12/09/2014 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
Dix minutes. C’est environ le temps qu’il faut pour préparer une ordonnance d’antibiotiques à l’unité « quand on est bien rôdé », estime Imène Lahlou, adjointe à la Pharmacie Marcadet, dans le 18e arrondissement de Paris. Sa titulaire, Isabelle Adenot, également présidente de l’Ordre national des pharmaciens, a reçu dans son officine, ce vendredi 12 septembre, Marisol Touraine. La ministre de la Santé était venue lancer l’expérimentation en présentant une ordonnance factice d’amoxicilline.

En premier lieu, le patient doit signer une lettre de consentement pour participer à cette expérimentation, étant entendu que l’INSERM, en charge de l’évaluation, va traiter les informations de façon anonyme et confidentielle.

Le patient est libre d’interrompre sa participation au dispositif à tout moment, sans avoir à justifier sa décision. En communiquant son numéro de téléphone, il accepte d’être contacté et de répondre à des questionnaires d’enquête. Un refus d’adhésion par le patient est notifié (sexe, âge, motif du refus).

L’ordonnance présentée requiert la délivrance de 21 comprimés d’amoxicilline, la posologie étant de trois grammes par jour pendant 7 jours. Imène a donc délivré une boîte entière de 14 comprimés auxquels s’ajoutent 7 comprimés déconditionnés d’une seconde boîte. Le blister est alors découpé et les comprimés sont conditionnés dans une boîte en carton portant, sur une étiquette de la pharmacie les mentions : nom du patient, nom du princeps et de la DCI correspondante, dosage, voie d’utilisation et posologie. La durée de traitement est également indiquée. Une contre-étiquette mentionne le numéro de lot du médicament, la date de péremption et le numéro d’enregistrement à l’ordonnancier informatique.

« Mais le reste du blister découpé ne comprend pas la date de péremption », remarque alors Marisol Touraine.

Pour compléter la dispensation, Imène joint la notice incluse dans la boîte ou réalise une impression de la fiche du médicament disponible sur le portail médicaments du gouvernement.

« Pour la facturation, c’est une simple règle de trois », complète la jeune adjointe, alors qu’aucun changement n’interviendra dans la transmission de la facture aux organismes payeurs.









Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...