12/09/2014 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
Dix minutes. C’est environ le temps qu’il faut pour préparer une ordonnance d’antibiotiques à l’unité « quand on est bien rôdé », estime Imène Lahlou, adjointe à la Pharmacie Marcadet, dans le 18e arrondissement de Paris. Sa titulaire, Isabelle Adenot, également présidente de l’Ordre national des pharmaciens, a reçu dans son officine, ce vendredi 12 septembre, Marisol Touraine. La ministre de la Santé était venue lancer l’expérimentation en présentant une ordonnance factice d’amoxicilline.

En premier lieu, le patient doit signer une lettre de consentement pour participer à cette expérimentation, étant entendu que l’INSERM, en charge de l’évaluation, va traiter les informations de façon anonyme et confidentielle.

Le patient est libre d’interrompre sa participation au dispositif à tout moment, sans avoir à justifier sa décision. En communiquant son numéro de téléphone, il accepte d’être contacté et de répondre à des questionnaires d’enquête. Un refus d’adhésion par le patient est notifié (sexe, âge, motif du refus).

L’ordonnance présentée requiert la délivrance de 21 comprimés d’amoxicilline, la posologie étant de trois grammes par jour pendant 7 jours. Imène a donc délivré une boîte entière de 14 comprimés auxquels s’ajoutent 7 comprimés déconditionnés d’une seconde boîte. Le blister est alors découpé et les comprimés sont conditionnés dans une boîte en carton portant, sur une étiquette de la pharmacie les mentions : nom du patient, nom du princeps et de la DCI correspondante, dosage, voie d’utilisation et posologie. La durée de traitement est également indiquée. Une contre-étiquette mentionne le numéro de lot du médicament, la date de péremption et le numéro d’enregistrement à l’ordonnancier informatique.

« Mais le reste du blister découpé ne comprend pas la date de péremption », remarque alors Marisol Touraine.

Pour compléter la dispensation, Imène joint la notice incluse dans la boîte ou réalise une impression de la fiche du médicament disponible sur le portail médicaments du gouvernement.

« Pour la facturation, c’est une simple règle de trois », complète la jeune adjointe, alors qu’aucun changement n’interviendra dans la transmission de la facture aux organismes payeurs.






Les dernières réactions

  • 12/09/2014 à 19:54
    automatik
    alerter
    je croyais que l'amoxicilline ne faisait partie de antibiotiques de l'expérimentation!
  • 12/09/2014 à 19:58
    vj
    alerter
    ceux qui ont pondu cette idée ne bossent pas en officine ca se voit!!
  • 12/09/2014 à 20:14
    cd
    alerter
    je ne comprends pas pourquoi sur cette boite on note le nom du patient , on ne le note pas sur la boite entière on ne mentionne pas non plus la voie d'utilisation et la posologie ni la durée dans la règle générale sauf bien sur si la patient ne peut relire l'ordonnance . je comprends encore moins pourquoi sur cette boite on note le n° d'ordonnancier .
    Ce que je trouve de plus long a faire avec minutie afin de préserver l'intégrité de l'emballage c'est le découpage , car même on a tous appris à découper quand on doit le faire avec les produits stupéfiants c'est déjà un peu .........alors quand il faudra le faire a longueur de journée .Après tout on sait déjà le faire à part que c'est moins fréquent et dans un autre intérêt que l'intérêt supposé économique . surtout qu'il serait plus simple de faire réaliser des boitages et des durées de traitement plus en adéquation car je suppose que l'on va devoir facturer la seconde boite et l'étiquette mais à qui ??
    mme Touraine ferait mieux de faire la chasse aux abus , j 'ai constaté hier un montant de plus de 20000€ de lucentis pour une femme de 87 ans sur 3 ans auquel il faut rajouter les autres collyres liés a l 'injection , et les visites de l'ophtalmo (plus de 20) bref l histoire ne dit pas si elle voit mieux . j’espère pour pouvoir lire sur les boites . des abus comment lutter ? quand on voit sans aucun racisme des personnes originaires du loas venir chercher des médicaments 400€ environ alors qu'elle ne présente pas la pathologie pouvant etre soignée avec ce produit . on sait trés bien qu'elle l'envoie dans son pays d'origine avec bien entendu un médecin véreux . Les arrets de travail pour dépression , pas besoin d'etre un trop bon comedien pour cela ... Aprés on refuse un scanner à une jeune fille de 18 ans qui semble avoir quelque chose depuis plusieurs mois sous pretexte qu'elle est trop jeune ..................
    Enfin , grace a cyclamen , on voit ce qu'une infime partie de la société vient chercher en pharma et ne prend pas .... bref les politiques ne feront rien on ne sont pas touchés !!!
  • 12/09/2014 à 20:30
    pharmacien
    alerter
    ca ma l'air tres simple tout ca et d une rentabilite extreme...decoupage, etiquette,contre etiquette et en plus dix minutes pour une ordo d amoxicilline...on revient a la maternelle.

    classiquement, on aurait donner 4 btes de 6 soit 24cp plutot que de 2btes de 14cp soit 28cp...et pris du temps pour expliquer la prise aux repas, de se mefier des troubles digestifs et meme de conseiller un probiotique...

    une autre solution aurait été que le médecin fasse la prescription pour 6jours directement...3 btes de 6cp...mais ne leur en demandont pas trop...il vaut mieu embeter le pharmaciens

    une autre solution aurait été de considerer le pharmacien comme un docteur en pharmacie...un type qui maitrise le medicament...de pouvoir laisser le pharmacien adapter la posologie en expliquant au patient de prendre 3cp par jour pdt 6jours...

    mais malheuresement les patients n ont plus confiance en nous...a force de leur expliquer les memes choses sur les generiques, de relayer les message des autorites de santé et de la securité sociale qui se font regulierement contester dans les medias et par des «pseudo pro de santé». qui va croire au comptoir qu un traitement de 6jours d antibiotique et equivalent a 7.

    la prochaine etapes sera le pharmacien fonctionnaire ou de chez leclerc qui sera enferme entre quatre murs...il recevra ordonnance par une trape...il preparera, decoupera, collera etiquette,mettra dans un paquets lensemble du traitement.le patient viendra retirer son paquet a un guichet...consequence plus de conseils pour le malade.

    si cette experimentation et valider et imposer a l ensemble du territoire et le monopole disloquer ce sera la fin de notre profession
  • 12/09/2014 à 20:48
    Reality
    alerter
    Nous mettrons un quart d'heure pour délivrer 9 comprimés et les patients prendront leurs 90 comprimés de paracetamol chez la GMS du coin..Quel avenir fabuleux! Nous nous pairons les collaborateurs à préparer les 3 cp,se coltiner les poubelles de nos concitoyens ,au nom de cyclamed on nous ramène tous les fonds de tiroir, les aiguilles usagées dont nous nous chargeons de la collecte et de l'enlèvement à la place des collectivités locales ,quand on a des ordonnances HAD qui n' ont pas été détournées par compérage entre confrères véreux et centre de santé ,nous livrons gratuitement....Et cependant nous ne sommes exemptés de payer nos charges et impôts divers ,et l' équipe officinale mérite son salaire, quant à nous ....nous avons le ´titre ´ de pharmacien titulaire cela nous suffit bien,pourquoi faudrait il en plus que l'on puisse en plus vivre de notre activité (?)
  • 12/09/2014 à 21:07
    nt
    alerter
    ça a l'air plutôt complexe comme ça on dirait la galère des stups !!!! .... le plus simple serait une boite de 200 comprimés fournie avec 20 notices, le tarif serait au comprimé, on met le nombre de comprimés demandé, on note toutes les informations, on met une notice, et on rajoute un honoraire de dispensation à l'unité d'au moins 3 euro....(1 euro comme pour tous les conditionnements d'ici à 2016 + 2 euro pour la boite, la contre étiquette, le temps passé, la traçabilité, comme une prep quoi.....).... MAIS je suis de ceux qui pense que ce système est INUTILE ! Les boites correspondent à des poso et des durées STANDARDS définies dans les recommandation.... il faut juste que les prescripteurs respectent bien ces préconisations et il n'y aura plus aucun gaspillage d'antibio.... Un birodogyl en boite de 10cp à 3 par jour 7 jours, peut être tout aussi efficace à 3 par jour "A FINIR 2 boites"
  • 12/09/2014 à 21:18
    Fredo3000
    alerter
    J'espère que pour une fois les confrères sauront dire non a cette initiative qui n'apportera aucune économie à la collectivité; nous les potards de terrain savons ou les trouver les économies : dans les cartons cyclamed! Responsabiliser les patients vis à vis du coût de leur traitement ne passera que par le recours au portefeuille. Mais il est si facile d'en demander encore et toujours plus à nous confrères qui avons toujours fait le dos rond quant aux contraintes qui se sont accumulé au fil du temps, sous le prétexte fallacieux de dénier respecter les 3 piliers de la profession; ne trouvez-vous pas qu'il est temps de prendre notre destin en main et d'apprendre à dire NON?
  • 12/09/2014 à 22:07
    rzlbl
    alerter
    Non mais quel bordel! Mais à quoi pense MME Adenot???
    Accepter une contrainte de plus alors qu'on nous assassine?
    AVANT TOUT OBTENIR UN ARRET DES PROJETS MINISTERIELS EN COURS!!! on verra à rendre service à la population après!
  • 12/09/2014 à 22:11
    phmdr
    alerter
    « Mais le reste du blister découpé ne comprend pas la date de péremption », remarque alors Marisol Touraine.
    mdr
  • 12/09/2014 à 22:20
    bob
    alerter
    les code datamatrix ont ete creer pour encoder numero de lot date peremption pour permettre d assurer securite....et le top un retrouver les noms de patients qui ont deja recu des lot defectueux...en deconditionnant on fait comment?il faut eplucher un ordonnancier ecrit a la main?
    ce deconditionnement source d erreur enorme et de probleme...
  • 12/09/2014 à 22:27
    UNCLIENT
    alerter
    C'est l'exemple parfait du projet ''usine à gaz''sorti d'un cerveau d'énarque qui n'a jamais travaillé en pharmacie.
    Cela m'étonnerait fort que l'opération ne prenne que 10mn et cela aurait été bien plus simple de délivrer 2 boites complètes de 14+7 comprimés qui existent sur le marché.
    Il faut vraiment avoir l'esprit tordu pour vouloir débiter les boites à l'unité.
    Quand à la rémunération des 10mn passés + celle des founitures,il faudrait qu'elle soit au moins équivalente à la rémunération des médecins 23eurx4 = 92 eur /heure soit 15 eur/10 mn pour les petites pharmacies qui n'ont pas de personnel.
    15 eur de rémunération pour 7,86 eur de produits vendus : ou est l'économie ?
    Si à l'opposé on calcule la rémunération en prenant en compte un salaire de préparatrice avec un bas coefficient et sans ancienneté, environ 14 eur /heure soit 2,33 eur/10 mn avec les charges, on retrouve une rémunération de l'officine à 30% du prix de vente ce qui est supérieur à la marge moyenne actuelle qui prend en compte une marge minorée pour les produits chers.

    Sachant qu'une rémunération raisonnable et honnête des excellents professionnels que sont la plupart des pharmaciens doit de situer entre ces deux extrêmes,j'aimerai que Mme la ministre explique chiffres a l'appui où on peut trouver des économies potentielles dans ce projet.

    En outre,on passe déja beaucoup de temps chez le pharmacien pour attendre qu'il fournisse à la CPAM tous les éléments de plus en plus nombreux que demande cet organisme ( Où est la bonne vieille feuille de soins imprimée rapidement et déposée à la CPAM du coin!!!!! );si il faut encore attendre que soient faites toutes les opérations décrites dans l'expérience Touraine,cobien de temps supplémentaire allons nous passer chez le Pharmacie?
    Vos énarques devraient réfléchir à confier tout de suite la vente des medicaments à LECLERC Drive ou autre Drive ; nos commandes seraient alors préparées à l'avance avec les poireaux,la nourriture pour chiens ,etc et livrées 5 minutes après la présentation conjointede la carte vitale pour les médicaments et la cb pour les autres produits.
    Vite livré mais avec quel service????????
  • 12/09/2014 à 22:54
    Tintin
    alerter
    C'est bon, on peut arrêter tout de suite l'expérience "usine à gaz".
    J'ai trouvé le remède pour notre ministre avec son traitement Amoxicilline de 7 jours à 3 x 7 cp :
    Elle propose une bte de 14 + 1/2 bte de 14, soit 21 cp, soit un coût proratisé de 5,24 + 2,62 = 7,86 Euros.
    Je propose une bte de 14 + une bte de 6, soit 20 cp, soit un coût de 8.02 Euros.
    Certes, il manque un comprimé dans le 2ème cas, mais ça ne devrait pas tuer le patient. Certes, il y a un "surcoût" de 16 centimes, mais comme je n'avais pas compter l'honoraire de reconditionnement que nos syndicats musclés ne manqueront pas de négocier, la sécu resterait gagnante avec 20 cp délivrés.
    CQFD !
    Bon, c'est quand qu'on passe aux questions vraiment sérieuses ???
  • 12/09/2014 à 22:59
    Matthieu VANDENDRIESSCHE
    alerter
    Bonjour à vous,
    Comme l'indique l'article, cette évaluation de 10 minutes s'entend dans le cadre de l'expérimentation, qui nécessite de recueillir le consentement du patient (explications, signature de document). Cela sera certainement plus rapide dans la "vraie" vie.
    Quant à l'intérêt de ce dispositif, les difficultés pratiques et autres incohérences que vous relevez, l'objectif de cette expérimentation est justement de les évaluer.
    Matthieu Vandendriessche
    Rédacteur en chef adjoint
  • 12/09/2014 à 23:14
    Pada
    alerter
    Je me demande de quel montant sera le chèque que touchera le rédacteur du compte-rendu .... qui dira que l'expérimentation est réussie et que de grosses économies sont attendues !
  • 12/09/2014 à 23:42
    Vidal
    alerter
    Mais qui est ce farfelu qui a prescrit un ttt de 7 jours alors que la posologie du vidal recommande 6 jours et que les conditionnements sont alors parfaitement adaptés.
  • 13/09/2014 à 00:05
    op08
    alerter
    bon soyons bon joueur: le cas de Mme Touraine est particulier et le nombre de cp dans les différentes boites d'amox ne correspond pas exactement... enfin avec les génériq (j'ai pas vu de boite de 3 commercialisées mais avec le clamox ça le fait: 3 boites de 6=18 + 1 boite de 3 =21)
    donc 3g/ jour sur 7 jours, à vue de reco il s'agit d'une pneumo aiguë communautaire avec des signes en faveur d'une infection à pneumocoque mais sans signes de gravité ni dans une situation particulière (conditions socio-éco défavorables, isolement social, inobservance prévisible) ni facteurs de risque de mortalité qui feraient envisager une hospitalisation ; soit durée de ttmt recommandée 7 à 14 jours 10 jours en moyenne.
    sauf qu'une dispensation pour 48 ou 72h permettrait de suivre l'impératif d'une réévaluation pour voir l'efficacité et changer d'AB si pas d'amélioration... ce qui n'est pas si rare
    voilà des économies et du bon boulot
    pour Mme Touraine exclusion de la possibilité d'une exacerbation de BPCO avec dyspnée.
  • 13/09/2014 à 00:16
    op08
    alerter
    à Matthieu
    dans la vraie vie je peux vous assurer que ça prendra plus de 10mn! explications sur l'expérimentation, pourquoi vous me le proposez à moi, pourquoi pas pour les autres ttmts, ceux qui vont user d'arguties sur l'intérêt, l'économie, qui vont pas vouloir être fiché, pourquoi mon consentement , pourquoi c'est dangereux comme ttmt... et les ah mais ça vous prends du temps soit compatissant, moqueur ou pressé et j'en oublie certainement
  • 13/09/2014 à 00:55
    RAD
    alerter
    C'est au moment où se préparent des réformes d'une ampleur inouïe qui, sans nul doute, bouleverseront le métier de pharmacien pour les décennies à venir, que l'on vient nous faire jouer avec des gommettes, des ciseaux, des cartons, des crayons... Diversion? Monnaie d'échange? ...
    Qui de la Ministre ou de la Présidente est la plus machiavélique ?... les paris sont ouverts !
  • 13/09/2014 à 05:19
    Raslebol
    alerter
    Tout ça ,quand on pense que la pharmacie représente 15 p cent en tout et pour tout du budget de la sécu! Combien d' économies représentent la perte de temps des professionnels que nous sommes pour délivrer à l.unite?Que l'a on s' occupe plutôt de colmater la fuite et gabegie des dépenses pour les examens passés en double à l'a hôpital et en ville parce que l' hôpital ne communique jamais les résultats aux médecins traitants en ville! Et je ne parle pas des journées hospitalières comptabilisées en double : la chambre est réglée pour la journée par celui qui la quitte le matin ,et de même par celui qui rentre l'après midi! Plus combien de malades prennent le chemin de la France pour venir se faire soigner aux frais de la princesse (alors qu'ils n'ont jamais cotisés à rien dans notre eldorado) et la quitte une fois soignes ou avec leur traitement en poche....MEme Mme Marisol Touraine a évoqué le problème mais cela a été vite étouffé et peu évoqué par nos chers médias qui relaient si bien les soi disants profits faramineux des pauvres boucs émissaires que nous sommes!
  • 13/09/2014 à 07:41
    arthrite
    alerter
    Les frais médicaux consécutifs a l'emploi intensif des ciseaux, ont-ils été évalués. Donc nous entrerons dans le décompte de la pénibilité pour la retraite. Mais qu'elle idiotie!
  • 13/09/2014 à 09:09
    potard
    alerter
    Tout ceci ne relève que d'une vision comptable par des gens qui ne savent pas compter !!
    De toute façon, du point de vue de la lutte, légitime, contre l'apparition de résistances, une fois chez lui, le patient fera ce qu'il veut : suivre la prescription pendant 2 jours puis refiler à quelqu'un d'autre ces comprimés d'antibiotique qui ont si bien combattu sa... fatigue (par exemple)
    Et la sécu continuera à rester amorphe quand on lui signale un trafic de médicaments : 72 délivrances de zolpidem en quelques semaines avec des ordonnances volées ou 3 délivrances d'Actiq par semaine, pendant des mois, en "tournant" sur plusieurs médecins et en changeant de pharmacie...
  • 13/09/2014 à 09:28
    sens economique?????????
    alerter
    pour la facturation c est une simple regle de trois
    bref on travaille pour rien comme pour les stupefiants
  • 13/09/2014 à 09:30
    elpadre78
    alerter
    Bravo MST (MariSol Touraine) d'avoir trouvé une pharmacie expérimentatrice, en plus celle de la présidente!
    Après se seront les ATB, les AINS, les corti, les fraxi, les paracé, les statines etc etc..... Tout cela pour faire marcher les vendeurs de boites en carton (vive la relance).
    J'attends avec impatience mon prochain DPC sur la découpe et le reconditionnement.
    N'importe quoi!!!
  • 13/09/2014 à 10:14
    sens economique????
    alerter
    je m adresse au redacteur en chef adjoint ce ne sera pas avec ce que l on gagnera avec une regle de trois que l on pourra payer le moniteur qui est une revue chere un autre principe economique est de defendre ses clients donc les pharmaciens d officine
  • 13/09/2014 à 10:25
    potard
    alerter
    OK pour la délivrance à l'unité MAIS au tarif de mon garagiste ou de mon plombier ( 50 euros HT / heure ) et j'embauche des petites mains pour ce travail passionnant : je n'ai pas fait 6 ans d'études et 40 ans d'officine pour me consacrer à des tâches débiles.
    Au passage, que deviennent mon automate et les 150 000 euros d'investissement ? (investissez !!)
    Observation : avec le recul, les quelques erreurs de dispensation constatées ces dernières années (sans conséquences...) concernaient, SANS EXCEPTION, des produits hors automate.
    Conclusion : plus il y a d'interventions manuelles, humaines, plus le risque d'erreurs augmente.
    A quand le premier mort, la première hospitalisation suite au déconditionnement ??
  • 13/09/2014 à 11:10
    ph
    alerter
    comme ca va etre joli....vers 18h30 a la sortie du travail les gens vont etre content d attendre dix minutes pour avoir le nombre de comprimés exact...
    les autorites de santé, saborde le travail qui a ete fait depuis des annees...conseil, relation patient pharmacien, verification de la bonne comprehension des posologie, social...
    le mieux s est de directement fermer les officines et de faire comme a l hopital pour les produit hospitaliers...
    un preparateur a un guichet qui accueille le patient en tirant la tronche...un pharmacien qui prepare medoc et qui le donne a la personne a l accueil...
    le pharmacien et preparateur sous le statut de fonctionnaire payer a 1500euros par mois et smic pour preparateur...par contre ouverture du guichet de 9h a 12h et 14h a 17h. et hors de question de faire une minute supp.
  • 13/09/2014 à 11:34
    mma
    alerter
    à combien est evalué le montant des arrets de travail
    prescrits par les psychiatres....à l echelon national
    et le pourcentage dans les arrets maladie????

    avec 5 patients et 5 delivrances à l unité j appelle
    isabelle adenot et marisol pour m aider...et faire signer
    les documents (les patients n ont pas de carte vitale)
    N.B. sur l ordonnance le medecin mentionne non substituable.......
  • 13/09/2014 à 11:56
    jl
    alerter
    Isabelle Adenot, également présidente de l’Ordre national, représente bien une majorité de nos représentants dans la catégorie larbin , corvéable à merci..honte à vous..
  • 13/09/2014 à 12:07
    garfield83
    alerter
    dans tout cela je ne vois pas quel sera la rémunération du pharmacien pour une délivrance a l'unité les notices obligatoires à remettre au patient, certes il suffit de se brancher sur gouv.con, qui fournira le matériel adéquat? la secu? qui paiera les frais occasionnés par tout ce foutoir? l'aménagement des locaux, j'en passe et des meilleurs.
    Monsieur le redacteur en chef a assisté à une représentation theatrale mise en scène par isabelle Adenot jouée par ses assistantes pardon par ses adjointes et dont le producteur est Marisol Touraine! comedia del arte !!!!
    comme c'est beau comme c'est lennifiant !
    Même l'Ordre se fout de nos tronches
  • 13/09/2014 à 12:09
    elpadre78
    alerter
    Madame Adenot,
    pourquoi avez-vous accepté une expérimentation de M.... refusée par l'ensemble de la profession, qui soit dit en passant paye une cotisation qui me semble de plus en plus inutile et injustifiée.
    Battez vous plutôt pour une stricte observance des AMM de la part des médecins ce qui éviterait le déconditionnement ou bien que l'on ait le droit de les appliquer, sommes-nous oui ou non des pharmaciens?
  • 13/09/2014 à 12:11
    potard
    alerter
    Arrêtez de tirer à boulets rouges sur l'ordre : sans lui et son équipe de juristes de haut vol (je les ai rencontré), il y a belle lurette qu'officines et laboratoires auraient été emportés par la vague européenne et ses technocrates qui entendent tout réglementer de notre vie quotidienne, du calibre des concombres au débit des chasses d'eau...
  • 13/09/2014 à 12:11
    ber37
    alerter
    Bien content d'avoir pris ma retraite devant une telle con...
  • 13/09/2014 à 12:15
    fanfan1
    alerter
    l'amm est de 6 jours ... donc prescription non recevable en l'état ! point !! et c'est notre présidente qui collabore plutôt que de dire que la prescription est mal faite ... c'est bien triste ... faire 3 ans de pharmacie chimique pour en arriver là dans ces découpes de magasinier ...ca me donne vraiment de hurler ... exigeons notre droit à la prescription comme au Québec !!
  • 13/09/2014 à 12:38
    op08
    alerter
    à fanfan 1 et à Vidal, si vous voulez qu'on prenne au sérieux vos critiques (que je partage puissance 2+) les dernières recos dans la PneumoAiguëComm sont 3g/j pdt 7/14jours (moyenne 10 j)
    donc les boites d'amox ne st pas adaptées...
    mais comme les reco préconisent aussi une réévaluation du traitement à 48h/72h il faudrait dispenser pour cette durée! (NB il existe des boites de 3 cp d'amox princeps, quand les génériqueurs s'y mettront)
  • 13/09/2014 à 13:29
    Matthieu VANDENDRIESSCHE
    alerter
    Bonjour,
    Dix minutes, c'est une approximation qu'il nous semble important d'évaluer dans le cadre de cette expérimentation. En routine, si la mesure devait être généralisée, certains mettraient 10 minutes et d'autres certainement moins de temps. Ceci est un des aspects de la question qui sera de savoir si le dispositif est de nature à générer des économies et combattre l'antibiorésistance. Nous avons porté le débat dans nos pages depuis qu'il a été lancé, toujours avec le souci de confronter les différents points de vue.
    Sur ce site, passées les critiques, de nombreux pharmaciens ont avancé des suggestions (respect de l'AMM, conditionnements adaptés, traitement de 72h...), comme experts du médicament et professionnels de terrain. Dommage qu'elles ne soient pas elles aussi évaluées...
    Matthieu Vandendriessche
    Le Moniteur des pharmacies
  • 13/09/2014 à 13:53
    Pimpims
    alerter
    Il existe des boîtes de 3, soit 3 boîtes de 6 + 1 boite de 3. le compte est bon
  • 13/09/2014 à 13:55
    phl5783
    alerter
    Dans les médias on donne souvent l'exemple des US où l'on délivre les médicaments à l'unité. Mais on ne précise pas que le prix des médicaments est 10X plus cher. J'ai un ami aux Us qui a été cherché de l'amoxiciline pour son fils, cela lui a couté 25$ pour 1 semaine de traitement contre 5€ chez nous pour le même traitement. Alors déconditionnons oui mais pas au tarif actuel.
  • 13/09/2014 à 14:27
    Luke
    alerter
    Pourquoi le syndicat FSPF a-t-il signé ça avec la Ministre, et fait de la retape sur son site web pour trouver (difficilement) 100 pharmaciens assez stupide pour se lancer dans cette galère !! Les 2 Phil. sont hallucinants...
  • 13/09/2014 à 14:50
    op08
    alerter
    une Généralisation!!! et la gestion des tas de boites entamées...
    comment imaginer que ce système puisse générer des économies sauf à ne pas rétribuer le temps passé en manutention;
    comment espérer ainsi s'attaquer à l'antibiorésistance? il faut regarder les choses en face, c.à.d le nombre de prescriptions d'AB pour des pathologies qui ne le nécessitent pas, celles qui ne respectent pas les reco établies pour lutter contre cette ABrésist, des dérives dont nous potards ne pouvons avoir la certitude absolue puisque sans accès au diagnostic
    et comment ne pas évoquer le pb des AB distribués larga manu dans des élevages industriels (encouragés)
    ah oui franchement des expérimentations à évaluer il y en a des bien plus urgentes que ce recul inepte; par exemple au hasard: l'opinion pharmaceutique, le bilan de médication pharmaceutique, l'accès sécurisé au diagnostic, aux résultats des examens biologiques pour valider le ttmt en coordination avec le prescripteur, la PDA pour les traitement des chroniques en difficultés d'observance, des tâches à rémunérer qui valorisent l'acte officinal avec un impact probable sur la santé publique etc etc
    surement pas une Généralisation d'une gestion à la petite semaine
  • 13/09/2014 à 15:37
    absurdie
    alerter
    Sans compter que tous nos aménagements sont à revoir, ranger et traiter les BULK demande des aménagements différents. Nos technocrates en ont bien évidemment mesuré le coût. Bienvenu en Grolandie
  • 13/09/2014 à 17:11
    Pada
    alerter
    On pourrait peut-être commencer par arrêter de prescrire des antibios aux gens pour leur faire plaisir.
    Ca fait 2 semaines que je vois défiler les ordonnances d'amox alors que les patients sont dans le même état que moi simplement : gorge en feu et nez bouché, sans fièvre. Au lieu de venir nous faire chier nous les pharmaciens pour faire du découpage-recopiage.
  • 13/09/2014 à 19:30
    mma
    alerter
    quel code utiliser pour la facturation sachant que l on utilise
    deux boites et demie....

    et si la personne se blesse en decoupant les blisters???

    y a t il une livraison à domicile...

    good luck..!
  • 13/09/2014 à 19:32
    6978 G
    alerter
    C'est ni plus ,ni moins le travail d'une pharmacie hospitalière :moins de sacs de 100 litres à mettre à l'incinérateur et peut-être se concentrer davantage sur son métier que sur la vente de chaussures et autres gadgets pour remplir le tiroir caisse ....
  • 13/09/2014 à 22:01
    anonyme
    alerter
    Le CA baisse et la charge de travail augmente, si en moins nous étions récompensés!!!!!
  • 14/09/2014 à 09:37
    arclou
    alerter
    même l'expérimentation je ne peux l'envisager car je n'ai plus assez de personnel pour la faire.Prennons 10 minutes supplémentaires pour une ordo en cas d'épidémie sur 100 clients jours comme exemple CQFD.
    Ce n'est pas avec une marge de 22 % sur le médicament remboursé que nous pouvons réaliser ce travail de manutention sans compter les frais de la notice et d'emballage.
    Si j'embauche un mi temps de plus ce n'est pas 1500€ qu'il faut mais 12 fois 1500 €uros et là je ne gagne rien!et en France on a pas le droit de travailler sans marge
  • 14/09/2014 à 10:15
    suji
    alerter
    des économie de "bout de chandelle" qui ne servent à rien et qui pénalisent tout le monde (patients,pharmaciens,CPAM)
    La vraie réforme se trouve dans les structure de la CPAM,pas dans les officines.
    Trop d'ordonnances suspectes,trop de CMU,AME qui abusent du système .C'est la chasse aux fraudeurs qu'il faut intensifier et aussi à la paperasse inutile.Là ,on fera de vraie économie.
  • 14/09/2014 à 10:42
    ph
    alerter
    si 3 clients ont une ordo a deconditionner on fait comment?
    c une personne qui prepare les trois ordonnance...ils attendent respectivement 10minute 20 et 30min?
    ou tous le personnels de la pharmacie fait atelier decoupage en back office et laisse la pharma sans surveillance?
    le technocrate qui a voulu mettre ca en place n a jamais mis les pied en officine...
  • 14/09/2014 à 20:33
    Marco75
    alerter
    10 mn @ 70 euros de l'heure (le tarif de mon garagiste :)) + l'impression de la notice. Pourquoi pas mais il faudrait revoir la rémunération des actes des pharmaciens.
  • 14/09/2014 à 21:53
    hhec
    alerter
    De qui se moque-t-on ?
    Grève illimitée du tiers-payant, je ne vois que cela !!
    Maintenant, tout de suite, vite...
  • 14/09/2014 à 22:52
    Reality
    alerter
    C'est très préoccupant que l' on puisse envisager de nous donner une telle charge supplémentaire de travail (avec tous les risques d' erreur de manutention possible ) alors que jusqu' a présent il nous est demandé ( et c'est le cœur de notre métier ,me semble t'il) de passer le plus de temps possible avec nos clients afin de juger de la pertinence et de la compréhension du traitement,ceci tout en étant précis et efficace même aux heures de pointe lorsque les mamans sont pressées de récupérer les petits lors de la sortie de l' école ,par exemple....Comment envisage t' on de nous rémunérér ce temps passé´? Et la traçabilité dans tout ça, que de sources possibles d' erreur non seulement à l'officine mais aussi au domicile des patients...
  • 14/09/2014 à 22:56
    Acide
    alerter
    Tous dans la rue ,Rideaux baisses !!c' est vital pour nous c'est notre disparition qu'ils sont en train de précipiter!
  • 15/09/2014 à 09:17
    sens economique????
    alerter
    travailler pour rien depuis longtemps n est pas un argument valable!!!!!!
    je prefere en rester la
  • 15/09/2014 à 09:33
    elpadre78
    alerter
    Et bien moi je vais payer ma cotisation ordinale au prorata de ce qu'il me restera après toute ces manipulations et avec le temps qu'il me restera.
    Soyez patients!
  • 15/09/2014 à 15:32
    Potard
    alerter
    Nouveau marché pour l'officine. La coutellerie.
    3 paires par officine. Soit près de 70000 paires de ciseaux.
    C'est sanodiane ou vitry qui vont être contents.
  • 18/09/2014 à 16:57
    Socrate
    alerter
    Je vous lis et vous vois toujours parler : argent, rentabilité... Et la résistance aux antibiotiques dans tout cela? Pensons à l'avenir.
  • 18/09/2014 à 17:36
    sens economique????
    alerter
    avec le peu d antibiotiques prescrits la resistance tombe en fleche
    bien prescrits les antibiotiques donneraient moins de resistance pensez aussi a ceux qui doivent aller 3 fois pour etre soigne chez le medecin ceux qui tombent bas avant de remonter et cela met beaucoup plus de temps n est ce pas un gachis
    personnelement je vais vous choquer mais je pense que l on serait capable de les prescrire et les donner beaucoup mieux que maintenant et en faisant les tests qui ne sont pas souvent fait et on donnerait ce qu il faut on s adapterait aux conditionnements

    est ce que vous travaillez pour le smic?avec un bac plus6
    est ce que vous travaillerez dans qqs annees pour le smic?c etait juste le sens de mon intervention
    est ce que l on pourra toujours acheter les revues ?
  • 30/09/2014 à 11:41
    MP
    alerter
    En lisant tous les commentaires, j'ai plusieurs fois pouffé de rire,et quelques fois exclamations et rigolades ont fusé ...Enfin un sujet qui fait sourire: La pilule est dure à avaler Ah fallait retirer le carton ...je vois pas bien, c'est tranchant vos blisters, me suis coupé... mais qu'est ce que vous faites, j'ai toujours cotisé , je comprends rien, donnez moi ma boite habituelle sinon je vais ailleurs Marre d'attendre, vous vous amusez derrière? Vous êtes sur que c'est les même? ....Vous en voulez encore,des vertes des pas mures des blettes ... je me délecte ...J'envisage de faire un livre depuis 36 ans d'officine Au fait monsieur le rédacteur en chef çà vous intéresse? Au moins ce sera du concret, du pur jus, du vécu dans la vraie vie !!!
  • 13/02/2015 à 16:53
    patiente
    alerter
    j'ai une prescription de 6 jours d'Augmentin (amoxicilline) 2 comps 2/jour = 24 comps 1 boites
    Je me fais soigner actuellement pour des implants dentaires et après chaque implant de l'antibio derrière. Il me reste 7 plaquettes de 2 = 14 comps de la fois précédente donc il me manque que 5 plaquettes = 10 comps pour mon traitement donc il va resté 7 plaquettes de 2 = 14 comps que je jette, c'est à dire plus de la moitié de la boite. Donc à mon avis fournissez l'amoxicilline en plaquettes de 2 comps x par le nombre de prises, au moins il n'y aura pas de découpe...
    Mais là ou je m’interroge, c'est sur la transmission CPAM. Est ce qu'il est prévu pour le pharmacien de facturer à la CPAM que le nombre exacte de comps fournis au patient et non la boite entière. D'autre part pour répondre à un certain commentaire, je n'ai pas envie de prendre des comprimés non nécessaire, uniquement parce qu'il faut finir la boite !!!! le patient n'est pas une poubelle.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...