17/09/2014 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Génériques : sévère réquisitoire de la Cour des comptes

Prix, répertoire, prescriptions… Dans son rapport annuel diffusé ce mercredi 17 septembre, la Cour des comptes dresse à nouveau un bilan critique de la politique française du médicament générique.
La Cour des comptes critique à nouveau sévèrement la politique française du générique, dans son rapport annuel sur l’exécution des lois de financement de la Sécurité sociale, rendu public ce mercredi 17 septembre.

Résultats « modestes » et coûts « élevés » : le système du médicament générique est « à bout de souffle », représentant 30 % du marché du médicament remboursable en volume et 15,5 % en valeur.

Dans la 3e partie du document, la Cour des comptes propose purement et simplement de supprimer le Répertoire des génériques, jugé « obsolète ». La mesure permettrait de traiter dans un cadre global l’ensemble des médicaments non protégés par un brevet, soit près de la moitié du marché en valeur. Dès à présent, le Répertoire pourrait être remplacé par « une base de données administratives et scientifiques » incluant notamment les sprays.

Selon l’institution, il faut rendre l’officine moins dépendante économiquement des génériques, de manière progressive.  « La réduction programmée dans le temps des marges de distribution sur les génériques » permettrait de financer le nouveau mode de rémunération des officines. La rémunération à la performance sur la vente de génériques est remise en cause par la Cour des comptes.

Concernant les prix, il est proposé l’application d’accords prix-volumes avec les laboratoires, permettant de compenser les fortes baisses de prix par l’augmentation des volumes. De même, la Cour des comptes prône « l’augmentation des baisses et décotes de prix intervenues sur le médicament déjà existants et sur les quelques classes thérapeutiques les plus utilisées ». Les prix des médicaments sans ASMR (amélioration du service médical rendu) pourraient être alignés sur celui des médicaments analogues lorsqu’il fait l’objet de décotes.

Sur le sujet particulier du paracétamol, la Cour des comptes estime que la mise sur le marché de génériques inscrits au répertoire pourrait stimuler la concurrence entre producteurs, en parallèle d’un déremboursement, source d’économies plus importantes qu’une baisse de prix, actuellement en négociation.

La continuité de délivrance des mêmes génériques pourrait être étendue à tous les assurés, au delà des seuls patients âgés.

Toujours dans le viseur de la Cour des comptes, les prescripteurs. Elle propose de renforcer le dispositif conventionnel en élargissant le périmètre de la rémunération à la performance, en fixant des objectifs « plus significatifs » et des sanctions en cas de non-réalisation. Des objectifs sur la prescription en DCI, qui doit intervenir en janvier 2015, pourraient être fixés, suggère l’institution.

S’agissant de l’information diffusée aux médecins par les caisses, « une analyse systématique et périodique de celles concernant les médicaments, ajustés en fonction des caractéristiques moyennes de leur patientèle, permettrait de déterminer les économies potentielles liées à une optimisation des prescriptions ».

Enfin, la Cour des comptes prône la mise en place de campagnes régulières de communication institutionnelle sur la qualité et la sécurité des génériques.






Matthieu Vandendriessche

Les dernières réactions

  • 17/09/2014 à 14:36
    B
    alerter
    Que de contradictions. Le générique est à bout de souffle et il faut supprimer le répertoire. Mais en même temps, il faut inscrire le paracétamol au répertoire !!!
    Il faut baisser, les prix, supprimer la rémunération à la performance du pharmacien, améliorer celle du médecin et rendre le pharmacien moins dépendant du générique. Ils ont des propositions concrètes pour ne pas plomber en même temps nos officines ? C'est anormal que le médicament porte à lui seul 50% des économies réalisés alors qu'il représente moins de 15% des dépenses.
    Pour faire réaliser des économies à la République, ils pourraient aussi analyser les salaires des fonctionnaires de l'IGF, vérifier leur efficience, jeter un œil à la rémunération, retraites et autres indemnisations des ministres, députés, sénateurs, conseillers régionaux, départementaux... et y voir si il n'y aurait pas là quelques points de pouvoir d'achat à faire gagner aux Français. Mince, j'oubliais, on ne mord pas la main de celui qui nous donne à manger!!!
  • 17/09/2014 à 17:38
    Cocote
    alerter
    Va t on tuer la poule aux d'or ???
  • 17/09/2014 à 18:17
    Marco75
    alerter
    Le sujet c'est le taux de prescription NS de nos confrères médecins...
  • 17/09/2014 à 20:32
    faille
    alerter
    Là où il y a le plus à gagner ce n'est pas sur les NS mais sur les prescriptions dans le repertoire: en France le Crestor c'est une statine sur 3, en Allemagne c'est 0.5%!!!
  • 18/09/2014 à 12:22
    ano
    alerter
    en Angleterre et en Allemagne où les taux de pénétration du générique sont de l'ordre de 75 % il n'existe pas de répertoire et la substitution se fait au niveau d'une classe c'est à dire sur la base d'une indication comparable. impossible en France ? mais on le fait déjà à l'hôpital depuis des années et même que les médecins jouent le jeu !!!

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...