09/09/2014 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

D'après une enquête menée auprès de 653 patients VIH+ dans 59 services hospitaliers, et publiée dans le BEH du 9 septembre, la dispensation des antirétroviraux se fait exclusivement en officine de ville pour 54 % des malades.

La principale raison est la simplicité d'accès à la pharmacie en général, puisque l'approvisionnement s'effectue dans la pharmacie habituelle.

Un tiers des patients continue toutefois à chercher ses médicaments exclusivement en pharmacie hospitalière, principalement par souci de discrétion.

D'après les auteurs, la large dispensation des antirétroviraux en pharmacie de ville constitue « un tournant radical » , par rapport à la situation observée dans les années 2000.






Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Enquête flash

Pensez-vous, comme la Cour des comptes, qu'il y ait beaucoup trop d'officines en France ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...