10/09/2014 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Mobilisation de la profession : pétition, grève des gardes et journées à rideaux fermés

Le syndicat USPO a lancé ce mercredi 10 septembre un plan d'actions graduées pour dénoncer la réforme de l'officine envisagée par le gouvernement. Ces actions s'adressent à tous les pharmaciens, quelle que soit leur appartenance syndicale.
Elle était réclamée depuis plusieurs semaines par de nombreux pharmaciens décidés à faire entendre leur opposition à la réforme de la pharmacie engagée par le gouvernement. L’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO) a lancé ce mercredi 10 septembre un plan d’actions graduées s’adressant à « chaque confrère, à titre individuel, quelque soit son appartenance syndicale ».

En premier lieu, sur le site uspo.fr, les pharmaciens disposent dès à présent d’une affiche de sensibilisation du public aux menaces qui pèsent sur l’officine. Cette affiche incite à la signature d’une pétition pour soutenir la profession.

« Il faut que le public comprenne pourquoi nous pourrions nous engager sur d’autres actions », explique Gilles Bonnefond, président de l’USPO.

Ces actions seraient d’abord la grève des gardes de nuit et du dimanche à partir du 25 septembre. Le syndicat rappelle que l’agence régionale de santé (ARS) dont dépend l’officine doit être informée de cette action. Les coordonnées de chacune d’elles sont fournies par le syndicat. Un objectif de 10 000 à 15 000 officines engagées dans la grève des gardes est fixé.

Par ailleurs, l’USPO incite les pharmaciens à se tenir prêts à fermer leur officine durant une journée la semaine du 6 octobre. « Si le gouvernement persiste dans son projet d’autres journées de fermeture auront lieu avec un blocage de l’approvisionnement de la chaîne du médicament », prévient le syndicat.

Il appelle en outre les pharmaciens à adresser un courrier, également disponible sur le site uspo.fr, aux responsables politiques et élus (sénateurs, députés, conseillers régionaux, conseillers généraux, maires, etc.), confrontés à une remise en cause de la présence des officines sur le territoire.

Concernant une mobilisation commune, impliquant les autres professions réglementées, Gilles Bonnefond se montre plutôt réservé. « Les calendriers des uns et des autres ne sont pas les mêmes », pointe le représentant syndical.

Les opérations lancées par l’USPO sont en effet calées sur le calendrier du gouvernement. Les arbitrages entre les ministères de l’Economie et de la Santé sur le dossier de la pharmacie doivent intervenir d’ici la fin du mois de septembre.






Les dernières réactions

  • 10/09/2014 à 19:02
    UE
    alerter
    selon Marisol TOURAINE ce ne sera pas un arbitrage. En effet, c'est le ministre de l'économie qui est aujourd'hui notre ministre de tutelle et qui a la main.
  • 11/09/2014 à 09:44
    briard
    alerter
    nous ne sommes plus des étudiants dévergondés mais des chefs d entreprises responsables alors réagissons de meme
  • 11/09/2014 à 12:55
    Marco75
    alerter
    Ne soyons pas naïfs, il s'agit de décisions politiques prises (lire imposeés) en concertation entre différents ministres qui tentent chacun d'imposer leur influence pour durer.
  • 11/09/2014 à 14:16
    Jeum37
    alerter
    Je n'arrive pas à y croire !!!
    Fermer boutique ? J'attends de voir qui va suivre le mouvement ! Et que va en penser le public ? "Pour conserver nos rentes monopolistiques, nous empêchons les malades de venir se soigner" !
    Et cerise sur le gâteau: les autres professions réglementées s'organisent et agissent même très fort (pour en avoir parlé aux notaires et huissiers, je regrette amèrement ne pas être défendu par eux...) en ce moment, et nous devrions nous abstenir d'une action commune sous prétexte de calendriers divergents ? C'est-à-dire ? L'USPO a son cours de natation hebdomadaire au moment où toutes les autres professions se réunissent, c'est ça ???
    Écoutez les infos: notaires, huissiers, biologistes, opticiens, etc. s'organisent ensemble pour faire reculer le gouvernement. Jamais les pharmaciens ne sont cités dans la liste.
    Très rassurant...
  • 23/09/2014 à 22:12
    gelule76
    alerter
    Moi je suis préparatrice depuis 14 ans
    Mon patron est décidé à fermer le 30 et pour ma part je ne me suis même pas poser la question d'une perte de salaire car nous n'aurons aucune différence sur notre fiche de paie (il est très réglo de ce côté là)
    Par contre nous sommes 4 (2phiens+2prep) et nous sommes tous avec lui
    On appelle les confrères (même concurrents proches) pour qu'ils suivent le mouvement , on fait signer les pétitions,préparons des vieilles blouses avec EN GRÈVE dessus car c'est aussi NOS emplois qui sont menacés
    En 10 ans sur les 8 pharmacies de notre commune 2 ont déjà fermé à quand la 3 ème?
    Si tout le monde ferme certains seront réquisitionnés par le préfet pour pallier aux urgences
    La sncf prend en "otage" ses usagers mais arrive à être entendu si on n'enbette personne on ne sera pas écouté et si il faut bloquer ceux qui restent ouvert on sera là AVEC notre titulaire tout simplement parce qu'on est une ÉQUIPE !

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...