 h ... Ça fait 2300 € / mois, soit le salaire de son pharmacien assistant.
  • 26/09/2014 à 20:19
    aline
    alerter
    si une pharmacie est réquisitionée le 30 septembre le titulaire doit il etre present ou est ce comme souvent l assistant qui assure?

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...